Magazine Science & vie

Mais non, ce n'est pas méchant !

Publié le 07 octobre 2008 par Cafatica

L'arachnophobie est la phobie la plus courante ; la simple vue d'une araignée en fait frémir plus d'un... Dans l'imaginaire collectif, ces animaux renvoient souvent une image négative et engendrent la peur.
Autre insecte victime de sa réputation : le "cousin", à cause du rapprochement que l'on fait souvent avec le moustique.
Quelques photos prises ce week-end pour voir d'un peu plus près ces bê-bêtes qui ne sont pourtant pas méchantes...
Le cousin :

Mais non, ce n'est pas méchant !

Mais non, ce n'est pas méchant !

On l'appelle "cousin" en France, et en Angleterre il fait partie des espèces que l'on nomme "daddy long legs" (papa aux longues jambes), mais son vrai nom, scientifique, est la tipule (famille des diptères). Il a des allures de grand moustique, et c'est pour ça qu'il est souvent considéré et traité comme tel, c'est-à-dire comme une sale bestiole qui pique. Pourtant, c'est un insecte inoffensif, qui ne pique pas. On le voit surtout au début de l'automne, quand il cherche à rentrer dans les habitations pour se protéger des premiers froids. Les larves se développent essentiellement dans de la matière organique en décomposition (humus, bois humide des souches, composts ...)

Je vous l'accorde, c'est moche comme bête ; la nature n'a pas pu gater tout le monde. Mais ça ne vous fera aucun mal ; ne déclarez donc pas les hostilités, laissez simplement cet insecte dehors ou faites le sortir s'il a réussi à se faufiler à l'intérieur.

L'araignée

On a souvent peur de cet animal, à tort, car même les plus grosses ne sont pas dangereuses, sous nos latitudes. Elles sont même utiles, et ont une organisation assez fascinante. Car malgré cette peur commune des araignées, qui n'en a jamais observé sur leur toile ?

Mais non, ce n'est pas méchant !

En tant que prédatrices, les araignées jouent un rôle majeur dans la régulation des populations d'insectes, et elles sont elles-mêmes régulées par des prédateurs spécifiques (reptiles, oiseaux, ou insectes de la famille des pompilidae). Elles se sont adaptées à presque tous les milieux , sauf les eaux salées et les milieux très froids.
La soie :
Les araignées possèdent des glandes qui fabriquent de la soie (glandes séricigènes). La soie est liquide dans les glandes, mais se solidifie en fibrilles une fois sortie, sous l'effet de la traction exercée par les pattes de l'animal. Les araignées produisent plusieurs types de soies en fonction de l'usage qu'elles veulent en faire.
Principaux usages de la soie :
Emballage des oeufs (cocon)
Tapissage du terrier, pour les espèces vivant sous terre (toutes ne construisent pas des toiles).
Confection d' "arme" de chasse
Fabrication d'abri subaquatique (cloche à plongeur des argyronètes)
Fil de sécurité pendant un saut ou une chute volontaire pour fuir
Fil de déplacement (fil d'ariane)
Emmaillotage des proies capturées
Tissage des toiles
Toile d'araignée :
Le fil de soie qui constitue la toile transmet très bien les vibrations. Ils alertent l'araignée sur le fait qu'une proie est tombée dans son piège ou qu'un mâle s'approche. L'araignée peut aussi détecter une proie immobile en impulsant une vibration à la toile et en analysant l' "écho" de cette vibration en retour. Chaque espèce produit des signaux particuliers par vibration de l'abdomen ou produite par les pattes, à la manière d'un doigt qui fait sonner une corde de guitare.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cafatica 402 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine