Magazine Société

Belgique : Recrutement de prostituées sur internet

Publié le 07 octobre 2008 par Chictype

Si la prostitution est autorisée en Belgique, ainsi que certaines formes de “proxénétisme hôtelier” (louer un local à une prostituée pour qu’elle exerce), le recrutement actif est par contre formellement interdit.

Ces proxénètes recrutent des victimes via des sites de chat,… Un phénomène qui touche Bruxelles et Anvers

BRUXELLES Chez nos voisins hollandais, plusieurs proxénètes ont été arrêtés après avoir recruté leurs proies sur Internet. Et chez nous, qu’en est-il ? Existe-t-il également un réseau de proxénètes agissant sur le Net en chatant sur des sites de rencontres, de discussions,… dans le seul but de repérer et recruter des filles qu’ils obligeront ensuite à se prostituer.

Le phénomène serait bel et bien réel et surtout à craindre à Bruxelles et à Anvers.

Selon une étude récente du professeur gantois de droit pénal et criminologie, Gert Vermeulen, les proxénètes recrutent de plus en plus souvent leurs victimes sur les sites populaires de chat ou de réseau, comme Hyves, Netlog ou MSN. L’ASBL anversoise Payoke a confirmé cette tendance. Le phénomène a été constaté pour la première fois aux Pays-Bas et débarquerait donc chez nous.

Rappelons donc ici qu’il vaut mieux, lors de discussions virtuelles avec des inconnus rencontrés sur la Toile, ne jamais divulguer de détails personnels dont ils seraient susceptibles de se servir à votre détriment. On n’est jamais trop prudent !

Source : http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/222413/les-loverboys-actifs-sur-internet.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chictype 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine