Magazine Europe

La liquidation d'Ivana Hodak sert

Publié le 07 octobre 2008 par Hrvatska

La liquidation d'Ivana Hodak sert de message pour Zagorec

L'avocate viennoise du général à la retraite Vladimir Zagorec, Elizabeth Rech, a déclaré lundi que la famille de Zagorec à Vienne est gardée par la police après qu'eut été assassinée la fille de son avocat.

"La police autrichienne a estimé que la situation est très dangereuse et elle a demandé une protection personnelle pour les membres de la famille Zagorec", a déclaré Rech pour l'émission Otvoreno de la Télévision croate.

Après que la semaine dernière l'Autriche eut extradé Zagorec à la Croatie, la fille de Zvonimir Hodak, son avocat zagrébois, a été assassinée à Zagreb. Les motifs ainsi que les circonstances du meurtre restent pour l'instant inconnus, mais les médias et l'opinion se demandent si cela peut être mis en rapport avec l'affaire Zagorec.

L'avocate de Zagorec n'exclut pas que ce meurtre soit un message destiné à Zagorec. En répondant à la question sur la qualité de la défense dont pourrait désormais bénéficier Zagorec maintenant que le travail de son avocat est remis en cause par le meurtre de sa fille, Rech a dit espérer qu'il existe en Croatie un avocat assez courageux et décidé que pour pouvoir se charger de cela.

Rech a déclaré qu'après le meurtre elle a immédiatement informé les instutitions officielles autrichiennes et la Commission européenne sur toute l'affaire, et que les personnes avec qui elle a discuté étaient "très inquiètes".

Elle doute que la procédure à l'encontre de son client en Croatie puisse encore être honnête après ce meurtre.

Vladimir Zagorec est soupçonné par les autorités croates d'avoir emporté du ministère de la Défense des diamants pour une valeur de 5 millions de dollars, qui avaient été laissés comme gage pour acquérir des armes au bénéfice de la Croatie, et cela lorsqu'il avait quitté ses fonctions de vice-ministre de la Défense en 2000. 

Rech a déclaré que son client en Croatie ne peut être jugé que pour avoir prétendument dérobé les diamants du ministère de la Défense, ce pour quoi il a été extradé à la Croatie.

L'avocate a déclaré qu'après les tout derniers événements elle n'a pas contacté Zagorec, qu'elle tâche d'obtenir une permission pour lui rendre visite dans la prison de Remetinec, qu'elle s'efforcera de le faire dans les jours à venir et qu'après une éventuelle visite elle décidera de la suite à donner dans cette affaire.

____________

Source : business.hr, le 7 octobre 2008.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hrvatska 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog