Magazine Environnement

L'environnement, condamné par l'indifférence générale

Publié le 07 octobre 2008 par Sophie @missecolo

Je souhaiterais réagir au commentaire posté récemment par pnativ sur Une humanité kamikaze.

Voulant comprendre la colère de pnativ, j'ai parcouru ses sites internet. Tous dénoncent une situation intolérable : une aire naturelle saccagée en toute impunité, une grave contamination démentie par les autorités, un désintérêt total de la part des associations écologiques, des élus politiques et des médias.

La Normandie et la pollution

varaville.ifrance.com

nativelle.over-blog.com

anarchiland.ifrance.com

Le blog de anarchiland

cabourg.varaville.site.voila.fr/

Le voila le marais de Cabourg Varaville

cabourgeais.ifrance.com

Le marais de Varaville agonise. Cette zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) se convertit en décharge publique sans même préoccuper l'une des 35 associations agréées "protection de l'environnement" sur les 70 recensées par la Direction Régionale de l'Environnement (DIREN) de Basse Normandie. 

pnativ aura tenter de protéger ce marais mais face aux élus incapables de remplir leur fonction mais doués pour menacer, il n'aura pas eu d'autres choix que de renoncer à se battre pour ce petit bout de nature condamné par l'indifférence générale.

Protection de l'environnement, développement durable, association à but non lucratif, autant de termes qui m'exaspèrent... Et pendant que le marais de Varaville se meurt, la DIREN de Basse Normandie nous rappelle sa mission sur son beau site internet : "La DIREN a ainsi pour mission générale de veiller dans chaque région à la mise en oeuvre d’un développement durable, à la valorisation des ressources et richesses naturelles comme l’eau, la biodiversité, le paysage, à la connaissance des données environnementales et au développement de l’écocitoyenneté."

Personnellement, je trouve la DIREN Haute Normandie plus motivée : "Il nous appartient à tous, élus, administratifs, associatifs et habitants, de préserver et de valoriser ce cadre de vie unique et reconnu, à la fois témoignage et source de savoir-vivre et de savoir-faire régionaux d’une richesse inestimable."

Sérieusement, à quoi bon s'obstiner à lutter contre le changement climatique si nous sommes incapables de protéger les aires naturelles ? Je dis "nous" parce qu'à tolérer les bavures administratives et laisser faire quelques élus à notre place, nous sommes tout autant responsable de la destruction de notre environnement.

A 8000 km de la Normandie, sur la côte caraïbe, la situation est identique, l'environnement a droit à la même indifférence, les administrations sont incompétentes, les associations inexistantes et les politiciens trop occupés à satisfaire les multinationales.

En septembre dernier, un ferry est venu dériver dans les eaux protégées du refuge où je vis. Ces eaux étant d'une extrême richesse aquatique, la vue de cette pollution flottante est rapidement devenue insupportable. Et bien malgré sa présence polluante et illégale dans cette aire marine protégée, il aura fallu supporter ce ferry durant deux semaines (le temps que soit réparé son moteur) sans aucune intervention du Ministère de l'Environnement, du Système National des Aires de Conservation ou encore de la Direction Régionale responsable des Aires de la côte caraïbe, ni même du comité de vigilance et des multiples associations du Refuge. Malgré l'aide de l'éminent océanographe costaricien Guillermo Quiros et du député Madrigal, nous n'avons pu attirer l'attention des administrations, toutes sont restées passives, hormis les gardes côtes qui ont daigné faire un contrôle anti-drogue 5 jours après l'arrivée du bateau... Bien sûr, nous avons approchés les médias qui préfèrent s'attarder sur Britney Spears en quad sur une plage du pacifique plutôt que sur un ferry en panne dans les eaux protégées d'un refuge.

Et pourtant, le gouvernement costaricien a récemment adopté une loi de protection des mammifères marins en eaux costariciennes, une loi qui n'aura pas bénéficié au Refuge Gandoca-Manzanillo... 

Il est triste de constater que l'indifférence est une tare universelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sophie 221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog