Magazine Société

DEXIA : Sarkozy a choisi l’efficacité, les Belges un personnage

Publié le 07 octobre 2008 par François Collette

zanluk.1223364838.jpg

Au plus fort de la tempête, Nicolas Sarkozy n’a bien sûr pas traîné en imposant un de ses fidèles au sommet de Dexia : Pierre Mariani, son ami et ancien chef de cabinet dans les années 90 quand il était ministre du Budget. Un technocrate mais un vrai banquier.

Mariani, 52 ans, est certainement un excellent choix même s’il sera bien évidemment l’œil de Moscou l’Elysée. Enarque et diplômé de HEC, cadre sup chez BNP Paribas (une référence), il a tout pour bien faire à l’ombre de la République.

En Belgique, en revanche, le gouvernement fédéral (car il n’y a pas encore de président de la république) a choisi une ancienne gloire emblématique de la politique ubuesque de ce petit pays : le célébrissime Jean-Luc Dehaene, Premier ministre à de nombreuses reprises et pressenti il y a quinze ou vingt ans président de la Commission européenne qu’il serait devenu s’il n’y avait eu ces satanés Anglais. 

Celui que l’on surnomme le « taureau de Vilvorde » est actuellement député européen et administrateur de nombreuses sociétés parmi lesquelles InBev (devenu le 1er brasseur au monde) et Corona-Lotus (biscuiterie). Il est aussi président du Conseil d’administration du Collège de l’Europe à Bruges. A 68 ans, il est plutôt fort occupé, notre homme, mais, nul doute, il s’investira même s’il n’y a que 24 heures dans une journée.

D’aucuns reconnaissent le grand talent politique, la finesse d’esprit, l’intelligence et le dynamisme de ce Flamand flamandissime pur jus et membre influent du CD&V “canal historique”, mais d’autres montrent du doigt le sort peu enviable de nombreuses grandes sociétés dont il fut jadis administrateur : Lernhout & Hauspie, Sabena, SNCB, ABX, Télinfo, Union Minière. Rassurez-vous, toutes n’ont pas connu la déconfiture même si pour certaines il s’en est fallu de peu.

Dehaene oiseau de mauvaise augure ? Croisons les doigts pour que le sort ne s’acharne pas sur Dexia. Mais pas de panique, Nicolas est là. Et puis, finalement, à quoi ça peut bien servir un président de conseil d’administration quand le vrai chef est le Président de la République ? Dites, une fois ?

.
Photo empruntée au site RTL Info

éé

éé


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


François Collette 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine