Magazine Séries

Brothers & sisters - saison 2 - episode 7 - 36 heures

Publié le 07 octobre 2008 par Ryan

Brothers & sisters - saison 2 - episode 7 - 36 heures
* * * * * * * * * *
La réputation de Brothers & Sisters n'est plus à faire maintenant, cet épisode montre une nouvelle fois toutes les nombreuses qualités de la série, à savoir son casting irreprochable. Beaucoup de séries seraient prête à tout pour avoir des acteurs à ce point fabuleux et surtout cette capacité à faire rire et pleurer son public avec une telle aisance. Brothers & Sisters y est arrivé très vite, et cet épisode montre que la série peut faire de très grandes choses. Les meilleurs épisodes de la série sont ceux où tous les Walker sont réunis pour une occasion spéciale, cet épisode ne déroge pas à la règle, même si on ne peut pas dire que cette occasion soit très festive. Car c'est certain, on ne rigole pas beaucoup, il y a bien quelques dialogues irresistibles, notamment concernant Kevin, mais en matière de drama, c'est du très haut niveau. Un épisode juste parfait de bout en bout, c'est aussi simple que ça. On s'interesse principalement à Justin et à son problème de drogue. On sait que les Walker ne savent pas tenir un secret plus de 15 secondes d'affilé, et Rebecca est bien pareil, même si on peut comprendre son inquiétude, elle prévient Nora et le reste de la famille et les Walker organisent une intervention pour supplier Justin d'entrer en cure de desintox. Que cela soit dit, cet épisode est un huit clos, et un bon soyez en sur. Le teaser est déja formidable avec cette intervention poignante et sous haut tension où Justin deverse sa haine sur toute sa famille. Tout le monde en prend plein les dents, et on comprend à quel point il est furieux contre tous. Il est très dur avec sa famille, mais d'un certain côté il dit la vérité, principalement à Holly ou Rebecca. La pauvre ne restera pas, c'est dommage, et ce serait interessant d'avoir un clash entre elle et Justin. Saul en prend également pour son grade, Nora également même si là Justin ne fait que se chercher des excuses pour expliquer ses problèmes de drogues. L'émotion est au rendez-vous, la scène est poignante et magistralement joué par chacun des acteurs présent, et c'est une fois de plus Calista Flockhart qui nous éblouie, elle est tout simplement superbe quand elle affronte son frère. Elle a raison, et ce qu'elle dit est poignant, elle souffre de sa fausse couche mais elle est avant tout présente car elle aime tendrement son frère. Une fois de plus, seule Kitty arrive vraiment à calmer la colère de Justin, et j'aime beaucoup leur relation très tendre, différente des autres relations familiales dans la série. Passé cette séance intense, Justin décide de se faire soigner à domicile, j'ai d'abord eut un peu peur car il y a avait peu de chances pour que cela fonctionne vraiment pour lui, mais en même temps, c'est plus réaliste. Il se défonce juste avec des anti douleurs, et ce depuis quelques semaines, ce n'est finalement pas grand chose, il a connu pire par la passé. Et cela ne veut pas dire que cela ne sera pas difficile pour lui. C'était d'ailleurs très malin de tourner un huit clos pour cet épisode, car cela renforce la situation pénible dans laquelle se trouve Justin. Il souffre, ne se sent pas bien, vomi et a l'impression d'étouffer. C'est magnifiquement mis en scène.

Continuons sur Justin, j'ai bien aimé qu'on joue beaucoup sur les trois frères tous réunis, c'était même amusant de voir Kevin et Tommy régler leurs comptes amoureux pendant que le petit frère fait des aller-retours dans la salle de bain pour vomir. La scène la plus forte en ce qui me concerne est celle où Justin perd contrôle et descent vers Nora pour qu'elle le fasse sortir, il a la sensation d'etouffer et veut à tout prix sortir. C'est superbement réalisé, et Dave Annable m'a encore plus impressionné que d'habitude, il est juste formidable dans cet épisode, et plus particulièrement dans cette scène émotionnellement parfaite où Nora prend la bonne décision en arrêtant de materner son fils. Il doit apprendre à être un homme, et cette scène est peut-être même capitale dans leur relation. Plus intime, la petite scène entre Kitty et Justin est également splendide, notamment le discours de cette dernière à propos de la maternité, mais aussi Justin endormi contre l'epaule de sa grande soeur. C'était très tendre. La scène finale avec Nora est également particulièrement tendre, il faut dire que le duo entre Sally Field et Dave Annable fonctionne toujours à la perfection, mais là encore, on fait un pas en avant dans leur relation. Justin comprend qu'il doit se conduire comme un homme, tandis que Nora décide d'arrêter de la materner et de le traiter comme le bébé de la famille qui a toujours besoin d'aide. Ils doivent évoluer tous les deux pour aller mieux. Concernant les problèmes de Justin, tout semble être résolu à la fin de cet épisode, il lui faudra du temps pour recommencer à vivre comme avant, mais c'est bien parti pour.
Autour de ce magistral huit clos, certaines intrigues se débloquent pas mal. On peut par exemple penser à Tommy qui prend conscience que sa relation avec Lena n'apportera rien de bon, bien au contraire. Il faut dire que je ne le reconnaissais plus vraiment quand il est au lit avec sa maitresse en pleine inscouciance. C'est bien que Kevin le rammène un peu sur terre, car je reste convaincu que Julia reviendra tôt ou tard, et donc ce sera l'heure du réglement de compte. Bien sur, les choses seront moins évidentes maintenant qu'il a rompu avec Lena.
Mais comme elle le dit elle-même, les relations professionnelles risquent d'être pour le moins houleuses, ça promet. J'ai adoré toutes les scène entre Kevin et Tommy, même si ce dernier est toujours le moins attachant chez les Walker, les scénaristes font des efforts avec Tommy, on ne peut pas dire le contraire. Amusant les petites allusions à Scotty et ses parties pygama avec Kevin. On n'est pas loin de la vérité remarque. Bien sur, c'est un peu louche d'inviter un ex à dormir à la maison, mais je peux néanmoins comprendre Kevin. Jason est parti depuis des mois, et pas un seul signe de vie, au moins Kevin n'est pas dupe à ce sujet. Si Jason tenait vraiment lui, il l'aurait contacter depuis longtemps, c'est une évidence. Maintenant, il est certain que Kevin va finir par se remettre Scotty, c'est attendu, mais j'aimerai beaucoup finalement, car j'ai toujours aimé leur relation qui pourrait devenir plus mature à présent. Les petites remarques de Kevin à Saul sont toujours très amusantes, et là encore, cela permet de débloquer pas mal la situation affective de Saul. On s'est posé beaucoup de questions, et cette fois on est fixé quand il avoue à Nora qu'il est tombé amoureux d'un autre homme dans le passé. Il ne fait pas vraiment son coming out, car l'on sent que c'est très difficile pour lui et que les choses ne sont pas claires, mais c'est un grand pas pour lui, et j'aime aussi leur complicité frère et soeur entre eux, leur scène était également très belle.
Extérieurement aux Walker, McCallister a sa propre intrigue, mais elle n'est pas moins bonne pour autant, bien au contraire. On aperçoit une nouvelle facette du personnage, et c'est d'autant plus interessant dans cette course à la présidence à laquelle il se livre. Robert montre à quel point il est quelqu'un d'ambitieux qui serait même prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut, cela en devient effrayant. Notamment dans la scène où il vire la moitié de son staff sans l'ombre d'un regret et avec un ton glacial, bien différent du McCallister amusant et doux que l'on a l'habitude de voir, mais cela rend le personnage plus trouble et interessant, surtout qu'il se détache bien de l'étiquette du prince charmant, et c'est une très bonne idée cela. On reparle aussi du désir d'enfant de Kitty, finalement sa fausse couche n'était pas veine. Sa tendre conversation avec Justin lui a sans doute éclaircie les idées et maintenant elle veut se marier et avoir un enfant sans tarder. Il faut dire que Kitty a 38 ans d'après ce qu'on sait, donc le temps ne joue pas en sa faveur, on peut comprendre qu'elle veuille à présent fonder sa famille à elle. Mais si McCallister dit le vouloir aussi, ce n'est pas vraiment la vérité. Bien sur il aime Kitty tendrement et veut construire une famille avec elle, mais on sait aussi qu'il ne voulait pas d'enfants et qu'il a presque perçu cette fausse couche comme un signe du destin que ce n'était pas le bon moment. Cela pourrait donc compliquer énormément la situation entre Kitty et Robert et je me demande toujours s'il y aura bel et bien un mariage depuis le temps qu'on en parle.
Bilan : Un épisode fantastique de bout en bout où chaque personnage est exploité à sa juste valeur. Le huit clos est poignant et émouvant, tout comme la performance de Dave Annable renversant de justesse. Comme toujours, on se sent en famille avec les Walker, et l'on referme les intrigues du début de saison pour passer à autre chose, et pour le moment le bilan de la saison est très satisfaisant, on peut s'estimer heureux d'avoir une série d'aussi bonne qualité. Pourvu que cela dure.
Bonus : La bande annonce du prochain épisode


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine