Magazine Europe

Les Serbes bosniaques réit

Publié le 15 octobre 2008 par Hrvatska

Les Serbes bosniaques réitèrent leur menace de faire sécession de la Bosnie

Banja Luka - Le parlement de la Republika Srpska (RS) a adopté mercredi une résolution réitérant sa menace de faire sécession de la Bosnie, après de nouveaux appels du dirigeant musulman Haris Silajdzic à l'abolition de cette entité serbe bosniaque.

"Le Parlement de la Republika Srpska réitère sa détermination et maintient la déclaration (...) adoptée le 22 février 2008", lit-on dans ce document voté par 67 des 83 députés que compte cette assemblée, a constaté une correspondante de l'AFP.

Dans la résolution de février 2008, le même parlement avait affirmé que la RS avait "le droit d'organiser un référendum pour décider de son statut étatique". Ce texte avait alors été adopté cinq jours après la proclamation unilatérale de l'indépendance de l'ex-province serbe du Kosovo, que les Serbes bosniaques ont rejetée.

Il affirmait qu'un tel geste était envisageable si "un nombre significatif des membres de l'ONU et notamment des membres de l'UE", reconnaissaient l'indépendance du Kosovo.

Proclamée le 17 février, l'indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis et la plupart des 27 Etats membres de l'Union européenne.

Selon les analystes, un référendum en RS aurait pour résultat une majorité favorable à l'indépendance de cette entité.

La nouvelle résolution fait suite aux récents appels du membre musulman de la présidence collégiale bosniaque - un Serbe, un Croate, un Musulman -, Haris Silajdzic, à l'abolition de la RS, dans ses discours prononcés devant l'Assemblée générale de l'ONU et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Elle appelle également à une "transformation" du bureau du Haut représentant de la communauté internationale, disposant de pouvoirs discrétionnaires, en un "bureau du représentant de l'UE", dont le mandat serait d'"aider" la Bosnie dans ses efforts de rapprochement avec l'Union européenne.

M. Silajdzic et d'autres dirigeants musulmans considèrent que la RS est une conséquence de crimes de guerre et du "nettoyage ethnique" commis par les forces serbes bosniaques pendant le conflit intercommunautaire de 1992-95.

La communauté internationale conteste le droit des Serbes bosniaques à la sécession tout comme la possibilité d'une abolition de leur entité.

Mercredi, les élus serbes bosniaques ont vivement dénoncé les discours de M. Silajdzic, l'accusant d'"abuser" de sa position et de porter atteinte aux "intérêts vitaux" de la RS.

Depuis la fin du conflit, la Bosnie est formée de deux entités, la RS et la Fédération croato-musulmane, unies par de faibles institutions centrales.

_______________

Source : Romandie.com, le 15 octobre 2008.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hrvatska 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte