Magazine Côté Femmes

Mon radar est tout cassé, le retour

Publié le 16 octobre 2008 par Pinklady

Aujourd’hui, j’ai plein de nouveaux lecteurs grâce au troll de Nina et grâce à un débat passionnant sur Camille d’Essayage où je me frotte à un membre éminent ou pas de la « contre blogosphère », celle qu’aime pas les blogs influents. De un, ça fait deux fois que je me prends un troll de Nina et je trouve pas ça très lol funky et de deux, est-ce qu’on est obligé de choisir son camp dans la guerre de la blogosphère ?
Alors pour mes nouveaux lecteurs, il fallait que je tape un grand coup. Comme j’ai déjà parlé de grands et de petits zizis, de capotes au chocolat et à la menthe, des 35 heures du lapin, de mon envie d’être adulée par les annonceurs et montré ma culotte dans mes BD playmo (là et là) tel un hommage à Margaux Motin. Même que des fois, j'ai été toute nue sur ma playmo BD (clic et clic). Et j'ai mis des photos de mes dessous aussi mais j'étais pas dedans (ah oui?) je sais plus quoi faire pour tenter ce nouveau lectorat. Je pourrais faire une note intelligente où je donnerais mon avis sur les sifflets pendant la Marseillaise lors du match France-Tunisie mais je crois que ça n’intéresse personne, même pas moi. Je dirai juste qu’en prenant une chanteuse ringarde depuis 1998 pour chanter notre hymne, ça risquait d’arriver. Non, je vais plutôt te parler de mon problème de radar. La dernière fois, je t’expliquais que j’avais tendance à choisir comme cible des gays. Là, mon radar a un peu arrêté et m’a sorti une belle nouveauté pour l’automne-hiver 2008-2009 : désormais, il verrouille des petits jeunes.

deanhq_009.jpg


Tout a commencé par un jeune garçon de 20 ans trouvé sur facebook, il est beau comme un corps, brun ténébreux mal rasé avec une bouche pulpeuse, tout comme j’aime. Au début, je ne connaissais pas son âge, je lui envoie une friend request et là, le drame, il est né en 88. En 88, je savais lire, écrire et même faire des divisions. En 88, je faisais au moins 1m20. Bon ok, depuis, il m’a rattrapée et dépassée. Mais voilà, ce jeune homme qui poste souvent des photos de lui, il me fait vibrer du shorty.
J’aurais pu croire à un accident isolé mais non. L’autre jour dans le métro, je découvre dans un coin un charmant jeune homme. Jeune, surtout, je suis même pas sûre qu’il soit majeur mais j’arrête pas de le regarder à la dérobée en soupirant sur la beauté de son visage. Et mais il me rend mes regards, en plus. Ou alors il vérifie que la vieille est toujours en train de le mater. Et ça continue, hier, au Monoprix, c’est un lycéen que j’ai trouvé très kawaï, je l’aurais bien mis dans mon panier à provisions, tiens.
Mais que m’arrive-t-il ? Je te l’ai déjà dit, j’aime pas les ados so what ? Surtout que toute ma vie, j’ai toujours été attirée par les hommes plus âgés ou d’à peu près mon âge, comment expliquer ce revirement de situation ? Aurais-je le soudain désir d’initier aux plaisirs de l’amour et de la luxure de jeunes jouvenceaux puceaux ? Mais y a comme un truc pas cohérent, là. Normalement, à mon grand âge, je devrais être à la recherche d’un homme fort et vigoureux pour qu’il me donne de sa semence pour perpétuer mes gènes. Et un peu les siens aussi certes. Normalement, le désir de chair très fraîche n’arrive qu’à la quarantaine, quand la pré ménopause montre le bout de son nez.
Mon Dieu… Est-ce que mes hormones sont en train de me traiter de vieille ? En attendant, je ne ferai aucune avance à M. Bouche pulpeuse.
PS : T’as vu comme j’ai très subtilement glissé plein de liens vers des articles de mon blog ? Ah, j’ai parlé sextoy aussi. Et on en remet une couche.

PPS: Je sais que Jensen Ackles n'est plus un ado mais ça me faisait plaisir de mettre sa photo, il me fait vibrer le shorty, lui aussi. C'est même pour ça que je regarde Supernatural tous les samedis.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pinklady 152 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine