Magazine Société

Une conférence sur les maisons closes à charnay-lès-mâcon

Publié le 16 octobre 2008 par Chictype

Le cycle de trois conférences sur l’Histoire des Maisons closes s’est terminé jeudi dernier. En démarrant leur histoire sous l’Antiquité, la conférencière Brigitte Rochelandet a traversé les époques, développant les périodes parfois très difficiles pour les filles publiques, au fil temps de plus en plus parquées, rejetées mais pourtant et paradoxalement, toujours tolérées puisque les clients demeurent.
Des ateliers de prostitution, aux bourdeaux du Moyen-Âge, au XVIIIIe et XXe siècle, en passant par les longues périodes de clandestinité, les voilà à nouveau enfermées cette fois, dans les Maisons closes. Dès la fin du XVIIIe siècle, l’État cherche à codifier la prostitution en leur donnant un statut juridique, des impôts à payer, des quartiers précis pour travailler dans la Cité et l’obligation de passer une visite sanitaire mensuelle, ce, afin de ralentir l’expansion de maladies vénériennes. Les filles sont alors « encartées », elles devront se déclarer et porter sur elles, une carte professionnelle. En 1870, la création des premières Maisons closes, permet de mettre en place une surveillance accrue de ces filles mais aussi d’une population précise, peu saine, qui gravite autour.
La vie à l’intérieur de ces maisons, classées par catégories, est organisée souvent par une tenancière, qui accueille entre 3 et 15 filles recrutés et vendus par des placeurs, qui exploitent la naïveté et la misère morale et financière, premières causes de leur arrivée dans les Maisons closes. En 1946, après la Seconde Guerre mondiale où les nazis ont réquisitionné les Maisons closes, la loi Marthe Richard ordonne leur fermeture dans une volonté de retour à la pureté, elles se retrouvent une nouvelle fois dans la rue, obligées de renouer avec la clandestinité.

Le journal de saone et loire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chictype 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine