Magazine Société

Senegal-agiculture-promotion

Publié le 15 octobre 2008 par Lepangolin

Plus de 200 millions d’investissements directs aux producteurs de Wack Ngouna

15-10-2008 14:09 GMT

Wack Ngouna (Nioro), 15 oct (APS) – Les producteurs de Wack Ngouna (Kaolack, centre), zone identifiée comme ‘’site d’excellence’’ dans le cadre du plan REVA, vont bénéficier à partir de janvier 2009 de plus de 200 millions de FCFA d’investissements directs du projet d’appui aux organisations de producteurs pour la valorisation des filières porteuses.

MS/BK

Le projet qui s’inscrit dans le cadre du programme national d’appui à la sécurité alimentaire, conduit en partenariat avec la FAO, concerne deux autres localités des régions de Louga et Fatick. Il est principalement financé (pour deux millions de dollars américains) par le gouvernement italien, en plus de la contrepartie sénégalaise et de la participation des bénéficiaires. Il a démarré en juillet dernier et devra durer trois ans.

Le sous-projet réservé à Wack Ngouna y a été lancé mardi à travers un atelier de planification annuel regroupant l’ensemble des partenaires et acteurs concernés. Bien que ciblant tous les groupements de producteurs sans exclusion, le RAPROMAF (Réseau d’appui à la promotion de la production maraîchère et fruitière) sera son partenaire principal. Cette structure est née de l’initiative, en 1998, de six villages de la vallée de Koutango et regroupe aujourd’hui une vingtaine de GIE de 765 membres (39 hommes) répartis dans 18 villages.

Cet atelier, au-delà de l’information et de la sensibilisation des groupements bénéficiaires et de leurs organisations faitières sur les objectifs du projet, a donc permis d’asseoir un comité local de pilotage et d’esquisser un plan de travail annuel qui sera finalisé puis soumis, pour validation, au comité national de pilotage en vue de son application dès janvier 2009, a précisé à l’occasion son coordonnateur, Ibrahima Faye.

Selon lui, les résultats attendus de ce projet sont : le renforcement des capacités de gestion des filières porteuses des organisations de producteurs, l’intensification et la diversification des productions locales par un meilleur accès aux facteurs de production, la valorisation des productions par la transformation, le stockage et la commercialisation.

Au nombre des objectifs du projet, figurent également le renforcement des organisations dans la conduite du projet coordonné par les services centraux et déconcentrés des ministères en charge de l’agriculture et des pêches. Sur le terrain, il sera mis en œuvre par la direction régionale du développement rural, celle de l’Agence nationale du conseil agricole rural et le comité local de concertation des organisations de producteurs (CLCOP).

Le sous-préfet Médoune Mboup, en clôturant les travaux, a souligné l’importance et l’opportunité du projet avant d’exhorter les producteurs à se l’approprier pour sa réussite. Des assurances ont été données en ce sens par les présidents du RAPROMAF et du CLCOP, Diguack Sall et Elhadji Diop, en présence du directeur régional de l’ANCAR, le Dr Dame Sow et de son coordonnateur régional, Made Sène.

source : agence de presse du Senégal


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lepangolin 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine