Magazine Voyages

Après avoir acheté les a

Publié le 02 octobre 2008 par Hrvatska

Après avoir acheté les actions du Fonds des vétérans, MOL aborde à l'aise les négociations avec le Gouvernement

La décision de vendre les actions du Fonds des vétérans a été prise après qu'eut été présentée l'évolution de la valeur des actions par le manager du Fond Josip Glavas.

La décision de répondre positivement à l'offre publique d'achat de MOL a été prise mercredi par le Conseil d'administration du Fonds. Sa présidente Jadranka Kosor a déclaré que les membres du Conseil d'administration s'y sont décidés en se fondant sur les projections de l'évolution du prix des actions qu'a exposées le président du Conseil d'administration d'Erste Invest ainsi que manager du Fonds des vétérans Josip Glavas.

Les raisons de la vente

Le manager du fonds, Glavas, a dit avoir donné la recommandation de vendre une partie du portefeuille du fonds pour plusieurs raisons. Avant tout en raison de la situation actuelle dans le monde, et donc sur le marché croate des capitaux, qui est en mal de liquidités. La deuxième raison pour avoir recommandé la vente de cette part, actuellement la plus précieuse, des avoirs du fonds des vétérans est le besoin présent et futur de liquidités pour le fonds, car il faut assurer des moyens suffisants et stables pour les éventuels versements aux porteurs. En effet, il est connu que jusqu'à présent le fonds n'avait pas vendu ses actions, mais s'était endetté auprès des banques au travers d'opérations repo pour assurer les versements. Cependant, cette option est devenue de plus en plus coûteuse étant donné que les intérêts sur le marché interbancaire ont atteint jusqu'à neuf pour-cent. Si nous n'avions pas répondu à l'offre de MOL nous n'aurions eu d'autre choix que de vendre les actions de l'INA ou d'HT* à travers la bourse. Dans le contexte actuel cela aurait pu tirer la bourse vers le bas tandis que le Fonds des vétérans, vu le niveau des prix, en aurait retiré moins d'argent pour les versements aux porteurs, a déclaré Glavas. Il a ajouté qu'un tel "scénario alternatif" dans la situation actuelle aurait certainement été la pire des options. La décision du Fonds des vétérans a considérablement accru le pourcentage des actions que les Hongrois rassembleront dans l'offre publique d'achat.

La position pour les négociations

Avec les parts qu'outre le Fonds des vétérans vont vendre les investisseurs institutionnels AZ mirovinski fond, Erste Invest, Auctor aussi bien que PBZ CO Mirovinski et PBZ Invest, MOL disposera au total d'un peu plus de 14% de l'INA. Si l'on ajoute Erste Plavi mirovinski fond, qui dispose d'une part légèrement inférieure à un pour-cent, mais qui ne s'est toujours pas prononcé, les Hongrois peuvent compter sur un bloc d'environ 15% rien qu'avec les investisseurs institutionnels [croates]. Avec le bloc de contrôle existant, cela leur assure une position confortable pour entamer les négociations avec le Gouvernement sur l'échange d'actions. A la séance du Conseil d'administration du Fonds des vétérans il a été prévu qu'Erste Invest présentera une nouvelle stratégie d'investissements, dans laquelle une nouvelle acquisition d'actions de cette compagnie n'est pas exclue.

________________

* HT : Hrvatski Telekom : un opérateur téléphonique

Source : Poslovni dnevnik, le 2 octobre 2008.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hrvatska 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine