Magazine

Eloge

Publié le 17 octobre 2008 par Vincentmoi54
Qu’y a-t-il de plus agaçant dans nos soirées d’école d’ingénieur que la dictature des jolies filles ? Nous le savons tous, elles constituent dans ces endroits là les pôles d’attractions du moment, les points de convergences des célibataires affamés-leur jauge dans la mesure de qualité d’une soirée- , les cibles privilégiées des beaux parleurs communicants, les sujets de discussions des hommes normaux. Le drame est que dans les relations humaines il faut rire ou tout au moins sourire pour plaire et indiquer qu’on passe un bon moment, et c’est là que commencent les ennuis. Pour plaire à Mesdames, ces messieurs se font complaisants à se rabaisser sous terre, et c’est à celui qui rira le plus fort, et c’est à celui qui fera sentir à la belle qu’en plus d’être physiquement intelligente, elle l’est tout court. Entourés de ces males paradant -qui nous rappellent que l’Homme n’est qu’un mammifère comme les autres avec les périodes de chaleur qui lui sont propres- la jolie fille perd vite le sens des réalités, le monde est sien, elle fixe les conventions, les limites. Une atmosphère éthylique -ah l’alcool, ce lubrifiant social !- et c’en est fait : l’excuse leur ait toute trouvée pour devenir ces despotes insupportables.
Heureusement il est des femmes, fort jolies elles aussi, fort rares surtout, qui savent éviter cet écueil car elles l’ont déjà compris.
A celles-ci, gardiennent de mon respect pour la Femme, muses fidèles,
Un grand merci.
Mo²…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincentmoi54 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte