Magazine Photos

Poésie mauricienne d'expression créole : TAHIR PIRBHAY

Par Ananda

Poésie mauricienne d'expression créole : TAHIR PIRBHAY
Les Mauriciens ont une littérature francophone riche, brillante et c'est, surtout, sous ce jour-là qu'ils sont connus. Ils ont également une littérature anglophone, moins renommée.
En fait, s'ils ont la chance d'être trilingues et à l'aise avec le français comme avec l'anglais, la langue qui est véritablement la leur propre, en fait, est le créole (ou morisyen) que, là-bas, tout le monde parle.
Longtemps regardés avec condescendance par les gens instruits du cru pour cause d'héritage colonial et de snobisme, les créoles parlés dans les îles de l'océan indien sont, enfin, en train d'acquérir leurs lettres de noblesse littéraire. En témoigne une production de plus en plus abondante, tant à Maurice qu'à La Réunion (où les mouvements de la créolité et de la créolie se sont développés avec une singulière force).
C'est pourquoi l'on ne peut pas prétendre faire connaitre la poésie mauricienne si l'on s'abstient de mettre en avant les oeuvres d'expression créole qu'elle a produite.
La poésie est une affaire d'émotion et le jeune poète Tahir Pirbhay (Kabir Hussein de son nom de plume) déclare qu'en ce qui le concerne,, la langue des émotion est le créole, et pas une autre. Il est donc poète de langue créole mauricienne, et fier de l'être. Si fier qu'il cultive une version graphique du créole totalement personnelle et qui vise, de son propre aveu, à renforcer l'authenticité, la personnalité propre de cette langue issue du français et longtemps non écrite, encore à son goût trop proche de  du français lorsqu'elle est écrite dans la graphie classique établie pour le créole : "Je n'écris pas dans la Grafi Larmoni, précise-t-il à ce propos, car je ne veux pas écrire le créole en français. Il suffit de mettre un accent aigu sur les "e" pour que la graphie Larmonie devienne du français".
Ce jeune auteur, on le constate, sait ce qu'il veut, et où il va. Si, par sa profession, il appartient au domaine de l'informatique, il se définit comme "penseur, philosophe, vagabond et dramaturge".
Il s'est vu décerner le prix du "Best Play Writer" au festival d'art dramatique en créole organisé par le ministère de la culture de Maurice.
En Janvier de cette année, il a publié un recueil de poèmes intiulé "Bann Fler Sovaz" ("Les Fleurs Sauvages") qui, selon lui, ne serait autre qu'une "autobiographie cryptée dans un langage poétique". Ses thèmes de prédilection sont le caractère évanescent de toute activité humaine, ainsi que, selon ses propres affirmations, "la liberté, l'anarchie, l'amour et le plaisir". Mais il se préoccupe également des problèmes d'ordre social, religieux et identitaire ("esay rod nu vre indantite"). Il ne cache pas que son inspiration doit beaucoup à l'ivresse que procurent les boissons alcoolisées, à l'instar d'Omar Khayyâm ou des poètes maudits occidentaux (ilse réclame d'ailleurs de Charles Baudelaire et de Jim Morrisson). Le bien le plus précieux, pour lui, est l'originalité qu'il cultive.
Place, maintenant, aux belles sonorités de la langue morisyenne (que je ne trahirai pas et, donc, que je ne traduirai pas).
LIL ZOKRIS.

dan enn lemond parelel
enpe kuma nu mem
kot ena enn ta gran lagel
ki mank bien fyel
sytie dan losean Malsin
ena enne lil moji
enn karikatir depas vilin
ki apel lil Zokris
so pavyon ti kat kuler
kot sak ras senbolize par enne kuler
grena, mov, oranz ek gomon
grena diriz pei, gomen sufer
zom zokrisyen byen sovaz
fam zokrisyenn,seki vilin
ena ti lespri
seki zoli pena lespri
so premye minis
enn fann macarena
li enna enn zoli non
li apel Nene Ron
enn mari vagabon
ki pas so letan
depans zokrisyen so larzan
pu dekuver lemond
enn lagel alkolik
inkonpetan dan politik
enn portre lakras kuma so pa
ki lepep apel "tiatia"
dan so nann rar jiskur
parski byen rar li dan lil
li pas so letan flat so papi
pu ki lepep blye zot move zur
zot pe geny plezir
apre sak parol
ki zot pe lir
eski zot dan enn delir ?
si ena pu rakonte
zame pu fini...
me ziztwar la li pa nuvo
pa'vre mo bann gran lespri ?
NUVO KREATER.

So regar lezard miray ki ti konstrir avek arder
par bann droger entoksike ar moralite ek loner
To surir blasfem fer li vinn to nuvo kreater
ek anter tu siperstisyon dan enn lanwit plezir
Ansam zot ti truv imans boner depi zur zot ti deklar
enfidelite anver seki zot pa ti swazir fidelite
De eksplorater vagabon vwayaz dan enn losean jivin
ver bann lil ranpli ar laser defanji ek bann san freyer
MO PRIZON ENN PARAJI.

Anture ar bann maskarad
Mo pena enn vre kamarad
Monn perji tu seki mo ti ena
Parski avek letan
zot nepli rekonet mwa
Sigaret apre sigaret
Lor balkon mo pe get defile
Yer swar zot ti bien amize
Ester zot al donn zot sover zot pese
Kuver dan dra
Ena enn anz sulaze
Li nepli pean kas
Ek li nepli deklas
Enn sinwaz enporte
Pu lezklavaz lizinn
Forse pu vann so lekor
Parski so lapey tro tiginn
Prisonye mo lasam
Dan ki monn truv lekzil
Linn transform mo prizon
Dan enn parji
Nu langaz jiferan
Alor pena tapaz
Surir, kares, riye...supir
Nu langaz li fizik.

Tahir Hussein Pirbhay
www.pirbhay.com


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines