Magazine Sortir

On va tous mourir renaît de ses cendres au Théâtre de Nesle

Publié le 14 octobre 2008 par Rosabelle

Bonjour à tous.

Le glas a retenti une dernière fois ce samedi 11 octobre sur le XXe arrondissement de Paris, annonçant au monde le décès d’On va tous mourir (et autres saynètes désopilantes).

Alors que les sanglots des plus déchirés d’entre nous résonnent encore, creusant de leurs larmes acides d’autres tombeaux qui nous accueilleraient à notre tour si nous n’y prenions garde, nous voulions remercier du fond du cœur tous ceux qui, amis et anonymes, nous ont apporté leur soutien lors de ces six semaines aux Enfants Terribles, théâtre-hôpital-cimetière-caveau au sentier boueux et cahoteux, n’hésitant pas à braver le froid, la pluie et la pâleur de la nuit pour déposer jour après jour une gerbe de rire sur ce cadavre facétieux, renaissant et succombant chaque soirée, la dernière fut véritablement fatale, dans un concert de rires mêlés de pleurs. Merci infiniment, donc, et merci aussi d’avoir, par vos dons, participé à lui offrir de dignes funérailles.

Cependant, l’heure des lamentations ne durant parfois que le temps d’un sanglot, nous tenons à vous faire part de la naissance prochaine de son petit frère, On va tous mourir (et autres saynètes désopilantes), la gestation se déroulant en ce moment sous les yeux attendris et remplis de fierté de ses parents. Les plus attentifs d’entre vous auront remarqué la similitude des deux noms. En effet, homonyme en même temps que faux jumeau, ce petit dernier sera pourvu de toutes les qualités de son aîné mais il nous réservera, soyons-en certains, quelques petites surprises de bon aloi pas piquées des vers (ces derniers auront d’ailleurs sans doute déjà commencé à boulotter son défunt grand frère).

A moins d’une fausse couche provoquée par l’abus d’alcool ou d’un avortement inopiné à base d’aiguille à tricoter, le baptême aura lieu le 8 décembre 2008 dans la cave voûtée du Théâtre de Nesle, le tout niché au cœur du délicieux VIe arrondissement de Paris, où d’aucuns prétendent que l’on peut encore distinguer la trompette de Boris Vian émergeant des volutes fumantes du cigare de Sartre…

Vous êtes donc tous conviés, amis et anonymes, à venir fêter le divin enfant tous les lundis et mardis à 21h du 8 décembre 2008 au 20 janvier 2009, dans la joie et l’amitié, dans le rire et l’allégresse, au sublime Théâtre de Nesle. N’hésitez pas à faire circuler la bonne nouvelle dans votre entourage, ainsi qu’auprès de gens que vous ne connaissez pas encore et d’autres dont vous ne soupçonnerez jamais l’existence. En résumé, venez nombreux. Ça lui fera plaisir.

Merci (d’avance) pour lui,

La compagnie Tu n’Etais pas mon Premier Choix.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rosabelle 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte