Magazine Côté Femmes

De l'entretien du cuir...

Publié le 07 octobre 2008 par Cecile Berthelon @walinette

Alors il faut que je vous avoue un truc : jusqu'à une quinzaine, j'étais une vraie quiche en cuir. Le genre qui n'avait jamais ciré une seule paire de ses pompes. Je me contentais de les imperméabiliser (ce qui est déjà pas mal, notez)
A ce point là.
Ben depuis mes achats ebayesques donc, le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai fait un crash course* (* cours accéléré...).

De la mo-ti-va-tion, qu'il me fallait. Comme souvent vous me direz.

Alors déjà : Le MATOS

Pour les chaussures :
- Imperméabilisant Kiwi
- Assouplissant Kiwi + une paire d'embauchoirs (genre 12 euros sur la Redoute) : indispensables si comme moi vous avez le pied fort...
- Baume multi-usages Baranne : le top, ça nettoie, protège, nourrit et fait briller. Je suis CONVERTIE à ce truc.
Vous noterez que je ne suis pas encore équipée pour tout ce qui est en daim... et que je n'ai pas acheté de cirage : baranne only.

Pour les sacs :
- Détachant Terre de Sommières
- Crème essentielle Grison

Le tout rangé dans une jolie boite Potiron et avec un vieux t-shirt du Zhom découpé en petits bouts pour frotter...

Voici donc ce que je pense être le nécessaire pour bien s'occuper de tous ses articles en cuir. Notez qu'on peut se contenter d'une même crème pour les sacs et les chaussures, mais la crème de baranne a un rendu plus brillant

Démonstrations par l'exemple :

Les bottes plates Isabel Marant Gold.
Arrivées d'ebay bien palottes. Avec des taches d'eau et quelques traces noires. Heureusement, elles n'étaient râpées ni usées nulle part.
Aparté : elles ont un rendu assez brut et sentent VRAIEMENT le cuir. Genre le cuir non traité : j'adore. Mais du coup elles me semblent HYPER fragiles niveau griffures et traces d'eau : elles marquent tout de suite. Une autre propriétaire peut me confirmer ? Marieand ? (quoique en noir elles craignent peut être moins)
Donc double dose d'attention et de soins pour celles-ci.

1. Pour les taches d'eau : j'ai lu sur le net qu'il fallait tamponner avec du lait et un trait de citron. Ce que j'ai fait. Moralité ça a rendu la zone un ton plus foncé que le reste. Grumpf. Je n'ai plus eu qu'à passer toute la botte avec un chiffon imbibé de lait (et un Microbe fortement intéressé par le processus...). Ca a foncé donc d'un ton. Donc les petites goutelettes se voient moins, mais elles sont encore là. Ceci dit la nouvelle teinte se rapproche du fauve et est beaucoup plus jolie. Semi-échec donc.
2. pour les traces noires : la crème de Baranne a fait des merveilles. Je les ai donc passée entièrement avec une bonne couche. Fini les traces, fini les griffures, traces d'eau à nouveau atténuées.
On crème entièrement, puis quand c'est sec, on frotte vigoureusement pour le brillant (avec un t-shirt...).
Note : porter des gants, c'est mieux.
3. on imperméabilise : un gros coup de pschitt.
Résultat : bottes quasi comme neuves, teinte magnifique. Cuir reboosté. Elles craignent moins l'eau qu'au début, mais tout de même : ça marque. En cas de tache donc, ne pas tarder et repasser un coup de crème de Baranne.
Jugez plutôt : AVANT / APRES

Le Balenciaga City thym
L'annonce était claire : il avait pris l'eau et était un peu fatigué.
En effet : quelques traces, et un cuir qui avait paradoxalement très soif, voire cartonné sur la bandoulière.
Ni une ni deux : morceau de t-shirt et on le passe entièrement à la crème nourrissante Grison.
Je peux vous dire que vu la configuration du sac, ça demande une certaine patience. Oui mais le résultat est là !
Couleur ravivée, cuir beaucoup plus souple !
Fini l'effet cartonnage.
Après 2 semaines, je pense qu'il faut que je le refasse une deuxième fois, le cuir a encore soif ;-)
A faire régulièrement sur tous ses sacs en cuir, suivi d'un coup d'imperméabilisant ;-)

Les compensées Manoush

Autre problème sur celles-ci. Elles sont rigides et de hauteur trop petite au niveau des orteils : elles les "écrasent" trop pour que ce soit confortable.
Du coup j'ai pschitté du Kiwi stretch et ai mis l'embauchoir. Le souci c'est que l'embauchoir standard, c'est plutot fait pour les chaussures plates.
Du coup ça ne va pas au fond.
Il serait plus efficace je pense de pschitter et de porter les chaussures.
Mais comme là j'ai les pieds qui gonflent un poil, je n'ai pas franchement l'envie de les comprimer dans des compensées, aussi jolies soient-elles.
Que faire ?
Cordonnier ?

Un mot sur la Terre de Sommière :
Je l'ai achetée car mon Raoul (sac Dreyfuss pour les non-initiées) avait une petite tache de ce qui me semblait être du gras (la faute à une frite chez McDO ??).
Il faut donc appliquer de la terre (poudre très fine) sur la tache. On m'avait dit qu'il était possible que ça décolore un poil le cuir, donc j'ai appliqué JUSTE sur la tache... avec un coton-tige pour ne pas déborder. Laisser poser quelques heures. J'ai craqué et ai frotté 1h seulement après. Pas de différence notable. Je n'ai pas laissé poser assez longtemps j'imagine.
Et là je ne sais pas ce qui m'a pris : mais j'ai pris un chiffon et de l'eau savonneuse.
Ben la tache a complètement disparu.
Ce n'était peut-être pas la frite finalement.
Donc efficacité de la Terre inconnue : des retours d'expérience ?

A vous maintenant ! Comme je le disais en introduction, je débute dans le métier et vous livre donc mes premières impressions et ce qui a marché. Donc si vous avez des trucs et astuces : je prends !

The Bump News :
Vous voyez le truc à droite là ?
Et bien c'est l'escalier qui mène de notre chambre sous les toits à la salle de bain du 1er étage.
Salle de bain qui comprend le toilette le plus proche.
Toilette dont je nécessite le support aussi irrépressible qu'incontournable au bas mot 5 fois par nuit.

J'envisage donc très sérieusement l'acquisition d'un pot de chambre...

QUI, mais QUI a dit que la grossesse était épanouissante ???

(et je ne vous parle même pas du cas de figure suivant : utilisation de la dernière feuille de papier, nécessitant de se rendre encore un étage plus bas pour prélever un nouveau rouleau... à 3h du mat : un vrai bonheur)

Goodie Bag : je vide, je vide (enfin, je tente d'éponger mon passif surtout..), plein de petites marques qu'on aime bien sur le vide-dressing : Vanessa Bruno, Iro, Dries Van Noten...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cecile Berthelon 711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine