Magazine Culture

Californication épisode 2.02

Publié le 07 octobre 2008 par Red

Des fois je me demande pourquoi je suis toujours la série. En fait Karen a parfaitement résumé mon impression concernant la série en parlant de Hank dans cet épisode : on lui pardonne tout facilement. Si un épisode ne nous plaît pas, on laisse passer du temps et à moment d'ennui total, on se lance dans un nouvel épisode de Californication. Maintenant, quant à la série elle-même c'est vraiment pas ça. Ce début de saison 2 a au moins le (grand) mérite d'être beaucoup plus rythmé et égal que la saison 1, on sent qu'il y a plusieurs idées qui se rattachent entre les épisodes et ça fait du bien de sentir que les scénaristes ont au moins délibéré ensemble avant d'écrire les épisodes et que c'était pas de la pure impro comme en saison 1. La série a l'air plus épaisse, avec plus de contenu. Maintenant faut encore que le contenu soit bon et c'est pas gagné.

Déjà Hank qui se retrouve en prison. Il y rencontre un gros bien balèze, tatoué et barbu, source de quelques vannes réussies. Puis Hank fait la rencontre d'une star qui le reconnait et il lui propose d'écrire sa biographie. On sent déjà qu'il y a de l'idée derrière et que ce fil rouge a un potentiel. Déjà parce qu'il est (pour l'instant) pas lié au sexe et c'est presque surprenant de voir que la série ose faire quelque chose d'autre que cela. Mais bon ça ne m'intéresse pas plus que ça, au fil de la série je me suis désintéressé de tous les personnages donc à mon avis c'est pas ça qui me fera continuer.

Parce que j'ai vraiment pensé à arrêter la série dans cet épisode mais comme je l'ai dit sur la première ligne, Californication est une série qu'on quitte difficilement parce que c'est un divertissement honnête et comme je l'ai dit dans la critique de l'épisode précédent, elle peut faire rire quand elle veut. Et puis bon je ne le répéterai jamais assez, son format court fait qu'on peut facilement aborder un épisode même si on n'est pas très motivé.
Parce que ce qui concerne Charlie et sa femme ou ex-femme j'en sais rien, c'est de la redite et je vois vraiment pas en quoi c'est drôle. Non seulement la série n'est pas intelligente, mais dans la majorité des cas elle est lourde. Faut dire que le fait que je n'aime pas les personnages n'aide pas. J'aime pas Hank mais ses répliques peuvent être drôles. Ici, y a rien. Charlie perd son job mais Marcy est trop occupée à se défoncer la gueule pour écouter ce qu'il a à lui dire donc qu'il a été viré. Hank arrive à raisonner Charlie et dès qu'il lui dit qu'il va faire la biographie de la star qui l'a fait sortir de taule, il accepte. Pfff, une saison 2 sur l'amitié entre Hank et Charlie ? Perso ça ne m'intéresse pas le moins du monde et sauf erreur on avait déjà un épisode là dessus en saison 1 et il faisait partie des moins bons.

Becca raisonne Karen en lui disant que Hank est comme il est, qu'il ne va pas changer etc (les deux minutes pour faire croire qu'il y a un fond émotionnel dans cette série quoi). Donc Karen accepte de faire sortir Hank de prison (parce qu'elle a insisté de le laisser là pour réfléchir) et on termine l'épisode sur la réconciliation des deux. Autant je les trouvais un tant soit peu attachants dans la première saison, autant là ils sont agaçants et cette volonté de les séparer / réunir, c'est trop.

Bref, un épisode qui lance clairement la saison en plantant les intrigues de celle-ci et même si aucune ne m'intéresse, je vais quand même continuer la série. Pourquoi ? J'en sais rien.

Prochaine critique : Fringe épisode 1.05


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte