Magazine

Honte à la vérité

Publié le 14 octobre 2008 par Joss Doszen

Entre franchise et vérité

... Honni soit cette vérité qui nous oblige à prendre des chemins de traverse ou simplement à fuir à toute jambe quand s'annonce l'instant de franchise.
" Ta femme dans un hôtel avec un grand noir ? Je ne sais pas, je n'avais pas mes lentilles "
" Ton book photo ? Je n'ai pas trop eu le temps. [...] ça fait un mois ? Tu sais avec la chute du cours du baril, nous sommes tous touchés "

" Ton truc est une merde ! "... Ouch !
La phrase qui tue, celle que l'on aimerait entendre le moins souvent possible quand elle vous est adressée. On aimerait, mais on sait que bien souvent elle est inévitable, et on devrait savoir que, encore plus souvent, elle est souhaitable. Peut-être pas dans la tournure assez brutale telle exprimée plus haut, elle pourrait être plus caressante je vous l'accorde, mais quand elle exprime franchise et vérité, elle est plus que nécessaire.
Alors pourquoi avons-nous tant de mal à la dire quand, pourtant, elle a sa place ?
Pourquoi ne pouvons-nous pas la dire à quelqu'un, surtout quand il s'agit d'un proche, et nous nous perdons dans des " circonvolutions phrasiales" car nous ne voulons pas choquer. En général nous essayons tellement de noyer le poisson qu'au final nous déballons un avis sans saveur, faite de bémols mineurs.
" Ta représentation de l'aigle royal en pot de Danone est un peut trop intimiste, tu ne devrais pas l'exposer à la vue de tous "
" Ton film sur la copulation des hippopotames du Mayombe est un peu trop exotique pour les âmes sensibles européennes "
" Bien sûr que j'achèterais ton vase Ming en pelures d'ignames. Je n'ai plus de place dans le salon mais il sera très bien dans la chambre du fond "

... Honni soit cette vérité qui nous oblige à prendre des chemins de traverse ou simplement à fuir à toute jambe quand s'annonce l'instant de franchise.
" Ta femme dans un hôtel avec un grand noir ? Je ne sais pas, je n'avais pas mes lentilles "
" Ton book photo ? Je n'ai pas trop eu le temps. [...] ça fait un mois ? Tu sais avec la chute du cours du baril, nous sommes tous touchés "

... Honte à toi franchise qui trop souvent nous fait défaut quand il s'agit de nos proches. " Vadé retro vérité ", nous ne voulons ta présence que quand il s'agit de parfaits inconnus, quand nous avons le risque sentimental à zéro. Car là, évidemment, nous pouvons nous lâcher totalement, après tout nous ne seront pas en charge de la consolation si le poids de notre franchise écrase le quidam.

En quête de franchise ? Courrez vers l'inconnu le plus proche.
Besoin d'être rassuré ? Courrez vers vos proches connus.
Mais surtout, dans les deux cas, ne soyez jamais dupe, au risque de subir des déceptions à rebours.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joss Doszen 1219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte