Magazine Athlétisme

Un marathon réussi grâce à mes Zoot !

Publié le 16 octobre 2008 par Myactivasport

Ayant, à chacune de mes sorties CAP, depuis début septembre, des douleurs de plus en plus intenses au niveau du talon d’Achille droit, je voyais mal se profiler mon marathon, prévu le 12 octobre… Pari de fou s’il en est, je dois dire qu’avec du recul ce que j’ai osé a payé, et par là même j’ai tordu le coup à une idée reçue ! Samedi 11 octobre, je reçois via la poste un colis contenant une nouvelle paire de chaussures, les Zoot Ultra Race jaunes, commandées deux jours avant, ainsi qu’une paire de talonnettes Noëne 4mm, qui absorbent les chocs.

Dans la foulée, je quitte la Bretagne pour la Normandie, où je dois effectuer la 4ème édition du Marathon Seine Eure.

N’ayant plus rien à perdre (si ce n’est ma santé au travers de ma « blessure » au talon) je décide le matin de la course de chausser les Zoot pour courir le marathon.

Certains vous dirons « c’est une belle connerie, il faut les faire à ton pieds tes pompes ! ».

« Cause à mon pied, je suis déjà malade ! »

A 9 H, alors que le départ retentit je prends les commandes de la course durant les 500 premiers mètres avant de laisser s’échapper le troupeau (les départs c’est ma spécialité de « malade »). Ensuite l’objectif est clair : tenir une cadence de 5’ au mille le plus longtemps possible pour tenter de battre mon record (3H53 depuis 2005).

La tenue du pied est parfaite. Chaussant du 42 j’ai pris une paire en 44, logique ! Non en fait c’est parce que la Zoot est assez étroite et pour éviter de sentir trop de compression il m’a semblé important de prendre au moins deux tailles au-dessus de la normale. Par contre, pour ce genre de distance je privilégie toujours le port de chaussettes (defeet jalapeno jaunes pour l’occasion).

A un seul moment, la douleur du talon a tenté de réapparaitre mais ce moment fut tellement bref que je n’ai même plus souvenir de sa durée. Visiblement l’amorti proposé par Zoot, associé à la semelle d’absorbtion de choc Noëne 4 mm a joué en ma faveur. J’avais l’impression d’être dans de vrais chaussons, sans être pénalisé par la pointure supérieure au niveau de la longueur.

Question laçage, impossible de se tromper puisque le tout est intégré à la chaussure et permet de serrer à sa guise d’un simple geste.

Gros point positif également qu’est celui de la « languette » du talon. Elle n’est autre que le prolongement de la chaussure d’environ 2 à 3 cm de plus qu’une chaussure normale, ce qui permet de bien couvrir le pli de l’arrière du pied et d’éviter ainsi toute friction ou irritation.

Enfin, j’ai pu constater que la semelle, voir la chaussure en général, n’a pour ainsi dire conservé aucune trace d’humidité. J’avais le pied au sec à la fin de la course, ce qui en général n’était pas le cas avec les modèles précédemment portés.

Satisfait de ma course je termine en 3 H 42 (ce n’est pas la faute des chaussures mais des jambes qui après 2H30 de course voulaient s’arrêter) et en profite pour battre mon record de plus de 11 minutes.

Je suis vraiment satisfait de ces nouvelles chaussures à qui je dois une fière chandelle, et qui me porteront sur mes prochaines compétitions, dont le triathlon d’Embrun, le célèbre Embrunman, le 15 août 2009.

Merci Zoot… la qualité se paie (quoique pas plus cher que d’autres marques) mais elle est réelle !

Nicolas VERDES - Triathlète Longue Distance

http://nicolas-verdes.onlinetri.com

éâà


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Myactivasport 71 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines