Magazine Séries

Ugly Betty : 3.02 Filling for the enemy

Publié le 13 octobre 2008 par Tao

Après avoir laissé le season premiere à Cole, je reprends les rênes de Betty. Et désolé oui, c’est pour en dire du bien et aussi un peu de mal.

Tout d’abord, j’ai tout simplement adoré l’idée de voir Betty travailler pour Wilhelmina et le rêve de Betty wilhelminaïsée était amusant même si un peu facile il faut le reconnaître. Franchement je pense que l’on aurait pu travailler sur cette idée bien plus longtemps car ça avait vraiment du potentiel. Et là c’est un peu dommage de tout voir rentrer dans l’ordre en un seul épisode car le potentiel était énorme entre la compétition entre Betty et Marc et Betty plongée dans le côté obscur. J’aurai adoré voir cela se produire au moins sur 3, 4 épisodes. Comme Cole le disait dans le précédent article, l’aspect totalement barré manque aujourd’hui à Ugly Betty et c’était l’intrigue parfaite pour retrouver ce genre de délire. L’intrigue de Willy à la tête de Mode aura seulement duré deux épisodes et on a à peine pu la voir à l’œuvre, c’est extrêmement dommage. Bref cette intrigue est celle des occasions manquées. On avait d’excellentes idées mais les scénaristes étaient bien trop pressés à tout remettre dans l’ordre en vitesse alors que le propre du soap est bel et bien de ne jamais rien rester en place plus de 30 secondes. Que va t’on avoir à la place ? Je vous le donne en mille, une nouvelle lutte entre Wilhelmina et Daniel avec Marc jouant les espions et les hommes de main pour sa maîtresse. L’intrigue amorcée et avortée dans cet épisode était tellement meilleur, j’enrage. Là on en reste à un morale bon enfant où la gentillesse sort gagnante. Et la série au fond devenue très moralisatrice.

La preuve avec l’intrigue d’Hilda où Betty nous rappelle que sortir avec un homme marié c’est très très mal. A t’elle oublié qu’elle a fait de même avec Henry dont la copine attendait un enfant ? Et pour enfoncer le clou, Hilda reste seule à la porte d’un restaurant romantique en attendant le coach trop occupé avec sa femme. Comme si elle avait mérité ce qui lui arrive. L’autre femme ne peut jamais être heureuse, elle est beaucoup trop vilaine pour cela. Qui plus est la femme de Tony d’après ce que l’on voit en photo a plutôt l’air gentille, blonde comme un ange. Et la diabolique Hilda a plus le look d’une prostituée, il faut l’avouer.

Troisième morale des années 50, les enfants doivent rester avec leurs parents. Daniel jr doit choisir entre ses grands parents en France qu’il a toujours connu et un père qu’il connaît depuis 10 minutes et il choisit son super papa hyper cool avec qui il joue à Guitar hero. Là je le reconnais, ça aurait été débile de le renvoyer en France et de ne plus jamais parler de lui. Mais bon j’ai trouvé l’ensemble assez niais même si les scènes en franglais m’amusent toujours autant.

Comme pour faire disparaître toute trace de la saison dernière, on semble arriver à la fin de la baby menace. Christina est poussée dans les escaliers par un mystérieux individu et on imagine donc facilement qu’elle perdra le bébé, ce qui mettrait Willy encore plus sur la touche à la recherche d’un nouveau plan diabolique pour voler Mode à la famille Meade.

Ce n’est donc pas mauvais comme épisode car celui ci est très divertissant. Le problème vient surtout des conclusions pas très satisfaisantes. On nous laisse croire au changement et à la dernière minute, on refait bizarrement machine arrière à tel point que ça sonne faux. On pourra noter au passage que l’on fait l’impasse sur le nouvel appartement de Betty, son nouveau voisin musicien et la présence de Lindsay Lohan qui aura été plus qu’anecdotique si elle ne réapparaît plus dans la série. Visiblement la série veut en épisode effacer toute trace de changement. Un peu comme la mode voulant effacer toute trace du temps qui passe. Mais à force de nous ressortir à chaque fois la même histoire, le téléspectateur finira bien par en avoir marre.


Name (required)

Mail (will not be published) (required)

Website


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines