Magazine

le paradis des enfants.

Publié le 07 octobre 2008 par Tiliontc

"là-bas", nous avons également renoué un peu avec notre ancienne vie, enfin, surtout l'ancienne vie de BelHomme...

et GrandG a découvert que, bébé, il s'était endormi sur un matelas au fond d'un caddie au moins un soir sur deux... dans une ambiance de troquet, de rires, de confidences, de monnaie qu'on recompte, de foule qui passe, et nous qui restons dans notre bulle, au beau milieu de la galerie commerciale, quand tout le monde défile de l'autre côté des comptoirs...

le paradis des enfants.

Merci, Patron ! je crois que c'est toi qui m'a réservé le plus bel accueil dans sa vie, il y a 6 ans, et cet été encore, quand j'ai débarqué, sans lui, poussant mes trois moufflets dans mon caddie - encore !

Z'ont été sacrément surpris, les moufflons, qu'on s'arrête prendre une glace mais qu'on RENTRE carrément dans la boutique, qu'on embrasse les vendeuses, qu'on débarrasse notre table après, qu'on joue à la machine des paris des chevaux... et je serais restée comme avant, des heures là, dans cette ambiance bruyante et intime à la fois.

GrandG a comme retrouvé un univers perdu. Des odeurs qui ont marqué sa petite enfance ? Un jeu de marchande grandeur nature, le réflexe atavique a parlé ? (sa Mamy aussi a grandi en comptant la monnaie dans l'épicerie maternelle, et elle a toujours adoré). Tonton Patron qui l'a pris sous son aile protectrice et l'a laissé toucher à tout en le gavant de bonbons ?

Si on l'avait écouté, on y aurait bien passé toutes les vacances... et ça me donne un aperçu de la façon dont il aurait grandi, si...

le paradis des enfants.
et c'est la joie de voir BelHomme retrouver ses anges tutélaires, ceux qui l'ont ramassé, celles qui l'ont couvé, si longtemps, qui me l'ont sauvegardé, en attendant que j'obtienne ma mut' pour venir le chercher...

C'est pour cette force-là, cette présence silencieuse et bienveillante que Tounette porte ton nom, maimée.

c'est vraiment maintenant qu'on se rend compte, avec le recul, c'est un peu comme une vie parallèle. Il y a le boulot, les enfants, la plage, la famille... et il y a la boutique le soir. Les comptes. Les paris impressionnants des joueurs. Les gains - les pertes, les courses qui rythment la journée. La deuxième vie.

le paradis des enfants.
comment il a dit, déjà, le psy ? "oui... ça fait beaucoup, pour un seul homme."

Bonsoir Patron. C'est un réel plaisir pour moi que d'être "dans tes favori(te)s" !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tiliontc 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte