Magazine Coaching

Recherche d'emploi: mettre un terme aux convictions limitantes

Par Sylvaine Pascual

Les convictions limitantes, c'est quoi ça?

Notre disque dur interne est blindé de convictions, des certitudes de toutes sortes, sur une quantité difficile à chiffrer de sujets. Construites à partir de notre éducation et de notre expérience, elles nous semblent toutes être des évidences. Certaines nous sont indéniablement fort utiles: après avoir explosé la culasse de ma voiture, à 23 heures sur l'autoroute, je suis aujourd'hui convaincue que lorsqu'un voyant s'allume, l'ignorer n'est pas une bonne idée. 
  

   Une conviction devient limitante quand elle nous freine : qui n'a pas entendu une femme dire "de toute façon, les hommes sont lâches". Vlan: le verdict est tombé, je vous laisse imaginer les schémas de pensée qui se mettent en place derrière: quelles sont les chances pour que cette femme rencontre un homme qui ne l'est pas? (au risque de vous surprendre: il y en a, des types qui ne sont pas lâches!)
Comme je le répète sans cesse et inlassablement, le cerveau est très occupé à faire en sorte que notre réalité corresponde à ce en quoi il croit. C'est donc pas compliqué: nos convictions limitantes sont un excellent moyen de saboter nos projets.
Se défaire des convictions limitantes qui freinent la recherche d'emploi

  

  
Dépoussiérer nos convictions limitantes
pour favoriser la recherche d'emploi

   Dans le cadre d'une recherche d'emploi, on entend fréquemment des certitudes qui ont autant de chances de favoriser la réussite qu'un ragondin de vous exprimer son mécontentement en citant Shakespeare dans le texte.
  

   Et c'est bien compréhensible, étant donné la difficulté de la situation. On peut en effet facilement comprendre qu'une personne qui a passé plusieurs mois au chômage et envoyé quantités de CV restés sans réponses en conclue qu'elle ne retrouvera jamais d'emploi et entre dans une spirale de certitudes négatives. D'où l'importance de sortir de ce cercle vicieux.
Voici donc quelques clés pour vous dépoussiérer les certitudes encombrantes, l'essentiel étant de transformer vos inquiétudes en atout, vos convictions limitantes en convictions motrices:
Je suis trop vieux: nous sommes d'accord, il n'est pas simple de (re)trouver un travail à 50 ans. Pourtant, certains y parviennent: y aurait-il des exceptions à la règle? Seraient-ils parvenus à convaincre du contraire?
Qu'est-ce qui vous empêche d'être cette exception?
En quoi votre âge est-il un atout?
Je ne vois pas en quoi mon parcours peut intéresser une entreprise.
Ben justement, qu'est-ce que vous pouvez apporter à une entreprise? Quelles compétences/qualités acquises et développées tout au long de votre parcours peuvent être bénéfiques à une entreprise?
Il existe quantité de convictions de ce types, n'hésitez pas à venir partager les vôtres et nous les positiverons ensemble.
Bonne route dans votre recherche d'emploi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvaine Pascual 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte