Magazine Politique

Sarah Palin, candidate du lobby pétrolier

Publié le 16 octobre 2008 par Cafatica

L'Alaska pourrait devenir le grand perdant des élections américaines. En choisissant la très conservatrice Sarah Palin, gouverneur de cet Etat, John McCain ouvre la voie aux projets de forages pétroliers et gaziers défendus depuis plusieurs années par Georges Bush. Sarah Palin fait en effet partie de ceux qui prônent l’ouverture de la réserve naturelle d’Alaska (l’Arctic National Wildlife Reserve) à ces forages, au mépris de toute considération environnementale. Le lobby pétrolier peut donc être satisfait…et notamment un de ses représentants, Todd Palin, qui n’est autre que le mari de Sarah Palin et employé par la compagnie pétrolière BP. La firme anglaise, qui opère dans la région, a été responsable de plusieurs pollutions importantes, dues à des fuites de son pipeline. En 2006, BP avait dû remplacer 35 kilomètres de pipelines, après une pollution massive dans la région sauvage de Prudhoe Bay. Alors que les groupes de défense de l’environnement militent pour l’arrêt de ces forages, la candidate à la vice-présidence n’en a cure, et s’est distinguée récemment en portant plainte contre le service fédéral américain de la pêche et de la vie sauvage, afin de retirer l’ours polaire de la liste des espèces en danger… Une façon de servir les intérêts pétroliers au détriment de la biodiversité.


Le projet de forage pétrolier en Alaska « traîne » depuis 25 ans. Et pour cause : les gisements sont situés dans une vaste zone de protection des oiseaux migrateurs, des mammifères marins et des caribous. L’Arctic National Wildlife Reserve est un espace protégé depuis plus de 20 ans, à l’initiative de l’administration Reagan (républicain). L’administration Bush et les élus républicains d’Alsaka, avec au premier rang Sarah Palin, sont au contraire favorables à l’exploitation pétrolière de la région, très dépendante au plan économique de ses ressources en énergie fossile. De fait, la région a été préservée grâce aux démocrates, qui ont voté contre le projet de forage en 2005 (alors que l'initiative de protection de la zone était au départ républicaine). Par ailleurs, un groupe de 25 élus républicains modérés ont annoncé leur intention de voter contre le budget 2006 si l’autorisation du forage en Alaska figurait dans le projet de loi. " Plutôt que d’inverser des décennies de protection de terres publiques, il serait préférable de se concentrer davantage sur les sources d’énergies renouvelables, les carburants alternatifs, et sur une meilleure efficience énergétique des appareils ménagers. Ceci permettrait d’obtenir des économies d’énergies supérieures à ce que pourrait apporter l’exploitation de l’ANWR, " avaient alors plaidé ces élus dans une lettre commune.


Les républicains d’Alaska ont pourtant continué leur combat, et après avoir été évincé du budget, le projet est réapparu dans la loi de financement militaire. Le sénateur Ted Stevens, élu républicain d’Alaska et ardent défenseur du forage dans l’ANWR, a tenté de convaincre le Congrès que le forage constituait « un élément vital pour la sécurité nationale américaine » ! L’argument n’était pas du goût des sénateurs démocrates, qui ont une nouvelle fois refusé de voter le budget et ont ainsi rejeté le projet de forage. Mais combien de temps durera le répit de l’ANWR ? Tout dépendra probablement du résultat de ces élections…En attendant, John Mc Cain aura moins de légitimité à rappeler qu’il est le « co-auteur » du premier projet de loi visant à lutter contre le réchauffement climatique dans l’histoire du Sénat américain.


Sur www.novethic.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cafatica 402 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines