Magazine

Kaiba

Publié le 16 octobre 2008 par Antoine Toin0u
Etant un critique de manga improvisé et auto-proclamé, je vais vous faire part de mes avis sur "Kaiba."
Une entrée en matière peu convaincante....
Nombreux sont ceux qui ont tenté de regarder Kaiba et qu'au bout du 2nd épisode ont décroché. J'en fais partie.
Graphisme moyen, univers peu familier, complexité du propos, le héro presque muet...
Le bonhomme au torse troué a visiblement perdu la mémoire, et nous peuchère, on en sait mais strictement pas plus, et surement beaucoup moins.
Deux fois 24 minutes à regarder des "dessins dérisoires" sans rien comprendre, vaut mieux se tourner vers Soul Eater*. Là au moins, même si bon ben bah, c'est un shônen, on retrouve nos marques.
Petite question: qu'est-ce que ça peut bien être ce bidule?

1- Une devise inter-sidérale
2- Le suppositoire de Darth Vador
3- Une puce mémoire d'humain téléchargeable
Réponse: 3
* J'ai pas mentionné One piece ou Shippuden car les releases sont d'une lenteure... autant mater les scans!
Après le 2nd épisode, le déclic!
Oui, j'ai continué trois mois plus tard. J'ai même revu deux fois de suite la série entière.
L'épisode 3 montre des scènes tout à fait incroyable dans cet univers incroyable.... comme le fait de pouvoir en plus de visionner les souvenirs des gens grâce à un pistolet spécial, on peut s'y aventurer! Génial...
C'est aussi tout le côté poétique de l'anim qui fait s'impose... Et l'OST est très réussi.
La structure
Finalement, on se rend compte qu'à chaque épisode, on voyage dans l'univers de l'anim. P't'être une allusion au "petit prince" de toinou deux-seins-et-gzu-paix-riz, qui voyage de planètes en planètes.
Les épisodes passent, faisant le tour de tout un chacun, leurs problèmes existenciels, pauvritudes et discrimination (normal quoi) mais l'intrigue n'avance pas d'un iota.
Alors d'un coup le scénario s'embale. Et il faut suivre.
La fin
Peut-on traiter le sujet de l'existence et de l'identité au moyen d'alégories, en seulement 24x24 donc 908 minutes moins les génériques (-qui soit dit en passant celui d'ouverture est vraiment bien) ?
Et puis je crois qu'il y a eu des pressions pour "abréger" Kaiba, car ça n'a pas vraiment bien marché...
Les sujets abordés sont nombreux. Dans une liste non exaustive je cite:
- L'identité (qui du corps ou de l'âme révèle au mieux notre personne?)
- La sexualité
- Un monde tyranique
- L'importance de la mémoire
- La réincarnation
- La mort
- La génétique
- Les choses essentielles
- L'amour
- La corruption du pouvoir....

Ce que j'ai aimé
=D
Le graphisme, qui, devient charmant, et qui est souple à une imagination sans limite.
L'animation, qui est vraiment bien faite.
Les musiques.
Les thèmes traités.
La poésie de "Kaiba"
L'ambivalence des personnages.
Ce que je n'ai pas aimé =(
Le baclage de la fin. Genre DNA² où ça part en boules...
Hyo-Hyo, qui hé bien vers la fin n'est rien d'autre qu'un pokémon qui ne fait que de faire "Hyo-Hyo..."

Je vous propose de regarder le générique, puis la fin du 3ème épisode, en espérant que vous allez y jeter un oeil sur cet anime qui vaut franchement le coup. Peut-être pas un chef d'oeuvre, mais assez intéressant pour que je tartine tout ça à son sujet!

Kaiba - Opening
envoyé par catsuka
Le texte et les imagesdu géné sont le synopsis... si si!
R^
bLoG: ackorea.blogspot.com bY R^, Béa & tOiN0U

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoine Toin0u 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte