Magazine Société

202° Edvige bouge encore, machines à voter, loto, etc..

Publié le 06 octobre 2008 par Jacques De Brethmas

Edvige bouge encore

Les mauvaises langues vont dire que je me répète, voire que je radote.

Mais les options que nous sommes en train de prendre avec Edvige, les machines à voter et d'autres bricoles qui nous semblent anodines aujourd'hui engagent notre société pour longtemps, bien au-delà des prochaines échéances démocratiques, elles pourraient même entraver la mécanique des enjeux sociaux qui devrait gouverner les choix à venir.

Certaines ont d'ailleurs pour but de contrecarrer l'avènement de ce changement. Nous pourrions regretter demain d'avoir manqué de vigilance aujourd'hui.

Le 16 octobre, jour de la sainte Edvige, une grande manifestation est prévue pour l'éradication complète et définitive du projet Edvige, retoqué ou non.

Car les petits aménagements qu'on nous promet, et on sait ce que sont les promesses de ces gens là, ne visent qu'à noyer le poisson. C'est dès la première ligne que le projet Edvige sort des clous:

« ficher toute personne susceptible de »....

C'est la négation même de la présomption d'innocence prévue à l'article 8 de la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, , la mise en pratique de la suspicion la plus infamante qui a connu ses heures de gloires dans les dictatures les plus nauséabondes, c'est le retour de la terreur, des balances de Pétain, la porte ouverte à tous les abus, puisque pas définition, une « susceptibilité » ne correspondant à aucun fait établi, n'est pas démontrable.

Alors qu'importe les détails et modalités, c'est le principe fondamental qui est en cause. Ne nous laissons pas emberlificoter par des garanties ponctuelles, et souvenons nous par exemple que le fichage ADN, présenté à l'origine comme visant les seuls délinquants sexuels, a été subrepticement et très discrètement étendu à de nombreux autres délits.

Il n'existe pas de porte entrouverte en matière de droits de l'homme.

Après le recours devant le Conseil d'Etat, les associations de défense des libertés envisagent un recours devant la Cour Européenne des droits de l'homme. En attendant, si ce n'est déjà fait, signez la pétition:

http://nonaedvige.ras.eu.org/

qui a dépassé les 200 000 signatures, dont 1150 associations et institutions, et continue de s'allonger.

Edvige doit être retiré.

Achevons Edvige en musique:

http://www.dailymotion.com/torapamavoa/video/x6oxsr_edvige-salope-chanson-de-bon-ton_news

Le clip ayant déjà été supprimé par youtube, site de secours:


Edvige Salope ! Chanson de bon ton
envoyé par torapamavoa

Non aux machines à voter

On se souvient d'une certaine élection américaine qui se termine en Floride, avec un matériel volontairement conservé en l'état d'obsolescence, et débouche par la nomination d'un président par un tribunal dont le juge est, je le rappelle, élu...

Vous viendrait-il à l'idée de confier l'objectivité d'un vote républicain à une société privée? C'est ce que nous sommes en train de faire avec les machines à voter. Avec de telles machines, on ne peut même plus envoyer des « observateurs » comme on le fait dans les pays à démocratie agitée. Le meilleur des observateurs ne pourra que regarder zonzoner la machine et constater la couleur du lapin qui sortira du chapeau. Avec les machines à voter, nous entrons dans Le Meilleur des Mondes.

Pendant la prochaine campagne électorale, il sera trop tard !

C'est maintenant qu'il faut y penser... Signez la pétition:

http://www.ordinateurs-de-vote.org/

Accessoirement, si vous pensez, comme on vous le dit à la télé, qu'une machine à voter ne peut pas être truquée par ses propres maîtres, voyez comment un simple bidouilleur peut le faire en surfant simplement sur internet:

http://www.rue89.com/2008/02/08/comment-pirater-une-machine-a-voter

Le loto change de formule.

Le prix de la grille augmente, le nombre de tirages diminue, et « la chance de gagner » passe de 1/14 millions à 1/17 millions. « Ce qui ne change pas grand'chose » ont le cynisme de préciser les porte-parole de l'institution.

Effectivement. Pour ma part, je préférerais qu'on donne mille euros à mille personnes qu'un million d'euros à une seule. Je ne suis sans doute pas le seul mais la communication ne va pas dans ce sens.

Faute de pouvoir réaliser des promesses efficaces, nos politiques vendent du rêve, et ce sont sans doute les mêmes naïfs qui espèrent gagner des millions au loto qui ont cru que Sarkozy allait transformer leur porte monnaie en portefeuille. Et ça marche.

Là, pas de bouclier fiscal. Les petits revenus, les chômeurs, les smicards peuvent payer bien au-delà de 50% de leurs revenus en « impôt volontaire », et consacrer à cette moulinette ce qu'ils ne donnent pas au PMU. Ce sont ceux-là mêmes que l'on a exempté d'impôt sur le revenu eu égard à la maigreur de leur pécule qui persistent à remplir des grilles taxées à 50%.

Bravo, monsieur l'illusionniste.

Ce qu'on ne nous dit pas, ce n'est pas le moment, c'est que la Française des Jeux a pour dessein d'être cotée en bourse dès 2009. Sans commentaire.

McCain

Au chapitre de l'homophobie en version élections américaines, signalons simplement que monsieur McCain, questionné par un journaliste du Washington Blade, important journal gay américain,

http://www.washblade.com/

précise qu'il est défavorable à tout projet de loi prévoyant l'ajout de la préférence sexuelle à l'ethnie et à la religion dans les critères de la loi fédérale réprimant les incitations à la haine et les crimes de haine.

http://www.washblade.com/2008/10-3/news/national/13360.cfm

Par ailleurs, sa copine Sarah Palin a proclamé que l'homosexualité était un choix, ce qui est le credo de toutes les sectes intégristes et créationnistes....

http://www.washblade.com/2008/10-3/news/national/13368.cfm

Voir mes articles précédents sur le créationnisme.

http://brethmas.blogspot.com/2007/06/107-crationnisme-contre-conseil-de.html

http://brethmas.blogspot.com/2007/07/110-la-pointe-de-linormation.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 464 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine