Magazine

Nomination au niveau régional d'une personne qui s'est distinguée dans son milieu.

Publié le 28 septembre 2008 par _nicolas @BranchezVous

 

Vous trouverez ci-dessous, l'allocution que j'ai adressée aux parents présents lors de la rencontre des Comités de parents de la région 04-17, dans le cadre du congrès de la Fédération des comités de parents du Québec.

 


 

Dans un premier temps, je veux vous exprimer le grand bonheur d’être parmi vous ce soir. Cela me permet de vous revoir pour certaines et certains, et cela me donne l’occasion pour les autres, de vous saluer et d’échanger avec vous.

Honnêtement, depuis le moment où j’ai dû quitter la structure parentale du milieu de l’éducation pour chevaucher un autre cheval, soit celui du rôle de commissaire, pour prioriser les actions qui m’apparaissent justes et pertinentes dans le but d’aider à résoudre les divers problèmes liés à la réussite éducative des enfants, je me suis interrogé sur les raisons qui ont pu motivées votre choix. Compte tenu de mes réalisations, celles et ceux qui me connaissent seront sans surprise, si je vous confie que j’ai rapidement fais le tour du jardin. Globalement, devant le peu de résultat concret qui sortent de l’ordinaire, jalonnant mon parcours sur le chemin de l’éducation, je dois me rendre à l’évidence et m’expliquer autrement votre choix.

Hormis le désir de continuer dans cette voie, soit celle de reconnaître une personne qui s’est distinguée de manière particulière entre toutes, je traduis votre décision comme un clin d’œil à l’effort fourni pour aider nos enfants dans leur réussite scolaire. Ma conjointe M... serait sûrement d’accord avec moi, pour dire que l’effort, sans être exceptionnel, a toujours été constant, soutenu et teinté de cette auréole d’ingénuité et de confiance envers les autres.

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas vraiment, et je constate avec plaisir qu’il y en a tout de même de façon appréciable, ce qui est encourageant pour assurer la relève, mes 14 années d’implication bénévole dans la structure scolaire m’auront permis de côtoyer nombre de gens attachants, dynamiques, et désireux d’améliorer le milieu de vie où gravitent leurs enfants. Douze ans de participation dans les comités d’école et les conseils d’établissement par la suite, incluant 4 ans à la présidence du C.É. de l’école secondaire La Poudrière, ainsi que 10 ans d’implication au Comité de parents où j’ai occupé 1 an le poste de présidence, trace ma feuille de route. Mon intérêt pour l’éducation et votre foi en moi m’ont amené à m’impliquer 7 ans à la section 04-17 de la FCPQ au niveau régional à Trois-Rivières et plus de deux ans et demi à titre de directeur auprès de la Fédération des comités de parents, à Québec. Et, j’ai représenté 3 ans les parents au poste de commissaire-parent.

Laissé moi vous avouer tout l’amour et l’admiration que j’éprouve pour M..., ma compagne de vie, qui m’aura permis de grandir encore plus, en acceptant d’être la mère de nos enfants, J-S et L. Deux magnifiques enfants, dont vous vous en douté bien, sont notre fierté de tous les instants.

D’autant plus, que c’est l’épisode de ma vie qui m’aura permis d’être avec vous ce soir et vous témoigner toute ma gratitude pour votre gracieuse et patiente, mais oh ! Combien nécessaire participation dans le milieu de l’éducation. Ce qui permet d’apporter un éclairage parental aux gouvernants, dans les importantes décisions qui se doivent d’assurer la réussite éducative de chacun de nos enfants. Je me permets de vous demander de ne jamais rendre une décision ou une recommandation sur une seule base statistique. Heureusement, c’est une gestion administrative que les parents peuvent exploiter. Car contrairement au bulletin qui est dorénavant évalué en pourcentage à la suite de l’insistance des parents, il faut le dire, un enfant n’est pas un pourcentage. Chaque enfant, quel qu’il soit, est et doit être considéré comme un être humain à part entière. Et même s’il n’occupe quelque fois qu’une part infime d’un pourcentage dans les statistiques de la Commission scolaire, il n’en demeure pas moins qu’il est, en soi, 100% homme ou femme, en devenir. Et que la perte d’un seul enfant à travers les filets du système de l’éducation, reste personnellement une tragédie pour lui-même et ses proches, et en bout de ligne une perte inacceptable pour notre société. Diane Dufresne, ne chante-elle pas : Ne tuons pas la beauté du monde, car elle viendra nous tuer à son tour.

Je suis conscient que seul, je n’aurais pas su faire grand-chose d’utile pour notre communauté éducationnelle. J’ai eu la chance d’être entouré de gens merveilleux. Et ensemble, nous avons pu construire une dynamique, qui j’en suis persuadé aura su faire avancer les choses à sa manière et à son rythme. Je crois beaucoup au principe de semer, d’arroser et de récolter. Si la semence est saine et qu’elle tombe sur un terrain propice et entretenu, cela ne reste qu’une question de temps pour obtenir une récolte appropriée.

Comme il est d’usage, je souhaite adresser quelques remerciements. Moments heureux et souhaités, tout en étant ingrats et craints à la fois, de peur d’en oublier.

C’est avec reconnaissance et tendresse que je remercie M..., ma douce, pour les longues heures, pour ne pas dire les longues journées et quelque fois les longues nuits, qu’elle a du apprivoisées en mon absence. Je la remercie pour sa disponibilité, sa confiance et son ouverture d’esprit en me laissant fréquenter ces groupes sélects que sont les divers comités de la structure parentale, auxquels vous n’avez pas à rougir d’un sentiment d’appartenance.

Merci, également, à J-S et L. qui m’auront permis de les aider, à s’aider. En acceptant de partager du temps qui leur était dû, avec leur père, tout en comprenant, aujourd’hui que ce partage se voulait un accompagnement tout au long de leurs études primaires et secondaires. Et, qui finalement, devait leur être rendu dans la recherche et l’atteinte d’amélioration de notre monde de l’éducation, à la mesure de mes moyens, contribuant par le fait même à aider l’ensemble des autres enfants.

Un chaleureux merci, du plus profond de mon cœur à ...

 

Ainsi qu' à tous les conjointes et conjoints de ces héroïnes et héros qui acceptent de s’impliquer bénévolement pour la réussite éducative de nos enfants.

Toutes celles et ceux que je n’ai pas nommé par oubli malheureux, mais qui ont toutes ma gratitude au plus profond de mon cœur.

En terminant, merci à toutes les nouvelles figures, qui travailleront dans l’anonymat pour la plupart, mais dont l’implication active et bénévole au sein de votre communauté, demeure essentielle pour assurer une continuité aux valeurs qui ont marquées et qui contribueront à façonner notre société à l’image de ses acteurs.

Bonne fin de soirée et bonne fin de congrès. Rester prudente et prudent, on veut vous garder avec nous, vous êtes de la denrée rare.

 

François Langlois

Parent

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog