Magazine Sport

Une overdose des Canadiens de Montréal?

Publié le 27 septembre 2008 par Sportif
Richard Labbé a signé le 26 septembre un article qui témoigne d'une certaine forme de courage car il ne se gêne pas pour affirmer que les québécois, et les montréalais plus particulièrement, sont trop obsédés par le hockey. Labbé tire cette conclusion en mentionnant l'affluence incroyable à un souper du centenaire au Centre Bell. Selon lui, il n'y aurait jamais eu autant de gens pour un tel évènement dans aucune autre ville de la LNH.
Un des impacts négatifs que Labbé souligne d'entrée de jeu est que les autres sports sont totalement négligés pour donner toute la place aux moindres détails concernant l'équipe des Canadiens. On parle de l'aine de Kovalev partout et on oublie le prochain combat de Lucian Bute. Diffcile de contredire Labbé sur ce point car même si Montréal demeure une ville qui peut montrer de l'enthousiame pour des sports comme la boxe, le soccer et le football, c'est vraiment le hockey qui occupe l'esprit des gens. Tellement que le baseball n'a pas survécu, de même que quelques tentatives non-fructueuses de basketball et le hockey junior qui tente de refaire surface après avoir connu lui aussi des échecs.
C'est pas mêlant, tout le monde capote sur les Canadiens. Est-ce que sont les médias qui sont responsables en nous innondant de contenu (papier, Web, tv, radio) sur les Canadiens? Ou est-ce plutôt les gens qui sont obsédés et qui forcent les médias à leur offrir le contenu sur ce sujet. Je ne sais pas, mais une chose est certaines, c'est qu'en voulant toujours parler de hockey, on se retrouve avec beaucoup trop de contenu, donc pas mal de mauvaise qualité.
L'autre aspect négatif souligné par Labbé est que notre obsession pour le hockey éloigne les joueurs qui aiment bien aller faire l'épicerie ou se décrotter le nez sans que ça devienne un fait public. C'est clair que pour des personalités plus low profile, Montréal n'est pas le meilleur endroit pour jouer au hockey. Ça peut même détruire une carrière, pour le moins grandement nuire à la concentration.
Quant à moi, je crois aussi que nous accordons un peu trop d'attention aux Canadiens. Mais en même temps, comme ce fut le cas en fin de saison l'an dernier, c'est tellement agréable quand tout baigne et qu'on gagne. Sauf que quand vient la défaire, c'est la déprime populaire qui se sent partout à Montréal. Idéalement, il faudrait faire preuve de plus de contrôle et ne pas tomber dans le potinage t la micro-analyse de chaque fait et geste. Vous remarquerez qu'on parle plus souvent de rumeurs de transactions, de la fibre montréalaise de Koivu et autres choses pas toujours significatives que de stratégie de jeu.
Autre impact négatif de l'overdose des Canadiens de Montréal : la conscientisation politique et sociale. Bien entendu, les fans passionés ne sont pas tous des incultes non-politisés, mais je me demande si durant la saison de hockey le Québec ne pourrait pas se séparer et se refaire introduire dans le Canada sans qu'ils ne s'en rendent compte. Si mes souvenirs sont bons, il y a déjà eu un débat des chefs télévisés un soir de hockey, disons que les cotes d'écoute pour le débat n'ont pas dû être très bonnes. Si j'étais politicien québécois, je souhaiterais la meilleure de schances aux Canadiens pour qu'on oublie de me surveiller.
Je termine sur cette donnée publiée par Infopresse concernant le poids média de certains sujets. La semaine dernière, avant même le début des parties de pré-saison, les Canadiens occupaient le deuxième rang, derrière les élections fédérales et devant la crise financière américaine ainsi que la vidéo sur le culture en péril que je recopie plus bas. Voilà deux sujets d'actualité qui méritent sûrement plus d'attention que les Canadiens de Montréal en pré-saison...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine