Magazine

Le Syndicat du Crime (A Better Tomorrow) - La Trilogie (John Woo/Tsui Hark - HK Video - 2008)

Publié le 15 juin 2008 par Zorbalebreak
Des trois Syndicat Du Crime (A Better Tomorrow en anglais), je retiens avant tout trois scènes, complètement jouissives :
- Mark (Chow Yun Fat) s'allumant un cigarette avec un faux billet de 100 dollars au début du 1, avec un détachement et une coolitude tels que son personnage s'est trouvé aussitôt propulsé au panthéon des films de gangster, entre Scarface et son saladier de coke et la froideur détachée d'Alain Delon dans les films de Melville.
- Le flingage dans le restaurant taïwanais, toujours dans le 1, d'une brutalité et d'une inventivité (les flingues planqués dans les plantes) qui laissent encore pantois vingt ans après;
- L'"heroic bloodshed" à la fin du 2, hommage de John Woo au massacre final de La Horde Sauvage de Peckinpah, avec une petite préférence pour la scène dans laquelle Ti Lung s'empare d'un sabre pour découper quelques bad guys.
Pour le reste...Eh bien disons que ces trois films ont quand même pas mal vieillis et tout ceux qui comme moi attendait cette réédition avec l'impatience d'une pucelle américaine la veille du bal de fin d'année risquent d'être franchement cueillis à froid. La faute à une bande originale très 80's, aussi bonne que celle d'un épisode de Supercopter quand elle ne verse pas dans la canto-pop sirupeuse, d'un scénario tirant souvent trop facilement sur les ficelles du mélo, de scènes d'action bâclées (eh oui), une interprétation parfois approximative (les scènes du 2 situées à New-York sont indignes du talent de John Woo), d'effets de style datés (les contre-plongées grotesques et cheap). C'est d'autant plus rageant que le coffret vendu par HK Video est soigné: qualité impeccable des films, version longue inédite du troisième opus et interview fleuve (sur presque une centaine de pages!!!) et passionante de John Woo dans un livret magnifiquement illustré.Apprécions donc d'autant plus à leur juste valeur ce qu'il y a de bon dans ces films et laissons tomber le reste:
Pour le fun et parce-qu'il y a des mecs qui n'ont que ça à foutre, la même scène avec le comptage des morts:
A Better Tomorrow 1 & 2 kick ass in three scenes (Chow Yun Fat lighting a cigarette with a bill in part 1, the taiwanese restaurant gunfight in part 1 and the "heroic bloodshed" at the end of part 2) but are desapoitingly corny for the rest.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zorbalebreak 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte