Magazine Conso

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Publié le 16 octobre 2008 par Jérémy Dumont

Posté sur :le vide poches / marketing
Posté par :jérémy dumont

Source : france 2


- Défilé Kris Van Assche pap été 09  - AFP - F.Guillot -

Défilé Kris Van Assche pap été 09

© AFP - F.Guillot

Du 27 septembre au 5 octobre, 93 créateurs ont montré leur vision du printemps-été 09

Après New-York, Londres et Milan, c'était au tour de Paris d'accueillir pendant 9 jours les grands noms de la mode et les habitués du calendrier.
Si la crise financière internationale ne s'est pas traduite encore dans le style, les créateurs ont -cependant- présenté un vestiaire de jour plutôt que de soir, avec des vêtements faciles à porter et sexy

Le prêt-à-porter est d'actualité et peut-être encore plus aujourd'hui si on écoute Alber Elbaz à la fin du défilé Lanvin "Quand tout le monde parle de la crise, peut-être que le meilleur investissement est une robe".
La nature inspire les créateurs. D'un côté, les fleurs avec bouquets sur fond de motifs botaniques chez Kenzo, fleurs mélancoliques pour Oliver Theyskens chez Nina Ricci, fleurs exubérantes aux couleurs éclatantes pour Esteban Cortazar chez Emanuel Ungaro et oeillets pour Christian Lacroix. De l'autre la nature: Dai Fujiwara pour Issey Miyake a mené une "chasse aux couleurs" en Amazonie pour une collection qui restitue les nuances de la forêt tropicale. Tsumori Chisato évoque la forêt primaire, Marcel Marongiu imprime ses robes de mousseline d'écailles d'alligator. Un parfum d'Afrique a flotté. John Galliano pour Christian Dior préconise un "chic tribal", avec des robes brodées de coquillages africains. Ivana Omazic pour Céline invoque les tribus et ponctue sa collection de colliers d'inspiration Masai. Chez Vuitton, Marc Jacobs célèbre le brassage des cultures, y compris africaines.
Le noir et blanc, toujours chics, s'impose souvent chez Yohji Yamamoto, Chanel, Karl Lagerfeld et Dévastée...
Dries Van Noten aime les impressions géométriques, Jean Paul Gaultier pour Hermès les rayures de couleurs vives. Le britannique Gareth Pugh les armures futuristes. Les drapés sont nombreux: Anne-Valérie Hash réussit la synthèse du design et du drapé antique, Jean Paul Gaultier s'inspire des tenues de danse. Les volumes s'installent sur les épaules, notamment chez Lanvin. Dans une collection d'esprit "bondage", Riccardo Tisci pour Givenchy multiplie découpes et transparences. Le court n'est pas détrôné mais les robes s'allongent parfois en traînes, notamment chez Ricci. Les sarouels et combi-pantalons s'incrustent. Stefano Pilati les multiplie pour Saint Laurent.

                                                                                                                                                         

En direct des podiums

                                 

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Le défilé du Français Karim Bonnet pour Impasse de la Défense a donné le départ de la fashion, au Train Bleu à la gare de Lyon. Un lieu qu'il affectionne car la mode est, pour lui, un “transport”, un dépaysement et un plaisir. Chacune de ses collections entend ressusciter une époque, une ambiance. Cette saison est marquée par son travail personnel de photographe, influencé toujours par l'architecture -après l'utilisation des signes urbains et des éléments de décoration des immeubles de Paris- et une exposition en 2007 "La Documenta" à Kassel en Allemagne. Cette fois-ci, la collection plus douce et féminine opte pour des imprimés qui s'inspirent des façades d'immeubles et s'impriment sur des mousselines transparentes qui jouent les superpositions. On a aimé cette robe longue vaporeuse déclinée dans des tonalités vertes, imprimée d'un paysage parisien nocturne avec les reflets de la Seine. Les modèles sont accessoirisés de longs foulards-cravates. www.impassedeladefense.fr
Défilé Impasse de la Défense pap été 09. Paris

Parmi les nouveaux venus figure l'Egyptienne Marie Bishara, directrice artistique et vice-présidente du groupe Bishara -marque créée dans les années 60- implanté au Moyen-Orient et qui s'attaque au marché européen. C'est la première fois qu'une marque égyptienne défile sur les podiums parisiens, a indiqué la Fédération française de la couture. Pour son premier défilé hors d'Egypte, Marie Bishara ne propose "pas une mode ethnique" mais une "collection beaucoup plus européenne". Sa création est inspirée par la magnificence de l'Orient, le travail des artisans, la richesse des matières. Le turquoise, les broderies dorées, le travail de métal, les pierres lapis semi-précieuses reflètent les trésors de l'Egypte Ancienne comme les icones pharaoniques (clef de vie, dieu du ciel ou scarabée, symbole de naissance et de renaissance). On a aimé une micro robe en soie décolleté pharaonique en crochet noir. www.mariebishara.com

Retour dans le calendrier parisien de la princesse de Thaïlande Sirivannavari Nariratana, la petite-fille de la reine Sirikit de Thaïlande -qui se fournissait chez le couturier parisien Pierre Balmain. L'étudiante au Département des Arts créatifs de la Faculté des Beaux-Arts et des Arts appliquées de l'université de Chulalongkorn (spécialisation en stylisme) avait déjà présenté ses collections à Bangkok mais aussi à Paris lors du prêt-à-porter été 2008. La jeune femme qui avait réinterprété la richesse de la culture thaîe dans un langage moderne, a hésité, cette saison, entre l'éclat sombre du rock (silhouettes moulées dans des combinaisons noires, pantalons slim en lamé argent, micro-blousons en lamé...) et un thème plus doux et féminin (mini robe plissée en mousseline de soie). 

Défilé Sirivannavari pap été 09. Paris (AFP. - P.Verdy)

C'est la deuxième participation de la Finlandaise Paula Suhoren pour la marque IvanaHelsinki à la fashion week parisienne. Cette fois-ci, elle nous raconte l'histoire d'un tigre esseulé, d'un tigre le plus triste du monde qui vivait en Sibérie. "Ce tigre était roi en son royaume. Mais par un horrible accident, il perdit tout. Des chasseurs envahirent sa terre. Son amour, la reine du royaume des tigres s’est transformée en tapis de fourrure. Ses enfants furent vendus à un zoo, la famille tigre fût disséminée. Le tigre pleura pendant 772 jours. Aujourd’hui, il pleure encore et il vous appelle pour aller le voir. Prenez le train, aller le voir. Juste pour dire bonjour. Vous n’oublierez jamais le tigre esseulé". www.ivanahelsinki.com

Défilé IvanaHelsinki pap été 2008 à Paris

Le Belge Kris Van Assche, par ailleurs styliste de Dior Homme, voit l'été tout en fluidité et mêle masculin et féminin, chic et sport... Ses bermudas à taille élastiquée s'accompagnent de vestes ou de gilets d'homme, les débardeurs en jersey se superposent, les micro-jupes se ferment par une bretelle et les longues robes noires ou champagne sont décolletées sur des tatouages. www.krisvanassche.com

Premier défilé parisien pour l'Anglais Gareth Pugh, 27 ans, l'un des créateurs les plus prometteurs de la mode britannique, qui défilait jusqu'à présent à Londres. Il a pu franchir la Manche grâce au Grand prix international de l'Association nationale pour le développement des arts de la mode (Andam 2008), doté de 150.000 euros. Diplômé de l'Ecole londonienne Central Saint Martins en 2003, il a présenté sa première collection dès 2005 et signé des costumes de scène pour la chanteuse Kylie Minogue. Le styliste a proposé des silhouettes cuirassées en noir et blanc. Il aime l'histoire et le prouve avec ses fraises XVIe siècle gonflées en collerettes géantes autour du cou ou qui se fendent sur la poitrine. Il dessine des vestes aux épaules en pointe, aux bras articulés, des pourpoints sur des jambes fuselées en caleçons moulants.  

Deuxième présence dans le calendrier pour le team français Dévastée, formé par Ophélie Klère et François Alary, diplômés d'Esmod 2003. François travaille plus sur les concepts des collections et les illustrations et Ophélie travaille sur les vêtements, créant les formes et les patrons. Première collection hiver 04-05 au festival de Hyères. Le duo, qui a défilé en 2007 à l'UCAD, a réalisé le T-shirt de Hyères 2007. La collection intitulée "Paris Nevermore" évoque une balade au bord de l’océan où élégance et sobriété sont de mise dans une palette essentiellement noire et blanche, comme à leur habitude. Cette collection plus femme que la précédente, est composée de silhouettes nettes et précises comme ses petites robes blanches en haut et noires en bas, courtes et fluides ou ce maillot de bain trompe l'oeil, un rien rétro. La collection devient trop sage pour porter le nom de Dévastée ! www.devastee.com

Défilé Dévastée pap été 2009

C'est la Portugaise Fatima Lopes qui a clôturé cette première journée avec une fête pour célébrer ses 10 ans de défilés sur les podiums parisiens. Elle s'est inspirée de visions japonaises et de son enfance (cocottes en papier, origami, coloriages, dessin...). Résultat: des plissés délicats, des fleurs de lotus peintes à la main sur de la soie, des tissages canevas dans une palette de couleurs primaires éclatantes. On a aimé cette robe noire bustier à la jupe gonflée parcourue de fines lignes de couleurs. www.fatima-lopes.com

Défilé Fatima Lopes pap été 2009 à Paris

Le créateur Sud-Coréen Lie Sang Bong poursuit -dans la lignée de ses précédentes collections- son travail sur les jeux de volumes. Du cubisme, il explore les formes architecturales et compose ainsi un langage graphique, énergique et féminin en rythmant chaque modèle de traits horizontaux et verticaux ou d'un kaléidoscope de couleurs primaires vives. Résultat : des robes structurées coniques, des costumes épaulés, des emmanchures et des cols construits en 3D. On a aimé la robe, courte, au plastron de patchworks de pièces déclinées dans un dégradé de bleus mais toute unie en bas. www.liesangbong.com

Défilé Lie Sang Bong pap été 2009 à Paris (AFP. - F.Guillot)

"On a essayé un mélange: le design pour les lignes pures et la Grèce antique pour les drapés", a expliqué Anne-Valérie Hash à l'AFP. Optant pour une géométrie anatomique, il s'en dégage une certaine féminité. Les blancs et les pastels irisés apportent une touche épurée. Les vestes architecturées créent des épaules affirmées. Les jerseys s'articulent autour de tensions, de noeuds, de plissés... La créatrice a voulu "de la légèreté, de la fluidité, des torsions", et a utilisé avec le jersey une matière qui lui est peu familière. "J'ai pensé à une femme, plus qu'au féminin-masculin", dit-elle. "C'est beaucoup plus féminin qu'avant". On a aimé la robe courte taupe sur laquelle une découpe qui descend des aisselles aux hanches laisse sous une mousseline entrevoir le corps ou encore ce plastron blanc qui fait un joli dos nu.
www.anne-valerie-hash.com

La ligne de prêt-à-porter de luxe aux détails couture Cher Michel Klein parvient à s'imposer de saison en saison avec élégance. Dans sa collection, des trenchs qui se distinguent les uns des autres par une multitude de détails couture dans des couleurs classiques (noir, marine, mastic et blanc) mais aussi des robes imprimées de brassées d'iris, de clématites et de marguerites comme des fleurs tout juste coupées du jardin. On hésite entre le trench en laine laquée noire et celui sans manche en soie satin bronze, sous lequel pourrait se cacher une robe bretelles en maille de coton noir porté avec un boléro en crochet de coton noir. A noter pour le soir, une robe manches courtes en tulle rebrodé bijoux.

Défilé Cher Michel Klein pap été 2009 à Paris

Second défilé parisien de Rajesh Pratap Singh, le styliste originaire du Rajasthan est diplômé du National Institute of Fashion Technology de Delhi. Il a travaillé pendant deux ans en Inde et en Italie avant de créer sa marque en 1997. Il défilait jusqu'à présent lors de la Fashion week de New Delhi. Comme la saison passée, il signe une collection d'une élégance épurée avec de courtes robes-chemises en superpositions, des jeux de nervures et de plis sur des robes moulantes, des pantalons amples à taille haute, des blouses transparentes. Les nuances de rouge, corail, abricot, rose côtoient des blanc, noir, gris, bleu profond. www.pratap.ws

Défilé Rajesh Pratap Singh défilé pap été 09 (AFP - Guy Marineau)

Le strass et les paillettes ont l'esprit militaire et rebelle chez Balmain. Christophe Decarnin a proposé des jeans déchirés, délavés, maculés de nuages blancs mais ces slims sont brodés de croix en strass et se marient à des vestes d'officier brodées de paillettes, de clous, de strass, de brandebourgs d'argent. Des vestes à la ligne d'épaules élargie se marient avec des jupes droites, noires et cloutées, ou des micro robes moulantes dévoilant des résilles de strass dans ses interstices, le long de l'ourlet ou à l'encolure. www.balmain.fr

Défilé Balmain pap été 09 à Paris (AFP. - F.Guillot)

Lutz, ancien assistant de la Maison Martin Margiela, travaille comme professeur occasionnel pour l'école de mode londonienne Central Saint Martins, et comme free-lance consultant... Le créateur allemand propose des vêtements qui semblent minimalistes mais enrichis de plis, de fronces ou de drapés. Le trench se renouvèle -version courte- tandis que les manteaux, vestes et jupes adoptent le tricotage de mousseline de soie. C'est une mode contemporaine, un rien décalée, beaucoup moins commerciale que certaines mais cependant créatrice qui offre à la femme une séduction certaine. On a aimé cette robe blanche en soie fluide ouverte dans le dos ou ce top noir dos nus, bi-matières.

Défilé Lutz pap été 09 © DM

Chez Nina Ricci, Olivier Theyskens a opté pour cette asymétrie qu'il décline sur l'ensemble de sa collection, fines silhouettes à longues traînes enveloppées de mousseline aux couleurs unies neutres ou aux imprimés fanés. "J'ai eu envie de travailler autour de quelques règles assez strictes que je pouvais imposer comme un look", a-t-il expliqué à propos de ces variations sur la robe à traîne. "J'aimais bien l'idée du court devant, long dans le dos, et après, montrer comment on peut, à partir de ce départ assez réglementé, créer une diversité, montrer comment, du canevas le plus simpliste, on peut apporter petit à petit, de la couleur, de la légèreté, de la féminité", a-t-il ajouté.

Défilé Nina Ricci pap été 09 à Paris (AFP. -  P.Verdy)

La collection Y de Gaspard Yurkievich fait référence au chic couture des muses libérées et androgynes parisiennes de l'époque de la veste 4 poches et du smoking noir. Cette collection est rehaussée d'une touche d'excentricité: un mélange entre l'héritage couture française et le glam des années 70. Rigoureuse et graphique, elle est à la recherche du juste équilibre selon les principes développés par l'Art Déco. Trenchs, robes, tops, blouses et t-shirts s'articulent autour d'un manche construite comme un jeu de pliage drapé. La gamme des pastels est tranchée par la rigueur des lignes noires aux contours de la silhouette. Les éléments décoratifs sont illuminés de touches métalliques inspirées de l'Art Déco comme sur cette robe de soie claire où ils se posent en plastrons. Les franges et les broderies sont des détournements de composants métalliques créant des motifs floraux, des plastrons et des épaulettes. Via un communiqué de presse, distribué au défilé, le créateur annonce qu'il est désormais D.A. de Rodier avec une première collection pour l'hiver 2009-2010. www.gaspardyurkievich.com

Défilé Gaspard Yurkievich pap été 09 à Paris (AFP. - P.Verdy)

Chez Dice Kayek, la créatrice turque Ece Ege envisage l'été dans une version architecturée très couture. Cette saison, la belle romantique s’éprend d’une allure "Tourbillon", à la fois graphique, contemporaine et tout en volumes maîtrisés grâce aux plis et drapés twistés et en asymétrie ! La silhouette se teinte de tonalités pures faites de noir et de blanc essentiellement, tout en s’offrant par éclat des éclairs d'or et d’argent. On a aimé le volume d'une robe noire forme évasée toute tourbillonnée de broderies ton sur ton. La créatrice a voulu exprimer "les mouvements météorologiques, le tourbillon du temps", a-t-elle expliqué à l'AFP. D'où "le noir et blanc, comme le ciel avant et après l'orage, et quelques couleurs de soleil de temps en temps".

Défilé Dice prêt à porter paris printemps été 2009 (photo Dice Kayek)

La mousseline prend des accents sauvages avec John Galliano chez Christian Dior qui la marie au python, au galuchat et autres peaux. Le styliste britannique a défini un "chic tribal" plutôt sage avec de courtes jupes en soie, parfois plissées soleil et transparentes, et des robes longues. Les vestes en python, en galuchat, en cuir, dessinent les épaules et font la taille fine. Découpées aussi en manteaux et robes, les peaux se déclinent en teintes classiques (noir, écru, camel, gris) mais aussi plus inhabituelles (céladon, orange...). "C'est une collection très féminine, très légère avec beaucoup de travail" a déclaré à Reuters, le PDG de Dior Couture, Sidney Toledano. www.dior.com

Défilé Dior pap été 2009 à Paris (AFP. - F.Guillot)

La reine de la mode britannique Vivienne Westwood a proposé des robes enroulées sur le corps, semblant juste retenues par des noeuds, mais aussi des jupes aux pâles rayures multicolores, des drapés à l'équilibre subtil et des pantalons à la taille basse dévoilant un caleçon. A noter des pans d'étoffe qui s'échappent et créent des asymétries.

www.viviennewestwood.com

Défilé Westwood pap été 2009 à Paris (AFP. - P.Verdy)

Le créateur japonais Yohji Yamamoto envisage l'été paisible essentiellement en noir et blanc. Une veste noire, près du corps, qui semble en lin se surligne de fines lignes blanches délicates sous laquelle se cache une jupe de mousseline blanche qui se porte en superposition. Une robe en voile de coton est restructurée de pièces en patchworks. D'autres robes longues adoptent la forme bustier qui dégage les épaules et met en valeur la jambe qu'elle dévoile, via une longue fente. Une grande chemise blanche -presque manteau- se porte avec un pantalon large. Les mannequins sont bien protégées du soleil par des grosses lunettes de soleil et capeline en pliage de raphia. Il se dégage comme toujours une sérénité certaine de cette collection où la beauté du vêtement s'appuie sur une coupe toujours irréprochable.www.yohjiyamamoto.co.jp

Défilé Yamamoto pap été 2009 à Paris (DR)

Avec la collection baptisée "Wearabag" du tamden Marithé + François Girbaud, le vêtement est présenté comme un objet ludique : comme un clin d’oeil aux affiches des capitales qui mettent le sac en exergue. "Poches, zips, lacets, chaînes évoquent la fusion entre l’accessoire et le vêtement. Le lacet est le fil conducteur. Les laçages, travaillés, évoquent les clans de la street culture et soulignent les robes, jupes, pantalons et chaussures" explique le communiqué de presse. Les couleurs dominées par le true blue s’accordent aux tonalités poudrées de beige et de gris, soulignées par des bandes de couleurs aux connotations sportives. L'esprit collège souffle dans les longueurs, blousons, finitions. Le blanc illumine ces couleurs douces. Le pantalon est double et réversible. Le tissu se croise et s’entrecroise pour s’équilibrer au travers d’une transparence maîtrisée qui donne aux jupes et aux robes de la légèreté. On a aimé le t.shirt imprimé d'un sac ou d'inscriptions mais aussi des petits trenchs couleur beige ainsi que les silhouettes plus rock en blouson et fine veste de cuir noir, à porter avec jupettes et bottes motardes. www.girbaud.com

Marithé François Girbaud défilé pap été 09

Pour sa quatrième collection, le styliste Dai Fujiwara pour Issey Miyake continue ses recherches. Cette fois-ci son travail minutieux concerne la quête de la couleur authentique. Cette aventure est baptisée "color hunting" ou la chasse aux couleurs, des couleurs qui existent ! L'équipe a fouillé les forêts tropicales d'Amérique du Sud et les villes alentour. Par comparaison, les villes explosent de tonalités vives que reflètent, entre autres, les vitraux des gratte-ciel. "Nous avons emporté dans la jungle plus de 3.000 échantillons de couleurs, référencées, afin de les comparer aux couleurs réelles de la nature. Huit de ces couleurs ont été sélectionnées et utilisées en fils de chaîne dans la collection. De l'exploration des villes, nous avons apporté un immense matériel photographique afin de pouvoir reproduire nos découvertes. Tissée de fils teintés à partir de ces couleurs, cette collection témoigne de la richesse des harmonies" explique le texte remis au défilé. On aime la constance de ce couturier à toujours être en quête de recherches créatives originales concernant matières et couleurs. La féminité est au rdv avec ces petites robes transparentes et aériennes déclinées dans des tonalités franches mais aussi cette petite robe trench "aquarellisée" passant du vert (en haut) au beige (en bas). Une série de tuniques légères est composée de grands pans pastel ou fluo. www.my-os.net/isseymiyake

Miyake défilé pap été 09 - (AFP - P. Verdy)

Le styliste indien Manish Arora a proposé des tenues colorées et à paillettes inspirées de celles des artistes du cirque. Le ton est donné: teint blafard et coiffe de clown blanc, buste aux rayures de sucre d'orge, jupe en forme de manège qu'un coup de doigt suffit à faire tourner. Suivront des micro-robes remodelant les hanches, des paletots à larges manches et gros plis, des jumpsuits rappelant les costumes des clowns, des mini-jupes, des robes à ruchés, des soutiens-gorges dessinant des seins pointus et colorés. Paillettes, sequins, broderies, miroirs, cristaux illuminent des couleurs vives, dont beaucoup de bleu, rose, or. Les broderies mêlent des techniques et des motifs indiens traditionnels à d'autres plus contemporains.

www.manisharora.ws

Défilé Manish Arora pap été 2009

Jean Paul Gaultier a célébré la danse et le mouvement qui fait vivre les vêtements dans un vestiaire tout en fluidité. "Le mouvement est important. Pour moi, les vêtements sur le portant, c'est simplement une nature morte", a-t-il déclaré à la presse à l'issue du défilé qui s'est ouvert et conclu sur une séquence avec 3 danseurs. Jean Paul Gaultier, qui vient de réaliser les costumes du spectacle "Blanche Neige" d'Angelin Preljocaj et a travaillé avec d'autres chorégraphes, notamment Régine Chopinot, propose des maillots de bain drapés à cape intégrée, susceptibles de se transformer en robes, des robes fluides à ceinture torsadée, des jupes nouées à la taille.... "Les danseurs ont un rapport avec le vêtement qui est très intéressant et qui donne des enroulades, des drapés (...), ils ont une façon de s'approprier les vêtements en leur donnant une autre dimension", explique-t-il. www.jeanpaulgaultier.com

Gaultier défilé pap été femmes 09 (AFP - P. Verdy)

L'Américain Jeremy Scott comme à son habitude joue avec les codes de la mode en les modernisant.

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Pour Karl Lagerfeld, black is beautiful, la collection étant proposée dans cette tonalité, toujours chic. Les silhouettes déclinées également en blanc se dotent de larges ceintures vernies qui étranglent la taille et mettent la silhouette en valeur. Elles tournent autour du vêtement et se portent aussi décalées sur le côté. "C'est un jeu graphique avec des ceintures qui tournent comme un escalier en colimaçon autour du corps", a expliqué le couturier à la presse avant d'ajouter: "Les robes drapées ont aussi ce mouvement qui tourne autour du corps, ça fait comme des espèces d'entonnoirs asymétriques qui donnent une taille fine mais pas étranglée". Il propose un pantalon de "patineuse" qui comprend une jambe moulante qui s'évase en une jupe sous laquelle disparaît l'autre jambe. "C'est drôle, non ?", a-t-il commenté. Côté accessoires, on a aimé les tatouages en dentelle de cuir verni, noir ou blanc, qui s'enroulent autour des bras... tout comme ces guêtres, bracelets de cheville ou mitaines également en cuir ciselé. Et bien sûr, on voudrait faire l'acquisition de ce sac plat qui arbore sur un côté le visage de Karl Lagerfeld, comme une photo en noir et blanc. www.karllagerfeld.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Esteban Cortazar, originaire de Bogota, a évoqué pour Emanuel Ungaro des souvenirs personnels, la ville colombienne de Cartagène et son père, Valentino Cortazar. Panama sur la tête, en robes courtes et légères, drapées près du corps ou au contraire amples comme des blouses, les mannequins foulent le sol sur lequel ont été reproduits des extraits de carnets de voyage du père du créateur. Les mêmes mots espagnols s'inscrivent sur la soie des robes aux couleurs éclatantes. "Cette collection a été très personnelle pour moi; j'ai toujours voulu faire une collection inspirée d'un lieu magique comme Cartagène", a expliqué le styliste à la presse. Cartagène est "une ville qui a tant de couleurs, tant de vie, tant de nature. Ces éléments vont parfaitement avec Ungaro", ils permettent de "continuer à évoluer" tout en "maintenant l'ADN de la maison", affirme Esteban Cortazar. www.ungaro.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

C'est une collection assez arlésienne", a déclaré Christian Lacroix à la presse. Pantalon moulant brodé or, accompagné d'un boléro-cape noir rappelant une tenue de toréro, robes courtes mêlant pois, rayures et fleurs, jupe de gardianne, vestes cintrées brodées or, la collection porte l'empreinte de sa ville natale. La fleur fétiche du couturier s'imprime en multicolores sur une robe en mousseline noire ou se pique sur un boléro noir. "Je n'avais pratiquement jamais fait d'imprimé oeillet", raconte-t-il. www.christian-lacroix.fr

Paris: le pap féminin printemps-été 09

De belles matières (soie sous toutes ses formes, satin, popeline de coton, brocard doré), une palette de couleurs joyeuses, des imprimés graphiques aux brocards dorés, des coupes irréprochables pour des lignes citadines, simples, contrastées ... la collection maîtrisée du Belge Dries van Noten a salué l'été sur une note positive. Jupes portefeuille et drapés sont au menu. Pour le soir, il faut absolument cette robe, bi couleurs, rebrodée de paillettes dorées "chic...issime". www.driesvannoten.be

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Riccardo Tisci pour Givenchy a livré une collection austère et sophistiquée, avec des capes à épaulettes, des vestes aux épaules et aux manches soulignées de cristaux, des chemisiers noirs à manches gigot rebrodés de jais. Il multiplie les découpes qui révèlent sous la transparence d'un voile une dentelle ou la géométrie d'un quadrillage en tissu. Les pantalons moulants font des jambes fuselées, les vestes redessinent les épaules, le cuir noir s'incruste de blanc et d'or. www.givenchy.fr

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Pas de défilé pour Victor & Rolf, les Néerlandais ont préféré une présence virtuelle: "un show filmé dans le grand salon de (leur) maison virtuelle", visible sur internet. www.viktor-rolf.com/index.htm  

Les maxi volumes, fil conducteur de la collection, viennent magnifier les imprimés Léonard qui se parent de gris, de jaune, de vanille et de violet travaillés dans un dessin Copte. Des rayures rouges et blanches viennent encenser des fleurs couleur soleil couchant ; un air méditerranéen souffle sur la collection avec du bleu ponctué de blanc et le Copte se décline dans un organdi cellophané, gaufré fuchsia et gris, dans un jeu de transparence et de brillance. Cette profusion de couleurs met la lumière sur des hauts et des robes parées de maxi franges, des jupes mouchoir, des pantalons harem en jersey de soie, des robes longues en trompe-l'œil sarouel, des robes à plastron en lamé coloré, des mini-plissés aériens, des combi-pantalons amples, des salopettes chic et des maillots du soir drapés et ceinturés. La styliste belge Véronique Leroy s'efforce d'insuffler plus de dynamisme aux traditionnels imprimés maison. www.leonardparis.com   

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Chez Guy Laroche, dans sa deuxième collection pour la griffe, le styliste franco-suédois Marcel Marongiu propose des tailleurs jupes et pantalons structurés. Les épaules sont nettes, les pliages soulignent la taille, les blouses ont des manches bouffantes. Une robe longue verte en mousseline à imprimé alligator est parcourue sur un côté par une bande de peau d'alligator. "Je voulais quelque chose d'extrêmement architectural, très construit, avec de très beaux tissus, des aspects nouveaux qui donnent du volume", a-t-il expliqué à la presse. D'où "beaucoup de pliages, des drapés pour donner des dimensions, pour que ça ne soit pas plat". Ce côté structuré est "contrebalancé avec quelque chose d'extrêmement flou, aérien, presque vulnérable et fragile", a-t-il souligné. Ce vestiaire se veut avant tout "sexy, pour pouvoir séduire, s'amuser surtout", a souligné le créateur.

Paris: le pap féminin printemps-été 09

La styliste croate Ivana Omazic a tiré sa révérence, après trois années chez Céline. Avant de céder la place à la créatrice britannique Phoebe Philo (ex-directrice artistique de Chloé, de retour sur la scène de la mode après trois ans d'absence), elle a signé un vestiaire intitulé "Tribal'tropolis", selon un texte remis au public. "Une même époque, un même monde, des réalités radicalement différentes. Mon inspiration pour cette collection vient des tribus, de leurs vêtements. Je les ai réinterprétés pour notre monde moderne, urbain pour qu'ils deviennent complices. On a aimé, entre autres, la robe drapée ceinturée en organza de soie peint à la main tatouage polynésien. www.celine.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Pantacourts et bottines grillagées s'imposent selon la collection proposée par Stefano Pilati pour Yves Saint Laurent. Des paletots, des vestes au dos soufflé ou cintrées et portées sur un soutien-gorge brassière assorti, accompagnent ces sarouels, bermudas ou combishorts fluides. Des ceintures noires grillagées enserrent la taille. Ces tenues très fluides déclinées dans des tons neutres se parent de paillettes vertes ou rouges le soir. La collection comprend aussi des pièces plus classiques. www.ysl.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Karl Lagerfeld pour Chanel jamais a court d'imagination dévoile sa collection dans un décor "boutique". En effet, les mannequins sortaient d'un décor reproduisant la façade de l'immeuble parisien de Chanel, rue Cambon, comme si elles venaient d'y faire des achats et faisaient quelques pas dans la rue. A noter une nouvelle pièce pour la garde-robe un collant opaque en haut, transparent en bas: "Ca voile le genou qui était le point faible dans l'esprit de Coco Chanel. Ca s'appelle un collant à la française", a-t-il déclaré à l'AFP. L'esprit gitane est aussi un point fort de sa collection: "Chanel avait toujours fait des robes à volants comme ça. Elle appelait ça gitane, c'est très Chanel", a assuré le couturier.
www.chanel.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Jean-Charles de Castelbajac, comme à son habitude, à l'humeur joyeuse et propose une collection aux tonalités vives et audacieuses... "Dans un monde où il y a de plus en plus de pauvres, un monde où il y a plein de catastrophes, j'ai envie de donner une autre impulsion", a déclaré le créateur à l'AFP. "Mon travail, c'est un travail de sens" et j'y "mets mes convictions: l'espérance d'un monde meilleur, c'est pour ça que je montre Obama, la beauté (...) et l'humour, parce que pour survivre aujourd'hui, il faut beaucoup d'humour".

www.jc-de-castelbajac.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

La russe Alena Akhmadullina joue la carte du romantisme avec une palette douce aux imprimés passés et des robes légères.

www.alenaakhmadullina.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Dernier défilé chez Valentino pour Alessandra Facchinetti -arrivée en septembre 2007 à la tête de la direction artistique- remplacée par les stylistes Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli comme directeurs de la création "pour toutes les lignes de la marque Valentino". Pour cette dernière collection, elle déshabille avec chic la femme en lui
proposant des shorts fluides, des vestes souples et de courtes robes fendues haut sur la cuisse. www.valentino.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Junko Shimada habille les filles de robes cocon d'organdi, peintes de motifs naturalistes inspirés du japonisme du milieu du XIXème et d'une garde-robe intégralement brodée de scènes évoquant la découverte de nouvelles planètes lointaines.
www.junkoshimada.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Le britannique Alexander McQueen a proposé une collection d'esprit ethnique avec des motifs ondoyants ou des taches de couleurs symétriques dans lesquels on croit deviner un visage ou un masque
grimaçant.
www.alexandermcqueen.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Antonio Marras pour Kenzo nous entraîne à la suite d'Alice pour un voyage merveilleux. La collection s'intitule "3n souvenir d'un jour d'été". Ici les robes s'impriment de bouquets de fleurs, d'imprimés foulard, de maille brodée de petites fleurs sur fond de motifs botaniques, de satin et de la gabardine aux teintes passées et pastel. La palette est plus douce que les précédentes collections mais c'est cependant frais et sophistiqué à la fois ! Au final, petite note poétique avec les livres géants du décor s'entrouvrent et des papillons semblent s'envoler.

www.kozen.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Le libanais Elie Saab fait souffler un vent printanier sur sa collection aux teintes pastel, aux volumes tantôt ultra courts et aguicheurs tantôt longs et voluptueux. Les couleurs sont au rendez-vous d'un vestiaire qui ne tolère pas le noir, et se décline en violine, lilas, azur et
jaune pistil. Moins de paillettes mais plus de volumes !
www.eliesaab.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Chez Chloé, la styliste britannique Hannah MacGibbon présentait sa première collection pour la griffe.
www.chloe.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Jean Paul Gaultier pour Hermès crée une garde-robe pour des femmes prêtes à affronter le désert du Nouveau-Mexique en veste ou cardigan-poncho couleur sable, pantalons, cache-coeurs ou vestes frangées, longues et amples chemises immaculées.
www.hermes.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

De la Chine ancienne, Jefen revisite les codes pour dessiner un vestiaire contemporain. Les noirs sont omniprésents dessinant une femme intemporelle, les gris des satins de soie sont élégants. Les épaules sont marquées, les robes harnachées référence aux Samouraïs. Le bord d’une jupe, l’intérieur d’une poche se plient en origami. Frankie Xie offre une collection sombre entre tradition et modernité. www.jefen.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Le russe Igor Chapurin a trouvé l'inspiration dans le creuset du Moyen Age russe. Sa femme est une combattante moderne habillée de vêtements qui évoquent la géométrie des armures des chevaliers d'autrefois (épaules coques, manches articulées) pour des robes asymétriques et des pantalons super étroits, des combinaisons militaires et des jupes compliquées.

La porcelaine fut longtemps un objet de désir pour l'Empereur de la cité interdite et pour les cours européennes. Celle de la dynastie Soong est une référence. Les formes allongées, la patine et les couleurs glacées s'incrustent dans le détail des cols et des épaules, pour des silhouettes sculpturales. C'est dans ces détails délicats que le créateur de Shiatzy Chen a choisi de puiser son inspiration pour cette première collection parisienne.

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Lanvin a proposé une collection féminine chic. Le couturier israélo-américain Alber Elbaz a travaillé les volumes avec de savants jeux de drapés et de bouillonnés (robes comme pincées sur le côté, encolures soulignées par un drapé contrasté). "L'exercice était de créer ces volumes sans baleines et sans corset pour une nouvelle construction, un nouveau volume, des propositions nouvelles", a expliqué le couturier. La collection est parfois ponctuée d'asymétries. Le soir, la lumière jaillit avec des strass, éclats et bijoux de robes qui ponctuent de leur éclat ce vestiaire graphique.
www.lanvin.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Marc Jacobs pour Louis Vuitton propose des micro-jupes aux incrustations de lamé or ou bronze, des vestes courtes, la taille prise dans une large ceinture irisée ou en patchwork de matières et de couleurs. Les robes sont aussi courtes, presque sobres, en noir à l'ourlet brodé de jais.
www.louisvuitton.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

                   
                                                                                                                                                 

Happy birthday... les maisons de mode   

                                 

Paris: le pap féminin printemps-été 09

La Maison Martin Margiela a célébré son 20e anniversaire en présentant un condensé de son vocabulaire stylistique depuis ses débuts. 40 modèles pour ce défilé qui débute par la mythique blouse blanche en coton portée par le personnel de la maison puis les modèles s'enchaînent: photo en négatif de la première veste (PE 89) imprimée sur une robe courte en satin de soie, combinaison en maille viscose blanche à empreintes de jean en carbone bleu, robe-body extra-longue à carrure large en jersey de soie chair, veste perruque en cheveux synthétiques blond... Un résumé du travail mené depuis 20 ans sur les matières, les lignes, les volumes. Le défilé s'est achevé sur une "robe pièce-montée en 3D", impression photo noir et blanc de gâteau d'anniversaire, portée par deux mannequins dont on n'apercevait que les jambes. www.maisonmartinmargiela.com
Paris: le pap féminin printemps-été 09

Exposition "Maison Martin Margiela, The exhibition" jusqu'au 8 février 2009 au Musée de la Mode de la province d'Anvers (MoMu). Après ses études au département de la mode de l’Académie anversoise, Martin Margiela débute comme assistant chez Gaultier. En 1988, il fonde sa Maison avec Jenny Meirens, et en octobre de la même année, il présente son premier défilé. Il sème les bases d’un langage esthétique nouveau avec une silhouette élancée et aux épaules étriquées en rupture avec le "power dressing" des années 1980. Sa grande discrétion -les interviews sont concédées au nom de la Maison et aucune photo du créateur n’est diffusée- contraste avec le culte des stars dominant la mode des années 1980 et 1990. La Maison Martin Margiela doit sa célébrité à son déconstructivisme, à son usage de matériaux de seconde main ou sans valeur. Son oeuvre combine une coupe classique et un esprit conceptuel en montrant l’intérieur d’un vêtement, en dégageant sa construction et en se focalisant sur les éléments souvent cachés pour élaborer à partir de là une création nouvelle.

Cette exposition n’est pas une rétrospective mais approfondit les thèmes et concepts explorés par la Maison ces 20 dernières années dans ses collections, ses défilés, installations et événements partout dans le monde, dans l’aménagement de ses magasins et de ses bureaux... La scénographie est réalisée par Bob Verhelst, qui a entrepris de travailler les codes et le langage esthétique de la Maison et les a interprétés. A noter une série de produits, édition limitée. www.maisonmartinmargiela.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

La maison Sonia Rykiel a célébré ses 40 ans lors d'une soirée. Elle a ouvert sa première boutique en mai 68, dans le quartier latin à Paris. Les couturiers Christian Lacroix, Jean Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac, Olivier Theyskens (Nina Ricci) figuraient parmi les invités. La collection été 2009, dessinée par la styliste Gabrielle Greiss sous la supervision de Sonia Rykiel, a revisité les codes de la maison, proposant des tailleurs pantalons noirs et bérets piqués de strass, des pulls à inscription ou à motif en strass, des combinaisons-pantalons... Le défilé s'est achevé par une danse joyeuse des mannequins en robes légères et colorées. "Tu inspires le monde de la mode  depuis 40 ans", a lancé Nathalie Rykiel en français et en anglais avant de souhaiter un bon anniversaire à sa mère et de lui annoncer une surprise: un hommage rendu par 30 créateurs, sous la forme d'une silhouette spécialement créée pour les 40 ans de la maison. Un deuxième défilé a permis d'applaudir les modèles créés par Alber Elbaz (Lanvin), Karl Lagerfeld, Giorgio Armani, Yohji Yamamoto, les maisons Valentino et Missoni, Roberto Cavalli, Christian Lacroix, Vivienne Westwood, Jean Paul Gaultier... soniarykiel.com

Paris: le pap féminin printemps-été 09

La collection Cacharel s'intitule cette saison "Tel un oiseau migrateur". Le dossier de presse indique: "Je vais où bon me semble, où je me sens bien. Ma vie m'accompagne bien sûr partout où je vais. Qui sait, je reviendrai peut-être un jour. Tel un oiseau migrateur, je suis le sens du vent".
Pour leur deuxième collection les stylistes Mark Eley et Wakako Kishimoto ont conçu pour la griffe une collection ludique et juvénile aux couleurs pimpantes et toniques comme cette robe violette, à petites bretelles, délicatement imprimée.

A la fin de défilé et pour célébrer l'anniversaire des 50 ans de la marque, des mannequins "tout sourire" ont remonté le temps avec la présentation d'une réédition limitée des collections Liberty des années 70. Des petites fleurs tendres couleurs d'aquarelle en coton frais ! Vendu au mètre, il est plutôt réservé à l'époque à la nursery, aux smocks des petites filles modèles et c'est avec lui pourtant que Cacharel va fonder sa légende. Souvenirs, souvenirs... avec des robes à mi-mollet, des jupes dansantes, des chemisiers, des bandanas sur la tête et des maillots de bain. L'occasion de revivre cette époque, en présence du fondateur de Cacharel, Jean Bousquet. Cacharel a participé à "la grande révolution des années 60", a souligné M. Bousquet auprès de l'AFP. "C'était la Nouvelle vague, la musique. On était dans ce mouvement, ce sont les filles qui ont donné ce mouvement", a-t-ajouté.

Paris: le pap féminin printemps-été 09

Paris: le pap féminin printemps-été 09

                   

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines