Magazine

La Lune au Starblast

Publié le 16 octobre 2008 par Jazzon

J'ai offert le Starblast d'Orion à mon filleul pour ses 10 ans qui s'intéresse déjà à l'astronomie.
Le soir même, nous avons pu observer malgré les cirrus bien présents.
 Test du Starblast 

Nous avons vu la Lune, Jupiter et ses satellites, l'étoile double Albireo bien contrastée dans le Cygne, puis le double amas de Persée qui l'a le plus marqué.
Les images sont plutôt bien piquées, Jupiter montre ses deux bandes nuageuses principales, et l'on voit bien ses satellites, la Lune est vraiment agréable à regarder, je ne m'exprime pas trop sur le ciel profond car nous étions proche de la Pleine Lune. Les oculaires Kellner sont somme toute de qualité acceptable à mon avis. J'ai mis mon Nagler 13mm et l'image était quand même largement meilleure ! Enfin bon... l'oculaire coûte deux fois plus cher que le télescope... faut pas charrier non plus !
La collimation est délicate et n'est pas à la portée des enfants, elle s'effectue avec une clé Allen et tout le support du secondaire bouge à chaque tour de clé, j'ai réussi très facilement à le dérégler complètement ... il est aisé de récupérer la collimation par la suite quand même mais bon, l'enfant qui découvre la collimation peut être terrorisé par cette opération et s'orienterait plus à l'avenir pour les lunettes au lieu des télescopes.
Les mouvements du télescope sont très doux et le chercheur point rouge est très efficace. Après avoir expliqué le principe de ce chercheur à mon filleul, il a pointé lui-même Jupiter. Quelle ne fut pas sa surprise en constatant que la planète était au centre de l'oculaire ! Il est parti en courant pour le raconter à toute la famille ! Oubliant même d'observer Jupiter...
Nous avons pu observer 30mn ensemble, ce qui est une limite pour retenir l'attention des enfants.
Voici une photo du starblast pour vous rendre compte de sa taille (mon filleul de dix ans est à ma droite).
La Lune au Starblast
Pour conclure, ce télescope est vraiment idéal pour les enfants, à un prix abordable. Il faut simplement s'occuper de la collimation de temps en temps (je n'ai pas eu le temps de tester sa résistance dans le temps).
 Photographie au Starblast 
Avant de l'offrir, je l'ai testé la nuit précédente... comme un vrai gamin !
Evidemment, ce télescope de type Dobson n'est pas destiné à l'astrophotographie. J'ai pu néanmoins essayer la photo sur la Lune, au foyer à l'aide d'une Webcam SPC900, et d'une barlow powermate 2,5x.

Un tube rallonge est indispensable, ou bien une barlow, sinon, la mise au point est impossible.

Ci-dessous, l'image résultant de 330 images additionnées et sélectionnées manuellement :

La Lune au Starblast

Cliquer dessus pour l'agrandir 

Tout cela pour dire que la photo lunaire et planétaire est possible pour peu que les conditions météo s'y prêtent !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jazzon 1320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte