Magazine

Julien Dray, ou le comble de l’amateurisme !

Publié le 07 octobre 2008 par Informateur
Julien Dray, ou le comble de l’amateurisme !

Lu sur le blog de Julien Dray : http://juliendray.skyrock.com,

« Salut, je suis Julien Dray. Je suis député de l’Essonne et depuis le mois de mars 2004, je m’occupe de la jeunesse au sein du Conseil régional d’Ile-de-France.

J’ai des idées, mais seul on peut pas tout savoir. Moi, j’ai 50 ans. J’ai des enfants qui sont adolescents et qui me racontent un peu, il y a des choses que je sais, mais aussi des choses que je ne sais pas. C’est pour ça que j’ai besoin de vous.

Si vous avez un peu de temps à me consacrer, ça m’arrangerait. Ca m’éviterait d’être à côté de la plaque, et vous ça vous évitera 
  peut-être de dire que les politiques ne vous demandent jamais votre avis. »

Dans sa description, M Dray affirme être responsable de la jeunesse au sein du Conseil régional d’Ile de France, mais il oublie qu’il est également chargé de la politique de la ville et de la sécurité au niveau régional ; bref Julien Dray ne semble pas connaître ses propres attributions, ou bien les dissimule-t-il volontairement, car responsable de la politique de sécurité, c’est peut-être moins sexy pour un élu PS…

Ensuite il n’hésite pas à massacrer la langue française (« mais seul on peut pas tout savoir »), de surcroit par écrit, - François Mitterrand doit se retourner dans sa tombe -, et oublie encore sa mission d’éducation qui consisterait à montrer l’exemple comme tout élu de la république se doit de le faire.
Puis il espère lutter parce que
« les politiques ne vous demandent jamais votre avis ». Mais en réalité, le problème n’est pas que les politiques ne demandent jamais l’avis des citoyens, c’est que quand ils le font, ils n’en tiennent pas compte ! L’exemple de la Constitution européenne repassée en douce alors qu’elle avait été refusée par référendum en 2005 en est un des exemples les plus frappants…

Enfin on atteint le comble de l’aveu d’incompétence lorsqu’il affirme « Si vous avez du temps à me consacrer, ça m’arrangerait. Ca m’éviterait d’être à côté de la plaque ». Où comment sous traiter son travail à d’autres quand on est dans l’incapacité de le faire…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Informateur 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte