Magazine Médias

La Star Academy c'est comme le Titanic : le bateau coule mais personne ne panique

Publié le 03 octobre 2008 par Benjamin Tolman
Star Academy Agrandir l'image

A la Star Academy comme sur le Titanic, l'orchestre jouera donc jusqu'au bout, iceberg ou pas iceberg. Nikos finira-t-il comme Leonardo DiCaprio ?

En façade, l'optimisme semble être de mise chez TF1. En effet, dans un entretien au Parisien, Yves Bigot, directeur des programmes d'Endemol soutient que ni TF1 ni Endemol ne paniquent face aux audiences catastrophiques de la Star Ac'.

"On est un peu payés pour ne pas paniquer. Mais sérieusement, ni TF1 ni Endemol ne paniquent. Je suis convaincu que la Star Academy n'est pas au bout. On a des études qui montrent que les gens sont déstabilisés par les changements. Il y a à la fois une réserve de téléspectateurs et une grosse marge d'amélioration" a-t-il déclaré.
A quelques heures d'un prime déjà décisif en terme d'audience (si la Star Academy continue de descendre, Nikos va finir par trouver du pétrole), Yves Bigot confirme le recentrage de l'émission et développe un peu les objectifs d'Endemol. "On a renforcé nos équipes. On est encore en réglage. On préfère pas de voix off plutôt qu'une mauvaise voix off. Sur les fondamentaux, on persiste et signe : l'école, le travail, le partage. Les gamins ont des histoires incroyables qu'on n'a pas racontées. Yvane est orphelin de père et sa mère vit au Canada, il est largué à Paris. Comme Gauthier qui était SDF et chantait dans la rue. Tout le monde n'a parlé que des riverains de la rue Charlot. Du coup, on a perdu une ou deux semaines".

Certes, mais est-il vraiment nécessaire d'en perdre encore onze (l'émission dure jusqu'au 19 décembre) ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines