Magazine Sport

Les Canadiens de Montréal et le Web 2.0

Publié le 29 septembre 2008 par Sportif

Il est de pratique courante aujourd’hui pour les grandes entreprises de surveiller ce qui s’écrit et se dit à leur sujet dans les nombreux sites Web 2.0 qui ne cessent de devenir plus visités et plus alimentés. En fait, l’image de marque, le branding d’une entreprise est maintenant attaquable sur le Web sans que les entreprises elles-mêmes puissent y faire grand chose. N’importe qui, en quelques clics et une centaine de mots, ou même avec une vidéoclip, peut lancer un mouvement viral puissant sur le Web qui peut lourdement nuire à une image corporative. D'où la nécessaité de faire du Web 2.0 monitoring.
Dans cet ordre d’idées, sommes-nous d’accord que les Canadiens de Montréal sont une entreprise, une vraie business, et que leur marque est quotidiennement impactée positivement ou négativement par des milliers d’opinions ajoutées au Web sur des sites commes RDS.ca, Fanatique.ca ainsi que sur des centaines de blogs plus ou moins lus qui ne cessent de voir le jour à mesure que M. tout le monde découvre des outils du Web 2.0 qui permettent de lancer un blog en 5 minutes. Donc, à ce titre, vous croyez que les dirigeants de la Sainte Flanelle ou du moins le directeur des communications suivent le ton et le volume des discussions à leur sujet?
J’en doute. Simplement parce que les Canadiens de Montréal ne sont pas dans un mode de séduction avec le public. Je vous garantis par contre que les dirigeants politiques sont toujours au fait de l’humeur des blogueurs influents et des forums de discussion beaucoup lus. Les entreprises qui oeuvrent dans des marché très concurrentiels où leur marque se fait attaquée de tous les côtés sont sûrement aussi très à l’écoute. Mais les Canadiens? Non, franchement, j’en doute.
Premièrement, ils sont habitués à faire l’objet discussions populaires menées via des lignes ouvertes ou des talk-shows TV populaires. Deuxièmement, les Canadiens ne sont pas inquiets, ils savent que globalement la population leur est favorable et le sera toujours majoritairement même dans les moments plus creux suite à une saison difficile. C’est le confort de la situation monopolistique qui permet de ne pas trop s’en faire.
D’un autre côté, le jour n’est pas si loin quand des blogueurs deviendront plus lus ou des forums plus fréquentés où il sera bon pour les dirigeants de l’équipe d’au moins faire une petite vigie pour s’assurer que des rumeurs négatives ou des informations erronées ne sont pas exprimées sans qu’ils n’en soient au moins renseignés avant les journalistes « officiels » qui leurs poseront la question gênante devant le micro ou la caméra.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine