Magazine Humeur

Coup de gueule

Publié le 14 octobre 2008 par Magazinenagg

Une autre coalition, certainement subventionnée, dénonce les cliniques privées. Elle soutient que de payer pour obtenir une intervention chirurgicale plus rapidement est illégal. La loi canadienne sur la santé est une aberration qui cantonne les humains en bas des animaux domestiques.

La santé est ce qu'il y a de plus important dans la vie. C'est plus important que la nourriture et le logement. Une loi qui empêche un malade de se faire soigner rapidement est une loi contre nature qui doit être abolie.
__________

Santé: L'érosion du système publique

(Source: Radio-Canada) Des cliniques privées au pays contreviendraient à la Loi canadienne sur la santé et aux lois provinciales, selon la Coalition ontarienne pour la santé.

La Coalition ontarienne pour la santé affirme que la multiplication des soins privés au Canada érode le système de santé public.

En tout, 130 cliniques privées seraient en activité au pays selon la coalition, qui rapporte près de 90 violations possibles à la Loi canadienne sur la santé. La majorité des infractions seraient commises au Québec, en Colombie-Britannique et en Ontario.

La coalition mentionne que plusieurs cliniques privées offrent aux Canadiens la possibilité de payer pour obtenir une intervention chirurgicale plus rapidement que dans le secteur public, ce qui est illégal.

Certaines cliniques forcent également les patients à payer pour des services non essentiels, avant d'obtenir une opération couverte par l'assurance-maladie. La médecin Danielle Martin donne l'exemple de certaines cliniques privées de colonoscopie, qui obligent selon elle des patients à payer de 300 à 500 $ pour une consultation avec une diététicienne avant d'obtenir une colonoscopie.

La coalition croit qu'il faut renforcer la Loi canadienne sur la santé et les réglementations provinciales, notamment pour interdire à un médecin qui pratique dans le système public de référer des patients à sa clinique privée.

Une porte-parole de la Coalition, Carole Kushner, réclame également la révision du système de plaintes pour permettre à une personne autre que le patient impliqué de dénoncer les médecins fautifs. Selon elle, le patient est trop vulnérable et se sent trop mal à l'aise de se dresser contre son médecin.

La Coalition ontarienne pour la santé dénonce l'absence de la santé comme enjeu dans l'élection fédérale. Le regroupement exige que chaque parti s'engage par écrit à protéger le système de santé public s'il forme le prochain gouvernement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magazinenagg 1226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte