Magazine

Le FN, une coquille vide

Publié le 15 octobre 2008 par Micheljanva

" Lecture publique intégrale de la Bible (2) | Accueil | Les "experts" de l'UE financent n'importe quoi "

15 octobre 2008

Le FN, une coquille vide

C'est l'analyse de Libération :

"Dans plusieurs départements, les structures frontistes fonctionnent au ralenti avec une poignée de militants seulement et des élus en partance. Dans la Vienne, le FN compte 36 militants actifs [...] bon nombre des 140 conseillers régionaux FN, hostiles à la fille du chef, ont commencé à prendre leur distance avec le parti. Officiellement, une quinzaine d'entre eux sont entrés en dissidence. [...] En Bourgogne, trois des six élus frontistes ont rompu tout en continuant de siéger sous l'étiquette FN. Même chose dans la région Centre avec cinq élus sur neuf. Jean Verdon, président du groupe, a même fait changer les serrures des locaux du Front au conseil régional pour en interdire leur accès aux "marinistes". Dans le Nord, groupe présidé par Carl Lang, ex-numéro 3, la moitié des seize élus ne se considèrent plus comme frontistes. Idem en Normandie et en Paca, bastion historique."

Michel Janva

Posté le 15 octobre 2008 à 06h01 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

malheureusement......
et il est du devoir d un chef de prevoir la succession
mais a tout malheur, il y a une sortie: c est peut etre l arrivee d un chef qui regroupera tous les souverrainistes et royalistes

Rédigé par : SANGLIER 78 | 15 oct 2008 06:14:26

A Sanglier 78,

Je crains que vous ne croyiez quelque peu au Père Noël... Ou alors au miracle !

Hélas, je ne crois ni à l'un, ni à l'autre !

Voilà le résultat obtenu lorsqu'une chappe de plomb pèse sur les débâts internes au Front. Les gens se taisent et se terrent... Comme en 1998... Avant de s'unir avec le MRC, le FRS, le DLR, le MPF, MPF, le MNR... qu'ils essaient de s'unir au ein du FN.

Rédigé par : Xtophe | 15 oct 2008 08:29:18

à Xtophe,

"Ou alors au miracle !
Hélas, je ne crois ni à l'un, ni à l'autre !"

Sans vouloir vous offenser, que faites-vous sur un blog catholique?

Tout catholique croit aux miracles! Même en politique. L'histoire de France en regorge d'exemples! Il faut savoir patienter et prier. Tout arrive quand Dieu et Dieu seul le veut.

Ceci dit le miracle ne peut arriver par le FN, ni par voie démocratique!
Dieu n'est toujours pas démocrate!

Rédigé par : HB | 15 oct 2008 09:03:07

Vous confondez. C'est après la scission que Le Pen a donné un tour de vis, pour en éviter d'autres. Lorsque l'on voit ce qu'on fait Bompard et les rigolos du NPD, Le Pen a fait les bons choix au bon moment.

Rédigé par : Stève | 15 oct 2008 09:05:52

Il est vrai que le culte de la personnalité, les liens avec le lobby musulman, voire avec la loge féminine de France ne contribue pas à unir les souverainistes.
Il faudra certainement du temps mais le mouvement souverainiste retrouvera sa vigueur pour la simple raison qu'il s'agit de la seule réponse adéquate à notre situation.

Rédigé par : Astrid | 15 oct 2008 09:52:51

La logique et le bon sens doivent amener Bruno Gollnisch et Carl Lang à la tête du FN.
JMLP en s'écartant de ce choix va tuer 50 ans de combat.Les électeurs FN n'iront pas ailleurs , ils resteront chez eux.

Rédigé par : jano | 15 oct 2008 10:30:30

La déshérence de beaucoup de fédérations FN ne date pas de la querelle de succession, mais est une conséquence ancienne de ce qui a précédé la scission mégrétiste, laquelle a vidé le FN d'une partie de sa substance en militants et cadres , sans réussir autre chose que ......la même chose.
Ce qui fait que des milliers d'ex adhrénts et cadres du FN sont dans la nature, et oscillent entre déouragement définitif ou adhésion à toutes les structures qui se veulent alternatives, lesquelles se déchirent à leur tour et conduisent à l'échec.
Cela a deux causes profondes :
- l'absence de culture du débat et l'autoritarisme instauré par J-P STIRBOIS comme seule comportement collectif ("Tu dois tout au parti et le parti ne tedoit rien"), qui règnent en général dans les structures diverses de la droite nationale, y compris mais pas uniquement au FN, provoquant injustices et aberrations dans la gestion des personnes et des cadres,
- permanence quasiment mot pour mot des mêmes slogans et analyses, soit contradictoires, soit superficielles, particulièrement sur le plan économique, depuis 25 ans, comme si un nationalisme répétitif pouvait suffire à répondre à toutes les préoccupations et difficultés de la France et des Français.
Cela dépasse donc infiniment les questions de personnes, lesquelles masquent les causes profondes et empêchent malheureusement que soient posées les vraies question sur la stagnation actuelle -mais pas nécessairemnt définitive- de la droite nationale et/ou souverainiste.

Rédigé par : Pascal G. | 15 oct 2008 11:38:00

A HB
Depuis quand tout catholique doit croire aux miracles?
A ceux du Christ oui mais le reste non, un catholique n'est pas du tout obligé d'y croire, comme aux apparitions etc...
Ensuite je ne suis pas sur que le FN en merite un de miracle.

Rédigé par : Decontracte | 15 oct 2008 13:08:46

a) justement je crois aux miracles
b)les temps s y pretent
c) le fn etait un amorceur et dites vous que les sifflets de la marseillaise ont fait beaucoup pour nous!!!!
merciles rebeus
vive la france, vive le roi, et vive le tzar

Rédigé par : SANGLIER 78 | 15 oct 2008 13:10:11

A HB,

Vous vous méprenez ! Le miracle est l'oeuvre du Bon Dieu. Et franchement - avec tout le respect que je dois à notre Créateur -, je pense qu'Il a d'autres chats à fouetter que de favoriser l'émergence d'une personnalité politique en France pour sauver l'extrême droite...

Je n'ai de ma vie jamais assisté à un miracle. Cependant, il est vrai que l'élection de Jean-Paul II pendant la guerre froide peut être considérée comme un miracle. Il est vrai que l'élection de Benoît XVI à l'époque où le vieux continent sombre dans la déliquescence peut être assimilée à un miracle.

Lourdes, Pontmain, Banneux, Beauraing sont des lieux qui ont été touchés par le miracle. Pour Saint Cloud ou Nanterre, permettez-moi d'attendre de voir pour croire !

Rédigé par : Xtophe | 15 oct 2008 13:14:55

à Decontracte,

Je crois que nous sommes d'accord: il suffit de bien se comprendre.
Il est évident que les miracles viennent du Christ, ou de Dieu, ou du Paraclet.

Mais il faut rajouter qu'il semblerait logique de croire aux miracles qui déterminent la sainteté d'un homme décidée par l'Eglise.
Et aucun article de Foi n'oblige de croire aux apparitions, quel bizarre catholique serait celui qui ne croit pas à Lourdes et à toutes les apparitions officiellement reconnues.
Aussi bizarre, que celui qui croirait à toutes les apparitions, sans distinction!
Mais cela n'est pas de ma compétence.

Rédigé par : HB | 15 oct 2008 13:35:26

à tous ceux qui m'ont répondu,

J'ai du mal m'expliquer, ou peut-être ne m'avez vous pas lu jusqu'au bout!

Oui je crois aux miracles même en politique.
Non le sauvetage extraordinaire du FN ne serait pas un miracle.
Non, je ne pense pas que Dieu veuille sauver le FN? mais qui peut le savoir:=)
Oui Je pense que Dieu, malgré tout sauvera la France.
De quelle manière ? quelle importance ! Le Plan de Dieu ne nous regarde pas.

Rédigé par : HB | 15 oct 2008 14:20:01

@ HB,
"Sans vouloir vous offenser, que faites-vous sur un blog catholique?" écrivez-vous?
La lecture du Salon Beige est-elle réservée aux seuls catholiques?
Faut-il montrer un extrait de son acte de baptême pour pouvoir lire et intervenir le Salon Beige?

Est-ce ainsi, HB, que vous entendez annoncer la Parole de Dieu? Vous comptez l'annoncer aux seuls catholiques? Et rester dans votre chapelle?

Rédigé par : Amédée | 15 oct 2008 17:23:53

à Amédée,

Vous sortez la phrase de son contexte!
Merci de relire l'ensemble de la réponse en question!
Quant à la Parole de Dieu, j'aurais l'humilité d'attendre que Vous me l'annonciez, sans esprit de chapelle!

Rédigé par : HB | 15 oct 2008 18:17:06

Miracle ou pas miracle, peu importe. Je suis d'accord avec Jano : le fait est que depuis 1999 le FN a perdu énormément de militants et de cadres. Une dynamique s'est enrayée. Dans certaines fédé le FN est un vrai parti fantôme.
Si Gollnisch et Lang ne reprennent pas en main le FN en réunissant tous les nationaux, la droite nationale va plonger et ne redécollera que dans 50 ans.

Je ne crois pas à la campagne de séduction mal orchestrée de Marine qui essaie désespéremment de se donner une image droitisée (Entretien à Minute, présence au concert de JP Méfret, discours plus "durs", etc). Le démagogo-marino-lepénisme à la tête du FN signifierait la fin électorale de notre courant de pensée.

Rédigé par : solange | 15 oct 2008 18:49:10

Le FN va disparaître : quelle bonne nouvelle !

Rédigé par : Jean-Claude | 15 oct 2008 19:16:04

Pour Steve, je trouve un peu léger de comparer la NDP, sans bilan ni projets avec ce qu'à pu réussir Jacques Bompard en terme d'enracinement et de mise en oeuvre de nos idées.

Rédigé par : christophe oren | 15 oct 2008 22:15:37

D'abord un correctif sur ce que prétend Libération: les élus de PACA du Front ne sont nullement anti-frontistes, au contraire, les MNR se rapprochent enfin du FN et les Identitaires ont cessé leurs attaques assassines contre nous.
Pour être un militant de PACA, je puis affirmer que la situation du FN en termes militants n'a évidemment jamais été très bonne depuis 1998 (scission mégrétiste) mais n'est pas pire aujourd'hui qu'en 2002 (où JMLP a portant fait 17% des voix, faut-il le rappeler).
Je dirais même qu'elle s'améliore nettement en 2008 par rapport à 2007.
Pour avoir, lors d'une précédente mutation, été également membre de la fédé FN du Nord, je peux aussi affirmer que ceux qui se sont écartés du FN aux municipales de 2008, sous des étiquettes diverses (types identitaires), ont rammassé les pires gadins jamais obtenus par le Front (3% pour notre ami Luc à Lomme, contre 11% auparavant); tant pis pour eux d'ailleurs, ça leur apprendra charitablement à réprimer leur péché d'orgueil...
Bref, tous les pseudo ragots, les supputations des uns et des autres, surtout de ceux qui ont quitté le FN il y a x années et s'en prétendent aujourd'hui juges, tout cela est bien risible.
Je peux vous dire que les militants FN n'espèrent qu'une chose: que Marine arrive vite et relance la conquête, comme elle l'a fait en 2007 à Hénin-Beaumont, où j'ai eu le plaisir de faire face avec elle à une attaque rangée de rebeus contre le siège frontiste de la ville.
Gollnisch est très sympa mais personne ne croit qu'il puisse être le chef du FN, Lang encore moins, il passe son temps chez son épouse en Suède, ce dont je ne le blâme aucunement, mais cela ne fera jamais de lui un chef au combat. D'ailleurs en 2008, après déjà que Marine ait été la seule à atteindre le second tour aux législatives de 2007, c'est encore Marine Le Pen qui a fait le meilleur score, avec 30% des voix, tandis que ni Lang ni Gollnisch n'ont franchi les 10%; ça, c'est clair et net.
Alors oui, désolé pour les aigris, mais le FN est toujours là, avec Le Pen, avec Marine évidemment, mais aussi avec Gollnisch et les autres. Au feu comme d'hab. Sans état d'âme.
Et catholique et Français toujours.

Rédigé par : Olivier M | 15 oct 2008 23:42:07

A Olivier M.,

Votre commentaire foisonne de raccourcis...

- D'abord, sur le nombre de militants. Vous dites que le nombre de militants en 2008 est peu ou prou le même qu'en 2002. Or, le problème, c'est qu'en 2002, il n'y avait pas beaucoup de militants au Front National. Preuve en est dans mon ancien département (le Nord), les affiches de Le Pen à la présidentielles ont été affichées tardivement par... des militants UMP !!!

- Ensuite, au sujet de Carl Lang. Vous prétendez qu'il passe le clair de son temps aux côtés de son Epouse en Suède. Quoiqu'il en soit, cela ne l'empêche guère de faire acte de présence régulièrement au Parlement Européen (90% de présence), à l'inverse de Marine Le Pen qui s'y fait plutôt rare (50% de présence). Et pourtant, l'un comme l'autre sont également Conseillers Régionaux ; et l'un comme l'autre ont une vie de famille.

- Enfin, relativement aux scores réalisés par Marine Le Pen lors des élections législatives. Il ne m'apparaît pas des plus honnête de comparer le score obtenu par Marine à celui réalisé par Gollnisch.

Gollnisch s'est présenté à Lyon. Or de l'avis de tous les Lyonnais que j'ai pu côtoyer, ils ne comprennent pas qu'au regard de la composition sociologique de la capitale des Gaules, Gollnisch parvienne à effectuer des scores aussi appérciables.

Gollnisch se présente à Lyon depuis plus de 20 ans. Marine Le Pen en revanche fait du bronzing électoral. D'abord aux côtés de Carl Lang dans le Nord en 1998 (son second mari Eric Iorio étant tête de liste dans le Pas de Calais). Ensuite en 2004 en Ile de France pour se faire une réputation auprès des media (merci Papa) et des membres du bureau politique. Les résultats en Ile de France ayant été catastrophiques, elle a choisi (avec son papounet) en 2007 de partir dans le Pas de Calais (pas n'importe quelle circonscription ! L'une des deux pour lesquelles les études mettaient en évidence la solidité du vote populaire et ouvrier en faveur du Front National).

Vouloir transposer le résultat de Marine Le Pen aux législatives à la France entière me semble être délirant. Car Marine Le Pen n'aurait certainement pas réalisé le même score à Lyon, à Saint-Cloud, à Lille ou à Bayonne...

Pourquoi a-t-elle fait le choix de la circonscription de Lens plutôt que celle de la Creuse ? Tout simplement parce qu'il y avait plus de facilité à y faire un score honorable... C'est que Le Pen (père) pense tout de même à l'avenir de son parti qu'il souhaiterait confier (il ne s'en cache pas d'ailleurs) à sa fille, uniquement pour des raisons d'orgueil personnel (ce dont il s'en cache).

Rédigé par : Xtophe | 16 oct 2008 08:39:22

Cher Christophe,
La circonscription de Lens est socilogiquement et démographiquement au moins aussi envahie de populations immigrées hostiles au Front que celles de Lyon, et encore à Lyon y a-t-il des circonscriptions neutres (j'ai été aussi à la fédé du Rhône durant quelques années, je connais bien cette région).
Percer à Lens n'est donc en rien plus aisé qu'à Lyon. Mais vous le savez comme moi, le succès de Marine est aussi et surtout du au fait qu'elle incarne le renouveau et l'espoir tant attendus d'une part, et d'autre part qu'elle est une femme de terrain, militante et combattante.
J'en ai fait l'expérience durant la campagne législative de 2007, je confirme.
Je laisse de côté les refrains sur l'égo de Le Pen, refrains connus par coeurs et lassant à force, sans intérêt dans le débat.
Concernant le nombre de militants du FN, à moins que vous soyez encarté cette année, rien ne vous permet d'en juger aujourd'hui.
En 2007, j'avais une quarantaine de militants (+ 400 % en 1 an)dans ma circonscription du Nord, pourtant rurale, et Lang n'y était évidemment pour rien.
Aujourd'hui en PACA, je constate que le socle frontiste est très important.
Il reste que le militantisme, surtout au FN où c'est mille fois plus dur que dans les autres partis, est un sacerdoce où ne servent que les plus courageux; à l'UMP ils sont grassement payés pour coller, nous, c'est pris sur nos nuits de sommeil, parfois même en devant affronter les agressions des Chances Pour la France.
Parce qu'en effet nous sommes les seuls à nous battre à visage découvert contre l'invasion.
Je développerai volontiers ces "raccourcis" avec plaisir par mail plutôt que sur le SB, si bien sûr vous en avez le temps. A bientôt.

Rédigé par : Olivier M | 16 oct 2008 12:43:33

A Olivier M.,

Non, je ne suis, ni n'ai jamais été au Front National. Je n'ai d'ailleurs de ma vie jamais voté pour le FN. En 2007 seulement, j'ai apporté mon suffrage à Le Pen, car j'estimais qu'il était le seul grand candidat à développer un programme compatible avec la Doctrine Sociale de L'Eglise - surtout relativement aux points non négociables que sont la défense de la vie et de la famille.

On ne peut raisonnablement pas comparer Lyon et Lens. Lyon et Lille oui, Lyon et Paris re-oui, Lyon et Marseille re-re-oui. Mais convenez tout de même que Lens est davantage comparable à Mulhouse, Strasbourg, Nice ou Orange...

Quant à votre dynamisme à recruter des jeunes militants, je ne le remets aucunement en cause. Si l'on fait confiance aux chiffres qu'avançait le FN il y a quinze ans, il y avait à l'époque trois ou quatre fois plus de militants que maintenant. Quoiqu'il en soit, le nombre de militants FN m'importe peu. Ce qui compte ce sont les idées ! Or, comme le souligne Pascal G., la politique est de facto en perpétuel mouvement. Et les solutions d'un jour ne sont certainement pas les solutions de toujours. Surtout sur le plan économique ! Mais cela est un autre débât.

Je constate simplement que la fidélité n'est pas récompensée, puisque le Président Le Pen récompense de petites phrases assassines le fidèle lieutenant qu'il aurait bien voulu écarter définitivement si le verdict des militants au dernier congrés avait été favorable à sa fille.

L'ascension de Marine Le Pen est exclusivement le fait du Prince. Sa nomination en tant que Vice-Présidente à l'âge de 36 ans (seulement !) a exclusivement été le fait du Prince. La nomination de ses amis au bureau politique en 2004 a exclusivement été le fait du Prince. Sa nomination au poste de Vice-Présidente Exécutive en 2007 a également été le fait du Prince.

Quelques jours auparavant, le clan Le Pen pourfendait la bicéphalité des instances dirigeantes (délégation générale aux mains de Gollnisch et secrétariat général aux mains de Aliot). Une restructuration du parti était en oeuvre. Pensant que les militants seraient acquis à la cause de la fille du chef, Jean-Marie Le Pen espérait pousser le vieux Gollnisch (très âgé et très souffrant aux dires de JMLP) vers la sortie et ainsi mettre en place une direction unique avec à sa tête Marine Le Pen (digne héritière de son père). Hélas ! Les militants en ont décidé autrement. Et c'est Gollnisch qui a devancé Marine. Si bien qu'il a nécessairement fallu renouer avec le bicéphalisme tant honni précédemment. Une p'tite place pour Marine, et une p'tite place pour Gollnisch ! Bref, le mariage de la carpe et du lapin...

Mais cette stratégie ne dure qu'un temps. Et à toujours vouloir repousser les problèmes, il arrive un moment où l'on ne peut plus les ignorer et ils vous explosent à la figure. C'est le scénario "scission mégrétiste" qui risque de se reproduire, mais - cette fois-ci - avec un résultat différent, à savoir la disparition simultanée des deux camps.

Gouverner, c'est prévoir. Le Pen est assez bon dans les prévisions d'évènements catastrophiques qui ont frappé la France. En revanche, il n'est pas très clairvoyant quant à la stratégie suicidaire qu'il a adoptée depuis la mise en orbite de sa fille dès 2003.

Rédigé par : Xtophe | 16 oct 2008 19:38:34

Bravo Xtophe ! Enfin du bon sens ! ça nous change de Pascal G...

Si Marine accède à la tête du FN (par le fait du prince comme le dit Xtophe) il y aura une nouvelle scission car beaucoup des cadres et des militants qui restent ne supporteront pas cet affront du clan lepéniste alors qu'ils soutiennent Gollnisch en majorité (voir les élections internes).

Quand Jean-Marie va partir, très bientôt, Marine devra l'accompagner.

Rédigé par : anne gaëlle | 16 oct 2008 20:19:54

Et pourtant les idées du parti sont partout... Elles n'ont jamais été aussi "populaires" ! Il faut dire que les gros malins de SOS Racisme, PS et compagnie ont bien aidé en aidant les "jeunes" à ne pas s'intégrer ("fais du rap t'auras ton bac") : des chauffeurs de bus cégétistes (et parfois blacks) au mamies socialistes, tout le monde parle comme JMLP....et parfois même "tout haut".

Rédigé par : trahoir | 16 oct 2008 21:35:01



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte