Magazine France

Grenelle : M. Ollier, s’il vous plaît, ne laissez pas les fabricants de chauffage électrique décider de notre avenir

Publié le 06 octobre 2008 par Dornbusch

Je relaie un excellent communiqué de mes camarades du “Pôle écologique” du PS (dont je continue à soutenir l’action à défaut de signer la motion)

Grenelle : M. Ollier, s’il vous plaît, ne laissez pas les fabricants de chauffage électrique décider de notre avenir


Dans le cadre de la préparation du débat parlementaire sur la loi Grenelle 1, M. Ollier, président UMP de la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, vient de faire adopter par celle-ci un amendement qui autoriserait la construction de bâtiments neufs consommant 120 kWh/m2/an en lieu et place de la norme de 50 kWh/m2/an retenue par tous et ce, à condition qu’ils soient équipés de chauffage électrique. Avec une telle disposition, le marché du neuf sera complètement orienté vers des performances énergétiques au rabais.
Les conséquences de cet amendement, s’il était finalement adopté, seraient graves sur le triple plan environnemental, social et économique. Contrairement à des idées répandues, le chauffage électrique est fortement émetteur de gaz à effet de serre comme une étude de l’ADEME l’a montré. Il coûte cher à la société dans son ensemble et en particulier aux familles les plus modestes.
Construire des bâtiments peu efficaces demain sur le plan énergétique c’est se contraindre à consommer beaucoup plus d’énergie dans les décennies à venir et à maintenir un parc de production électrique surdimensionné pour faire face à la demande.
Pour toutes ces raisons, M. Ollier, nous vous demandons le retrait de cet amendement. Ne laissez pas, s’il vous plaît, les fabricants de chauffage électrique décider de notre avenir et de celui de nos enfants. La norme basse consommation à 50 kWh/m2/an prévue par le relevé de conclusions du Grenelle de l’environnement fin octobre 2007 est pertinente. Il faut y revenir et ne pas y déroger.
Aujourd’hui, l’urgence est la diminution massive de la consommation d’énergie de nos logements, sans traitement de faveur pour certaines technologies.

David Dornbusch


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte