Magazine

Un plongeon mémorable

Publié le 14 octobre 2008 par Unemarocaine

Je ne parle pas de celui des bourses entre autres européennes. Tant que le marché interbancaire restera paralysé, les bourses continueront de chuter. Mais, merci Gordon Brown, premier ministre britanique, la situation semble pouvoir se débloquer grâce à son plan qui a été repris par les autres européens. Non non le plongeon dont je parle c’est celui que j’ai fait vendredi matin. Un vrai avec atterissage sur le visage !

Je vous avais déjà parlé de mon plongeon à Tanger et de celui dans un escalator à Châtelet. Comme disent les français "jamais deux sans trois. Vendredi matin en déposant ma nièce chez sa nounou j’ai fait mon troisième plongeon. En espérant être le dernier !!! J’ai été speed il ne fallait pas que je rate mon train. J’emmène la p’tite jusqu’à chez la nourrice, pour la première fois je ne prends même pas la peine de lui dire plus que "bonjour et bonne journée". L’un après l’autre. Au moment de sortir je me prends le pied dans le minuscule rebord (2 cm) de son portail. Et voilà que je me projette avant d’atterrir devant la porte de son pavillon.

Le plus terrifiant quand on chute ce sont les quelques secondes où on perd complètement le contrôle avant d’atterrir sur la terre ferme. Après c’est la douleur qui prend le dessus.

Son mari court me récupérer. Ayant capitalisé (!) sur mes deux chutes en âge adulte précédentes (mon mémoire porte sur la capitalisation et le partage du savoir. Qui a dit que les études théoriques ne servaient pas à grand-chose ?!! :D) cette fois-ci, j’ai pris mon temps avant de chercher à me redresser. Son mari m’a porté et déposé sur le canapé. Je suis restée un certain temps immobile. La nounou embarrassait par ce qui m’est arrivé, m’a demandé si j’allais bien. Je lui ai répondu pas du tout. C’est que j’avais une sensation bizarre de flottement. Je lui ai demandé un verre d'eau. Elle s'est pressée de m'en apporter un.

"sekrane o hadi 7wayjo" ! Même étourdie, je me souvenais que j’avais les clés de la maison dans la main avant de tomber. Je les cherche et je ne les trouve pas. Je demande à la nounou qui a ramassé mes affaires si elle les a vues. Elle m’a dit qu’elle a récupéré mon sac à main mais qu’elle n’a pas vu mes clés. Elle est allée quand même vérifier devant la porte et effectivement elle les a trouvées.

Je suis restée chez elle une bonne vingtaine de minutes. Je disais que j’ai été speed, ben je ne l’étais plus "belehla yetebeto liya" !!! Ma nièce, la coquine, qui ne se rendait pas compte de ce qui se passe continuait de gazouiller.

J’ai appelé un collègue et ami pour l’informer de ma mésaventure et prévenir de mon retard.

Dans les transports tant que j'ai été assise ça allait. Mais, dès que je marchais pour prendre ma correspondance je souffrais le martyr. Ce n'est qu'à midi que la douleur s'est estompée un peu et que j'ai cessé de boiter.

A mon arrivée au boulot, mon collègue m’a chambré lui et toute l’équipe grave. "Il était comment ce gars qui t’a fait tomber à la renverse ?!!!" "Montre-moi tes genoux que je vérifie que tu ne simules pas (les égratignures sur les paumes de mes mains et mes ongles éclaboussés ne lui suffisaient pas)". A cette demande j’ai répliqué "au cas où tu ne l’aurais pas remarqué je suis musulmane. Je ne me "déshabille" pas devant les hommes ?!!! :D " Loin d’être démonté il m’a répliqué "Avoue t'’es pas épilé, c’est pour ça !!!!" :))))))) J'ai été par terre :)) On a bien rigolé :))

PS : les paumes de mes mains, mes ongles ainsi que mes genoux ont pris un sacré choc. Réflexe humain primaire devant un danger on met tjrs les mains en avant pour se protéger.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unemarocaine 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte