Magazine Côté Femmes

Spc

Par Mamancelib

Ce week-end, la SPA organisait ses journées portes ouvertes pour encourager l’adoption des animaux. Et là, je me suis demandée ce que faisait la SPC ? Pourquoi est-ce que la Société Protectrice des Célibataires n’organise pas des week-ends pour essayer de placer ses nombreux célibataires ? Parce que des célibataires, il y en a de toutes races et de tout poil : des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, des grands et des petits, des blonds et des bruns (et des roux, et des bleus, etc…), des minces et des bedonnants, des extravertis et des réservés, des casaniers et des fêtards… Tout le monde peut y trouver son bonheur !

Pour 150€, la SPA remet un animal vacciné, tatoué et stérilisé contre des bons soins. Je suis sûre que la SPC pourrait laisser adopter un(e) célibataire vacciné et bonne santé, tatoué ou pas, stérilisé ou pas, gratuitement, juste contre l’assurance qu’il sera bien traité…

Le célibataire peut même être livré avec son carnet de santé et de vaccinations pour qu’on puisse s’assurer de sa bonne forme. De toute façon, un(e) célibataire qui a un mouchoir greffé dans la main (avec le risque de laisser un morceau de kleenex dans la narine, comme Mr Bean), qui a le nez rouge et les yeux qui coulent et qui passe son temps à se plaindre en se prenant pour Serge Lama en plein « Je suis malade », n’attirera pas un éventuel adoptant… Non, pour donner envie à quelqu’un de passer le cap de l’adoption, mieux vaut avoir le poil luisant, le regard alerte, l’allure élancée, être propre… et éviter d’hurler à la mort et de se gratter tout le temps…

Pour ce qui est du tatouage, si il est obligatoire à la SPA, il reste facultatif à la SPC. Mais, force est de constater que de nombreux célibataires, hommes comme femmes, se font tatouer suite à une séparation (ou une grosse crise de couple). J’ai plusieurs cas autour de moi : ma cleaverette, la mère de mon filleul (qui a « quitté le domicile conjugal », selon l’expression consacrée…), le père de ma fille quand il a quitté sa première femme, Chouchou, et bien d’autres encore… Même moi, j’ai failli céder à la tentation quelques mois après mes débuts de MamanCélib. Je n’ai pas sauté le pas, mais, ça reste dans un coin de ma tête. Au tatouage symbolique, celui qui marque une période importante de sa propre vie, il faut aussi ajouter ceux et celles qui se sont fait tatouer en dehors d’une période de célibat, ceux qui se sont faits un piercing… Bref, il y a de grandes chances pour qu’on puisse trouver un(e) célibataire tatoué ou piercé à la SPC…

Quant à la stérilisation, elle n’est pas obligatoire du tout à la SPC ; c’est un choix qui reste très personnel. Certains rêveront de famille recomposée avec un nouvel enfant, d’autres seront satisfaits avec les enfants d’une précédente union, d’autres encore ne voudront pas ou ne pourront pas avoir d’enfants. Tout cela résultera d’une discussion entre l’adoptant et le célibataire et la SPC n’entre pas dans ce genre de considérations. Cela fait partie des décisions trop intimes pour que la SPC s’y immisce !

Par contre, mesdames et messieurs qui avez envie d’aller à la SPC pour adopter un célibataire, ne commettez pas quelques erreurs qui pourraient rendre agressif votre nouvel adopté :

- Ne lui mettez pas une laisse pour sortir de la SPC, sauf si vous avez convenu ensemble d’une relation SM ou que votre première sortie est une soirée déguisée.

- Ne le faites pas monter à l’arrière de votre voiture pendant que vous conduisez. A la limite, si c’est une célibataire que vous avez choisie, vous pouvez louer une voiture avec chauffeur pour monter à l’arrière avec elle, ce qui vous permettra de faire une première bonne impression. (A la SPC, beaucoup de femmes rêvent d’être une Pretty Woman)

- Ne lui mettez pas une tape sur les fesses pour vous faire obéir ou pour vous amuser. Il peut y avoir des réactions incontrôlées à ces gestes. (ou demandez la permission avant !)

- Ne l’abandonnez pas aux prochaines vacances, sur un trottoir. Ce n’est pas parce qu’une autre dinde en chaleur ou un paon bourré de testostérone vient agiter sa croupe sous vos yeux qu’il faut laisser vos hormones prendre le dessus. En revanche, si une incompatibilité entre vos deux caractères venait à surgir, ne vous jouez pas la comédie et essayez de vous séparer sans heurt, dans un respect mutuel. Et surtout, ne promettez rien que vous ne sauriez tenir.

Et, par-dessus tout, n’oubliez pas que vous vous êtes engagés auprès de la SPC à prodiguer de bons soins à votre nouvel adopté : prenez le temps de le découvrir, de le chérir et éventuellement de l’aimer, d’apprécier ses qualités et ses défauts… et surtout, n’essayez pas de le changer ! A la SPC, tous ont déjà un vécu qui a forgé ce qu’ils sont au moment où vous décidez de les adopter ; vouloir les changer, c’est vouloir effacer une partie de leur histoire…

Ceci était un communiqué officiel de la SPC. N’oubliez pas de venir dans nos refuges ou de nous contacter !
PS : Absolument rien à voir, mais merci à e-zabel  pour son interview ;-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamancelib 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte