Magazine

The Water Horse: Legend of the Deep (Le Dragon des Mers: la Dernière Légende)

Publié le 17 octobre 2008 par Tequila
En voyant la bande annonce un peu avant sa sortie au ciné, j'avais été bien tentée pour emmener les Pitchouns le voir. Et puis bon, un doute sur le fait qu'il soit complètement à leur portée, le temps qui passe, et voilà la sortie DVD.
J'ai pris beaucoup de plaisir devant ce film, qui n'est pas que destiné à un jeune public... Déjà, les images de l'Écosse sont superbes... le Loch Ness, la lande, les ruines, l'immense manoir au mobilier baroque (la statue du Dr Faust... comment passer devant sans frissonner ?), mais au-delà de la photographie, vu que je l'ai regardé en VO, je me suis délectée de l'accent à couper au couteau (comme la brume) des acteurs... Pas un "yes", que des "aye", un vrai bonheur.
La trame de l'histoire en elle-même n'est pas d'une grande nouveauté... elle est même parfois très proche d'Eragon... un jeune garçon découvre un oeuf en ramassant des coquillages sur la plage, le ramène chez lui, et prend soin de l'animal qui en sort... vous aurez deviné que l'animal est un bébé Nessie, un dragon des mers, qui en quelques jours va prendre une grande importance dans sa vie. Non seulement parce que sa croissance est remarquablement rapide, mais surtout parce que le petit garçon a perdu son père, mais refuse d'accepter qu'il ne reviendra pas.

Tous droits réservés
L'histoire se passe pendant la seconde guerre mondiale... Angus vit avec sa maman Anne, gouvernante, et sa soeur dans un immense manoir que le propriétaire prête à l'un de ses amis, militaire. ce dernier y installe une garnison chargée de surveiller qu'aucun sous-marin ne pénètre dans le Loch... Au même moment, un nouvel arrivant, Lewis, prend possession de l'atelier du père d'Angus, afin de le remplacer comme homme à tout faire. Et Anne, habituée à un isolement relatif avec quelques autres domestiques (la cuisinière forme un couple savoureux avec le cuisiner du régiment !) se retrouve soudainement entre deux hommes qui se détestent au premier regard. Néanmoins, les messages sont clairs, le héros n'est pas forcément là où on l'imagine, et personne n'est si mauvais qu'il semble l'être.
C'est un très joli film, drôle, tendre, émouvant, et intense. On rit de bon coeur des premières bêtises de Crusoé, tout comme l'on frémit lorsque ce formidable animal, devenu adulte, subit la peur et la bêtise des hommes. Angus, lui, va grandir et surmonter ses angoisses grâce à cette amitié qui n'est pas sans rappeler, parfois, Sauvez Willy, même si la mise en scène est bien plus belle dans ce film, notamment grâce au lieu et à l'époque...
A voir, même si vous n'avez pas d'enfants ;)
Réalisé par Jay Russell. Avec Emily Watson, Alex Etel, Ben Chaplin. Sorti le 13 Février 2008.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tequila 243 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte