Magazine Finances

La réforme à l'envers. Organiser la paysage territorial français de Paris et par des parisiens !

Publié le 16 octobre 2008 par Cabinetal
Que les associations d'élus sont à la disposition du gouvernement pour faire des propositions de réorganisation dès qu'elles connaitront le dessein de l'Etat lui-même quant à sa propre implantation sur le territoire afin d'organiser une offre coordonnée de l'action publique correspondant aux besoins nouveaux des citoyens. Et de confirmer leur disponibilité totale au Parlement pour travailler à ses côtés à cette adaptation territoriale qui relève directement de ses compétences, notamment s'agissant du Sénat de la République constitutionnellement chargé de représenter les collectivités locales. Je regrette que ce texte n'ait pas été retenu, en étant amélioré, car il aurait permis d'affirmer le refus des collectivités de se faire dicter le paysage de leurs provinces françaises par une élite parisienne totalement déconnectée de la réalité du terrain, de se poser en garant d'une offre de service complète au bénéficie des citoyens (sans multiplier les guichets entre l'Etat, la Région, le Département, l'intercommunalité et la commune) et enfin de se mettre à la disposition Parlement pour « qu'il tienne la plume » de cette réforme, comme il avait su le faire pour la LOLF, sauf à constater que ce Parlement ne sert désormais plus à rien quels que soient les efforts faits pour en revaloriser les pouvoirs. Décidément la vie politique est un combat permanent. Et le débat qui a précédé l'élection du Président du Sénat n'a pas été médiocre précisément sur ce sujet.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cabinetal 75 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines