Magazine Régions du monde

Une première au Maroc : la naissance d’une école de cinéma et de l’audiovisuel dans la ville ocre

Publié le 03 octobre 2008 par Www.marrakechdreams.com

Marrakech - Comme Cannes ou Venise, Marrakech porte en elle cette dimension mythique que le cinéma sait reconnaître et sublimer.


Pourquoi Marrakech ?
Après la création et le succès du festival International du Film de Marrakech, la ville ocre abrite l’ Ecole Supérieure des Arts Visuels de Marrakech qui forme des professionnels du cinéma, de l’audiovisuel et de la communication visuelle.
La ville est à mi-chemin entre les studios de cinéma à Ouarzazate et les plateaux de télévision à Casablanca. Marrakech est un carrefour de toutes les influences culturelles du Maroc.
L’ESAV Marrakech a l’ambition d’être non seulement un espace privilégié pour les professionnels marocains et étrangers mais aussi un nouveau lieu de rencontres, d’échanges et de débat autour du cinéma et de la création visuelle pour élargir l’horizon culturel de la ville de Marrakech.
Horizons pour le développement du Maroc
Une structure au diapason de l’évolution du paysage audiovisuel du Maroc. L’ESAV Marrakech répond à la forte demande en ressources humaines, professionnels qualifiés de haut niveau et fait naître une nouvelle génération d’artistes et de professionnels du cinéma, de la télévision et de la communication visuelle au Maroc : les acteurs de l’avenir.
Qui sont les fondateurs de l’ESAV Marrakech?
Ce projet est né de deux expériences de gestion de lieux culturels à Marrakech :
Susanna Biedermann et Max Alioth sont les fondateurs de Dar Bellarj, Fondation qui soutient la culture vivante au Maroc. Depuis 1999, ils dirigent et animent un espace d’exposition, d’accueil d’évènements culturels et d’activités artistiques en direction des enfants. Dar Bellarj est située au cœur de la médina et héberge, en attendant la fin de la construction de l’école, la première promotion de l’ESAV.
Après avoir créé et dirigé deux salles de cinéma à Paris, Vincent Melilli a dirigé l’Institut Français de Marrakech de 1998 à 2002 où il a créé des ateliers de cinéma. Il a occupé le poste d’Attaché audiovisuel et de Directeur de l’Institut Français du Royaume-Uni à Londres jusqu’en 2004. Aujourd’hui, il est directeur général de l’école.
Susanna Biedermann et Max Alioth fondateurs de Dar Bellarj. Susanna Biedermann PDG de l'esav de Marrakech. Vincent Melilli (à droite) directeur géneral de l'ESAV Susanna Biedermann et Max Alioth fondateurs de Dar Bellarj. Susanna Biedermann PDG de l'esav de Marrakech. Vincent Melilli (à droite) directeur géneral de l'ESAV Quelle structure juridique ?
Une société anonyme de droit marocain a été créée. Le capital est réparti de la manière suivante : 80% pour la fondation Dar Bellarj (Suisse) et 20% pour l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.
L’université Cadi Ayyad de Marrakech a permis à la S.A ESAV Marrakech d’acquérir le droit au bail pour quarante ans, d’un terrain domanial dont elle avait l’usage.
Au terme de ce bail les locaux et équipement de l’école reviendront à l’Etat marocain.

La future école esav de Marrakech

La maquette de l'établissement esav de Marrakech La maquette de l'établissement esav de Marrakech
Le chantier - Photo : Michel Roussel Le chantier - Photo : Michel Roussel
ASPECTS TEMOIGNANT DE L’APPROCHE QUALITE
ET D’UNE MISSION DE SERVICE PUBLIC

Déjà un succès à applaudir :
L’école a sélectionné pour cette première rentrée des classes un potentiel humain certain, de jeunes talents constituant une première promotion de choc. Le concours d’entrée ayant eu lieu en juillet 2006 a sélectionné 18 élèves : 17 marocains venus de différentes villes du royaume (1 de Rabat, 3 de Casablanca, 1 de Salé, 1 de Tata, 1 d’Agadir, 1 de Meknès, 1 de Fès, 1 de Tanger, 1 de Taourirt, 6 de Marrakech) et 1 élève camerounais.
Première promotion de l'esav de Marrakech - Photo : Michel Roussel Première promotion de l'esav de Marrakech - Photo : Michel Roussel Une Entreprise créée et dirigée avec professionnalisme afin de lui garantir la durabilité
L’attention et la vigilance visent la réussite du projet initialement culturel et pédagogique :
L’ESAV Marrakech n’est pas une société commerciale, le but n’étant pas de faire des profits. En effet, l’étude et l’investissement financiers doivent non seulement permettre de couvrir le coût de l’équipement en matériel, mais aussi pallier la lourdeur des charges comme l’importance du coût de l’équipe pédagogique, essentiellement étrangère (pas d’enseignants qualifiés sur les disciplines de l’ESAV Marrakech au Maroc).
Déjà la Fondation Dar Bellarj (Suisse) investit une enveloppe budgétaire de 50 millions de dirhams (5 millions d’euros) sans attendre le retour de son investissement. Ensuite, des financements complémentaires sont en cours de négociation auprès de structures institutionnelles et de partenaires privés afin d’inscrire ce projet dans le respect de ses ambitions de départ.
Une équipe pédagogique disciplinaire qualifiée
Des enseignants de l’université Cadi Ayyad de Marrakech
Des professionnels marocains
Des professionnels étrangers de renommée internationale
Ph : Ali Messaoudi Ph : Ali Messaoudi Des partenaires pédagogiques fiables accompagnent le projet
Université Cadi Ayyad
INSAS de Bruxelles
Ecole supérieure d’audiovisuel de Toulouse
Ecole supérieure des beaux arts de Genève
London film School
L’ESAV Marrakech est parrainée par des experts des arts visuels
Claude Miller
Abderrahmane Sissako
Wim Wenders
Fonctionnement du Fonds de bourse
Par souci d’équité, un Fonds de bourse a été créé pour aider les étudiants à faible revenu.
La collecte :
Elle se fait par le biais de l’association les Amis de l’ESAV Marrakech (Paris), la Fondation Dar Bellarj (Marrakech), la Fondation Dar Bellarj (Bâle). Les sommes collectées permettent de couvrir les frais de scolarité de cette promotion sur toute la durée du cursus. Les bourses peuvent être complètes ou partielles.
L’association Les Amis de l’ESAV Marrakech (Paris) peut délivrer un certificat CERFA permettant une déduction fiscale.
La distribution :
Une commission « fonds de bourse » autonome statue sur le montant des bourses. Elle prend en compte le revenu des familles, le nombre d’enfants à la charge de la famille, l’éloignement de l’étudiant par rapport à sa ville d’origine, le classement de l’étudiant au concours d’entrée.
Une première au Maroc : la naissance d’une école de cinéma et de l’audiovisuel dans la ville ocre Cursus, concours, conditions d’accès, formulaire d’inscription
Voir : www.esavmarrakech.com
Contacts :
Informations générales : info@esavmarrakech.com
Téléphone: + 212 (0) 24 44 30 26

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Www.marrakechdreams.com 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte