Magazine Finances

La BNP et le plat pays

Publié le 07 octobre 2008 par Eric Grémont

08/10/2008

La BNP et le plat pays

La BNP, une envergure nouvelle et des problèmes nouveaux.

La bnp réalise une bonne affaire en reprenant Fortis et devient le premier banquier au Luxembourg et en Belgique, elle devient également le premier assureur en Belgique. L'opération se traduira par une émission de titres correspondant à 9 milliards d'euros si l'on tient compte d'un cours de 68 euros. La branche assurance est achetée pour une somme de 5.7 milliards.
L'opération porte le volume de gestion d'actifs de la société au dessus de 500 milliards d euros. Le groupe disposera d'un gisement de liquidité considérable avec 586 milliards de dépôts. La banque est en train de prendre de plus en plus clairement une position dominante en europe.
D'un point de vu général il est clair qu'il agit d'un très bon mouvement, a notre sens la signature de la BNP en sort encore renforcée.

A notre sens l'opération pose d'autres questions l'une concernant l'économie Belge l'autre sur la structuration interne du capitalisme français.
AXA qui est l'actionnaire de référence de la BNP était déjà très présent en Belgique, dans la banque et dans l'assurance, ensemble les deux groupes constituent presque à eux seul un cartel financier capable de mettre à genoux la concurrence. Quels garanties l'Etat belge s'est-il fait donner sur ce terrain ?
La BNP vient encore de prendre du poids économiquement et politiquement comment vont évoluer ses rapports avec AXA à l'avenir ?

Auteurs: Eric Grémont

Entreprises liées: CDCCrédit Agricole Groupe ,  AXA ,  BNP Paribas ,  Fortis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Grémont 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine