Magazine Science

Bell Mobilité, incapable de protéger ses consommateurs de cellulaires contre les abus

Publié le 15 octobre 2008 par Raymond Viger

Bell Mobilité, incapable de protéger ses consommateurs de cellulaires contre les abus   Dossier protection du consommateur

Mon garçon Patrick, vient de recevoir son compte de cellulaire Bell Mobilité. Surprise, des frais plus élevés qu’à l’accoutumée nous surprennent. Il y a des frais pour des messages textes qu’il reçoit. Chaque message texte coûte 15 sous.

Notre surprise vient à la ligne suivante du compte de cellulaire. Des frais pour des programmes de message texte. Chacun de ces programmes sont facturés à 1,50$. Patrick n’ayant téléchargé aucun programme pour les messages textes, nous appelons Bell Mobilité pour tenter de comprendre ces nouveaux frais.

Le représentant nous explique que lorsque nous allons sur des sites Internet ils nous demandent notre numéro de cellulaire. À partir des numéros recueillis, ces sites envoient des messages textes spécialisés tel que les services de météo et autres services non demandés. Et ces services spécialisés non-demandé sont facturés à 1,50$ chacun! Et les sites spécialisés s’échangent l’information vous envoyant toutes sortes de messages textes que vous payés.

Nous demandons au représentant de Bell Mobilité ce qui peut être fait pour empêcher ces vendeurs de services de nous envahir sur le cellulaire et de nous arnaquer. Le représentant nous dit que Bell Mobilité ne peut rien faire. Il nous propose qu’à chaque fois qu’un reçoit l’un de ces messages de répondre STOP et qu’il ne devrait plus recommencer. En espérant cependant que ce site à qui on demande d’arrêter n’a pas fournit le numéro de cellulaire à tous ces petits copains spammers.

Morale de cette histoire, ne jamais donner un numéro de cellulaire sur un site Internet pour éviter de vous faire envahir par des sites spécialisés qui vous facturent 1,50$ par texte envoyé.

Morale de cette morale, quand le fournisseur de service dit qu’il ne peut rien faire pour nous protéger contre cet envahissement mais qu’il nous facture 1,50$ par texte reçu, peut-on dire que Bell Mobilité est complice dans cette histoire?

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte