Magazine

Autre chose ? Ailleurs ?

Publié le 16 octobre 2008 par Vincent

Le travail n’est certes qu’un élément de la vie, et sans en être forcément au centre, il y est extrêmement important, et a une influence sur tout le reste.

Je ne sais pas trop si j’ai réellement choisi ce que je fais actuellement. Bac scientifique, j’aimais bidouiller les ordinateurs, école d’ingénieur en informatique et télécom, stage de fin d’études chez un éditeur de logiciels, et embauche dans la foulée.

Voilà cinq ans et demi que je suis au même endroit, à faire plus ou moins la même chose. Pendant des années, c’était intéressant, motivant, passionnant. Ca ne l’est plus.
Pourtant le travail, l’environnement, mes collègues, les clients, les projets sont les mêmes. C’est moi qui ait changé.

When I was 17, I read a quote that went something like: “If you live each day as if it was your last, someday you’ll most certainly be right.” It made an impression on me, and since then, for the past 33 years, I have looked in the mirror every morning and asked myself: “If today were the last day of my life, would I want to do what I am about to do today?” And whenever the answer has been “No” for too many days in a row, I know I need to change something.

Quand j’avais 17 ans, j’ai lu une citation qui disait quelque chose du genre : “Si tu vis chaque jour comme si c’était le dernier, un jour, tu auras certainement raison.” Cela m’impressionna et depuis lors, depuis 33 ans, je me suis regardé chaque matin dans la glace en me demandant : “Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que je ferais ce qui je suis sur le point de faire aujourd’hui ?” Et à chaque fois que la réponse était “non” trop de jours d’affilée, je savais que je devais changer quelque chose.

Steve Jobs, Discours donné lors de la remise des diplômes, Stanford, 12/06/2005

Voilà trop de jours, de semaines, de mois, où je vais travailler sans presque aucune motivation, et où je rentre sans presque aucune satisfaction de ma journée de travail.

Il est donc largement temps pour moi de faire autre chose.

Je pourrai changer d’entreprise, je suis parfois contacté par des chasseurs de tête, mais faire la même chose ailleurs ne m’intéresse pas.

Changer de poste ? Faire autre chose ? Oui, mais quoi ? Et comment justifier mes compétences pour un poste sur lequel je n’ai aucune expérience ?
Il y a aussi la possibilité d’un changement de poste en interne. Il y aurait des opportunités qui m’intéresseraient, mais pour d’obscures raisons de vision à trop court terme, je crains que l’on ne me laisse pas changer d’équipe.

Une situation assez banale en fait, à laquelle chacun est confronté, probablement plusieurs fois dans sa vie professionnelle.
Pour moi, c’est la première fois. Le seul et unique entretien que j’ai passé, c’était mon entretien de stage de fin d’études…

Et je dois reconnaître que j’ai été privilégié dans toute mon expérience. Bureau dans des lieux plutôt prestigieux, environnement de travail des plus agréables, de nombreux avantages. Tout cela m’a rendu maintenant très exigeant.

Il ne me manque plus que le courage pour refaire mon CV, et mettre à exécution l’ultimatum que j’ai déjà exprimé à mes supérieurs. Si en décembre je suis toujours à faire la même chose, je m’en vais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog