Magazine

Et paf dans ton P.I.F!

Publié le 06 octobre 2008 par Alexandra
Après le swap, voici le P.I.F. P.I.F signifie Pay It Forward.  La règle: 1° N’importe qui possédant un BLOG peut participer. 2° les TROIS PREMIERES PERSONNES à laisser un commentaire sous le post P.I.F reçoivent un cadeau  FAIT-MAIN de l’auteur du blog ! 3° L’auteur envoie le cadeau dans les 365 prochains jours. 4° En échange, le participant doit  ”payer à l’avance” (pay it forward) en faisant la même promesse [...]

Alors que la formation au combat des soldats est applicable, a-t-il ajouté, certaines nuances ne le sont pas.

Officiellement, l'opération a un mandat d'urgence pour “aider les citoyens américains sur le sol américain, sauver des vies, apporter une assistance aux personnes en danger, aider à dégager les décombres”, mais ceci implique aussi la poursuite d'opérations d'ordre plus militaire : en fait, il semblerait que les tâches d'urgence pour aider les civils ne soient qu'une couverture. Nous sommes ici en présence d'une unité de combat, formée et équipée pour tuer des gens :

“Certains éléments de la brigade seront en service 24h sur 24, temps pendant lequel ils effectueront leur entraînement habituel de tireurs d'élite, d'artillerie et autres interventions militaires. En effet, l'unité continuera de s'entraîner et de se préparer pour la prochaine intervention même si elle est au service de la mission CCMRF.

Si, par exemple, du personnel était nécessaire en Californie à cause d'un tremblement de terre, tout ou une partie de la brigade pourrait se précipiter là-bas, selon l'étendue des besoins et les spécialités requises.

D'autres branches y compris la nouvelle mission temporaire de l'Armée de terre font partie d'un pack de ripostes du NorthCom et du Département de la Défense américaine.

Les soldats en service feront partie d'une force militaire qui comprend des éléments d'autres corps d'armée et des équipes de soutien civil de la Garde nationale contre les retombées de l’usage d’armes de destruction massive.

Un dernier exercice de répétition de la mission est prévu mi-septembre à Fort Stewart et sera organisé par la Joint Task Force Civil Support, une unité basée à Fort Monroe, Virginie, qui coordonnera et évaluera le déroulement de cette opération impliquant divers services.

En plus du GC1B, d'autres unités militaires prendront part à l'exercice d'entraînement d'une durée de deux semaines, y compris des éléments de la 1ère Brigade Médicale basée à Fort Hood, au Texas, et de la 82ème Brigade d'aviation de combat de Fort Bragg, en Caroline du Nord.

Il y aura également des unités d'ingénieurs et médicales de l'armée de l'air, la Force de Réaction Initiale à une attaque chimique et biologique du Corps des Marines, une équipe de météorologues de la Marine et des membres de l'Agence Logistique de Défense et de l'Agence défensive de réduction de la menace (DTRA).

Los Angeles, avril 1992, après le soulèvement contre le meurtre de Rodney King, la Garde nationale patrouille Vogler a déclaré qu'ils vont faire particulièrement attention aux capacités de communications entre les services.

“ C'est un de nos soucis et nous essayons de corriger ça et un des moyens de le vérifier est de faire ce genre d'exercices. Et pour s'en assurer encore plus, nous allons répéter et mettre en place certains des systèmes de communications afin de vérifier la bonne interopérabilité,” il a déclaré.

Une urgence nationale peut être déclenchée. “Des scénarios épouvantables comme un empoisonnement massif et une situation de chaos consécutive à une attaque chimique, biologique, radiologique, nucléaire, etc”, ou un scénario de type CBRNE. On suppose qu’il s’agirait d’une forme quelconque d’attentat intérieur, prétendument par des terroristes.

Mais, en même temps, le gouvernement Bush peut vouloir rechercher une justification pour placer le pays sous la loi martiale et intervenir militairement sur le sol des USA.

“Je ne connais pas le plan du gouvernement dans sa globalité, je sais juste que 24h sur 24, 7 jours sur 7, il y a des soldats, des matelots, des aviateurs et des Marines qui sont prêts à intervenir et à aider s'ils sont appelés,” a indiqué Cloutier. “Je suis heureux en tant qu'Américain, de savoir que mon pays a dédié une unité pour intervenir et aider les gens de mon pays.” (Army Times, citation soulignée par l’auteur MC).

“Ce genre d'organisation, de coordination et de formation est une priorité autant dans nos quartiers généraux qu’à NorthCom car nous croyons que nous avons la responsabilité d'être prêts au cas où, à Dieu ne plaise, cela serait nécessaire” (Army News Service, 15 septembre 2008).

Le déploiement d'une unité de combat militaire sur le sol US, avec mission de juguler des « troubles sociaux », constitue un précédent historique dangereux. Cela crée une nouvelle légitimité, à savoir que des unités de combat peuvent intégrer des fonctions au sein de la force de sécurité civile et que ceci est finalement accepté autant par le congrès des USA que par le public étasunien.

Il convient de préciser que les unités de combat rapatriées d'Irak pour « défendre la patrie » y seront remplacées par des mercenaires.

Michel CHOSSUDOVSKY

Notes du traducteur :

* Le Posse Comitatus (lat. « pouvoir du comté ») est un principe politique selon lequel l'armée n'a pas le droit d'intervenir dans les affaires du gouvernement civil, dans celles de la justice ou dans une procédure judiciaire. Il a été institué par le Posse Comitatus Act une loi fédérale US adoptée le 16 juin 1878, après les 10 ans d'occupation des États confédérés par les troupes nordistes, à la fin de la guerre de Sécession. Cette loi visait explicitement à limiter les possibilités pour le gouvernement fédéral de recourir à l'armée pour les opérations de maintien de l'ordre. (NdR)

** Les opérations false flag (« sous faux pavillon » ou « sous fausse bannière ») sont des actions menées avec utilisation des marques de reconnaissance de l'ennemi, dans le cadre d'opérations spéciales. (NdR)

06:50 Publié dans Armées, Etats-Unis, Révoltes | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandra 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte