Magazine Moyen Orient

L’Iftar

Publié le 28 septembre 2008 par Tanialoue

Alors qu’une bombe a explosé hier à Damas faisant au moins 17 morts et plusieurs dizaines de blessés, je vais continuer le récit de mon petit séjour à Damas. Non pas que je ne m’y intéresse pas, bien au contraire, mais j’estime que vous avez toutes les informations dans les journaux…

Donc comme je vous le disais précédemment, j’ai rejoint mon hôtel après une bouchée de Pringles. Vers 18h, j’ai décidé de sortir me promener avec mon petit plan de Damas. Pas de taxi… j’ai besoin de marcher pour découvrir une ville. Je décide alors de me diriger vers le vieux Damas et ses souks. Dans la rue, les commerçants commencent à ranger leurs stands. Des carcasses de viande sont sur la chaussée, d’autres rangent des vêtements. Une odeur très étrange se mélange à l’air. Je ne suis pas encore dans le vieux Damas et chercher la porte al-Faraj pour y entrer. En effet, la vielle ville est entourée d’une petite muraille et l’on y pénètre grâce à des portes au nombre de 7. La nuit commence à tomber, l’iftar va commencer et je m’aventure dans cette porte totalement noire sans trop savoir où je vais. Une fois à l’intérieure de la vielle ville, des lumières m’aident à trouver mon chemin. Je tourne de rues en rues, c’est un véritable labyrinthe. Je ne sais vraiment pas où je vais, mon plan ne m’aide pas étant donné que je ne sais pas où je suis, mais j’avance… et tombe sur le mosquée des Omeyyades. Waou ! Elle est immense. Je continue, contourne la mosquée. Il est un peu plus de 19h, il fait déjà nuit à Damas.

C’est alors que je croise un groupe de jeunes hommes attablés devant leur petite échoppe. Polie, je leur dis « bon appétit » en arabe. Et là, ils veulent m’inviter à les rejoindre. Non, non, non, merci c’est gentil. Je suis gênée. Dans ma tête, ce n’est pas ma fête, et j’ai mangé toute la journée, je ne vais quand même pas m’asseoir à leur table et manger leur « petit déjeuner », comme ils disent. C’est alors que l’un d’eux se lève, puis un deuxième. « Viens, viens ». « Non merci ». Mon accent me trahit. « Tu es française ? » me demande le premier en français. « Moi, j’ai vécu 2 ans à Toulouse ». Oh quelle coïncidence ! C’est alors que les discussions vont bon train. Après quelques minutes, je décide d’accepter leur invitation. Nous sommes à côté de la mosquée. La rue est piétonne et les passants sourient en regardant le spectacle. Moi gênée, je n’ose me servir. Et puis on me tend du pain et les différents plats. « Sers toi ». « D’accord, merci ». Un régal. Je ne m’empiffre pas. “Tu ne manges pas beaucoup me reproche l’un”. Bon ok, je me ressers. Au bout d’une petite heure, je décide de prendre congé.

C’est alors que je m’aventure à nouveau dans la vielle ville. Oh malheur ! Mais comment font-ils pour s’y retrouver ? Les ruelles se coupent, se recoupent, débouchent sur un cul de sac, un jardin… Je ne sais pas du tout où je suis. Je sais juste que je vais vers le nord et qu’à un moment (mais quand ?) je vais devoir tourner vers la gauche. Et là, j’arrive sur un cimetière. Ouf un point de repère. Je regarde mon plan. Mais qu’est-ce-que je fais là ? Je rigole toute seule. Bon je continue en faisant bien attention à suivre mon plan, mais je crois que celui-ci n’indique pas toute les ruelles, puisque 10 minutes après, me revoilà perdue. Je m’assoie, rigole de ma bêtise. Il fait nuit, il est presque 9h et je ne sais pas où je suis. Je dois rejoindre des amis pour 9h30… je serai en retard. Je me pose. Regarde les passants. « Besoin d’aide ? »… “Euh… un peu”. Simplement, arrivée au troisième : « prenez la deuxième à gauche puis la troisième à droite », j’ai perdu le fil. Je repars tranquillement, pas stressée pour un sou… et reconnais un boulevard ! oh miracle ! Je sais où je suis !!!! Je sautille presque dans la rue. Je reconnais enfin quelque chose. Je dépose mes achats à l’hôtel et pars rejoindre mes amis… mais en taxi cette fois.

A suivre…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tanialoue 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog