Magazine

Quand crise et modernité font bon ménage.

Publié le 07 octobre 2008 par Alex Ruben

Site Leader Immobilier est de plus en plus présent sur le net, après 2 années de mise en ligne où en est le 1er portail Web 2.0 des professionnels de l’immobilier ? Je suis plutôt satisfait, j’avoue. En fait depuis 2 ans Site Leader Immobilier se développe de manière régulière. Aujourd’hui nous diffusons les biens de plus de 900 agences sur toute le France et le nombre des visiteurs augmente tout autant.

J’ai lu dans votre Dossier de Presse que vous souhaitez atteindre les 200 000 biens en ligne en 2009, est-ce toujours d’actualité ? Plus que jamais ! Nous venons de finir une projection à partir de notre évolution sur les 6 derniers mois et si nous suivons la même courbe de progression ce ne sont pas les internautes qui nous manquerons mais au contraire les biens en ligne. Notre prévisionnel pour la fin du premier semestre 2009 étant de 700 000 visites, nous devons être capable de proposer au moins 300 000 biens.

Dans ce cas comment allez vous vous y prendre, quel est ou quel sera votre positionnement ? Nous ne diffusons que des annonces de professionnels, qu’ils soient indépendants, agents ou promoteurs et ensuite nous leur proposons une mise en ligne illimitée pour un forfait fixe de 69 € ht. Étant donné qu’en moyenne chaque client met en ligne une centaine d’annonces, si vous faites le calcul on est à 0,69 euros par annonce et pour un temps illimité.

A ce tarif là vous faites la vie dure à la concurrence, mais comment se fait-il que vous cassiez autant vos prix, est-ce au détriment de la qualité ? Non pas du tout, en fait c’est très simple et ça s’appelle le Web 2.0. Cela nous permet d’automatiser les process qui conduisent à la mise en ligne, à l’inscription, à la facturation, à la personnalisation de l’interface utilisateur. En rationnalisant l’ensemble des procédés d’utilisation nous diminuons nos coûts d’autant.

En somme le Web 2.0 est votre marque de fabrique, avez-vous d’autres particularités ? Ça me semble déjà beaucoup puisqu’avec cet outil nous sommes ultra réactif, voire immédiat. Mais en même temps nous voulons proposer d’autres gammes de service comme FOCUS PRIVILÈGE par exemple. L’idée c’est de dynamiser la base de données, chaque semaine on regroupe entre 200 à 500 biens répondant à une catégorie commune, et nous les proposant à nos 500 000 inscrits. C’est comme si on regardait les annonces avec un grosse loupe.

Vous annoncez un Business model à 60% agences et 40% publicités, en pratique cette répartition est-elle respectée ? Oui dans le sens où notre CA se construit majoritairement sur la récurrence des abonnements mais aussi sur la publicité qui sur le net est en perpétuelle tension avec l’arrivée quasi quotidienne de nouveaux annonceurs.

De manière plus actuelle, redoutez-vous les conséquences d’un retournement du marché et donc d’une diminution des budgets alloués à la publicité ? Pas vraiment, je m’explique, tout d’abord n’oublions pas qu’en période de crise communiquer c’est vital. Ne pas le faire c’est être attentiste et j’émets quelques doutes quant à l’efficacité d’une telle attitude. En revanche il faut savoir choisir son support de manière efficace et sur ce point je suis rassuré, la plupart des agences délaissent le papier au profit d’Internet.

Pour rester tourné vers l’avenir, quels vont être vos prochains développements ? Nous pensons qu’il va être difficile à présent pour un site de n’être que national, c’est pourquoi Site Leader immobilier va s’ouvrir vers 8 autres pays où l’on pourra y consulter toutes les annonces traduites. Ça c’est la première partie, la suivante c’est, toujours à l’internationale, un portail Immobilier accessible dans 25 langues.

Propos recueillis par Yves Lefranc Paris le 6 octobre 2008


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte