Magazine Internet

Les deux messagers

Publié le 14 octobre 2008 par Youssef Rahoui

J'ai exposé l'autre jour comment, dans l'élaboration de notre plan marketing, nous avons identifié nos cibles selon leurs usages du Web. Cette cible ainsi repérée, il faut encore lui véhiculer notre proposition, et c'est donc bien d'un messager dont nous avons besoin. Mais en fait de messager, il en est de deux types : humain et électronique.

L'option la plus évidente et la plus courante pour relayer un message est d'avoir un responsable pour cela. Par exemple, je suis en train de recruter un assistant e-marketing dont une des missions sera de promouvoir ce blog.

Les messagers peuvent également être les membres de la société. Ainsi, j'ai dressé l'inventaire de mes usages du Web puis j'ai unifié mon discours. J'ai par exemple employé une seule et unique photo pour ce qui me concerne comme ce qui concerne le projet. De même, le blog est systématiquement présenté comme suit : The Palermo Project, entrepreneuriat et stratégie sur Internet.

Enfin, le messager c'est aussi… la cible. Nous touchons bien entendu ici à la dimension virale d'Internet. Si, rapidement dit, votre message est utile ou amusant, et si de plus votre cible peut se l'approprier en le personnalisant, les chances sont grandes pour qu'elle le diffuse. (Notons : s'il est calamiteux aussi…) Sous réserve que cette dimension virale fasse partie du plan de communication, il est important de la favoriser. Ainsi avons-nous installé sur le blog AddThis.

Mais sur Internet, l'on a fait qu'une partie du chemin si l'on oublie que le messager peut être également électronique. Je pense ici aux alertes e-mails, aux flux RSS, aux robots des moteurs de recherche, aux logiciels d'ad serving… Par exemple, pour un blog, un flux RSS n'est rien moins qu'un ambassadeur doué d'ubiquité ! Votre message peut en un instant se trouver en des milliers de points à la fois. Quant aux robots, est-il besoin de rappeler leur importance ?

Il est donc primordial d'être familier du fonctionnement de ces messagers électroniques. Par exemple, si vous avez un objectif d'audience pour votre site Internet, vous diffuserez des flux RSS tronquant vos articles. Dans la même logique, si vous ne souhaitez pas que les robots diffusent certaines informations de votre site, vous paramétrerez un fichier robots.txt. Si votre offre commerciale ne concerne qu'une région de votre pays et que vous utilisez la régie publicitaire Google Adwords pour la promouvoir, il vous en coûterait d'ignorer la possibilité qu'elle offre de contrôler la diffusion géographique des publicités.

Sur Internet, l'on ne s'est pas encore assuré du succès de son plan de communication en ayant identifié sa cible puis construit un message et des supports ad hoc. Il faut encore comprendre et gérer les messagers. C'est à cette seule condition, en conservant le plus grand contrôle de son message tout en maximisant son rayonnement, que l'on peut réaliser les objectifs de son plan de communication.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Youssef Rahoui 1626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine