Magazine Société

Pie XII : le CRIF ajoute à la propagande mensongère

Publié le 17 octobre 2008 par Micheljanva

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a estimé que le projet de Benoît XVI de béatifier le pape Pie XII, "porterait, s'il était mené à son terme, un coup sévère aux relations entre l'Eglise catholique et le monde juif".

"Alors que le Vatican refuse d'ouvrir aux historiens ses archives sur la période de la seconde guerre mondiale [? et l'ouvrage du Père Blet ? NDMJ], et que la majorité [? il y a même des historiens juifs qui défendent Pie XII, NDMJ] des historiens indépendants n'appuie pas la thèse d'une activité inlassable du Pape en faveur des Juifs, une telle béatification serait ressentie négativement par l'ensemble des institutions juives de par le monde".

Le conseil ajoute qu'il

"n'est pas question de nier que le Pape a aidé à cacher un certain nombre de Juifs à Rome pendant la période d'occupation allemande, (qu')il est encore moins question de sous-estimer la part magnifique qu'ont prise à titre personnel certains ecclésiastiques, en France notamment, dans le sauvetage des Juifs".

"Mais le Pape Pie XII, soucieux de ne pas rompre les ponts avec l'Allemagne, n'a jamais prononcé un discours clair dénonçant la monstruosité particulière de l'extermination de millions de Juifs, il ne l'a d'ailleurs pas fait non plus après la guerre, ce qui est profondément choquant".

C'est idiot : le 20 octobre 1939, Pie XII publie sa première encyclique, Summi Pontificatus, dans laquelle il défend une doctrine anti-totalitaire et antiraciste, condamnant l’Etat divinisé et réaffirmant l’égalité de tous les hommes et toutes les races devant Dieu. Le CRIF devrait connaître aussi l'avis du procureur Kempner, représentant des Etats-Unis au procès de Nuremberg :

"Toute action de propagande inspirée par l’Eglise catholique contre Hitler aurait été un suicide ou aurait porté à l’exécution de beaucoup plus de juifs et de catholiques."

Ou encore d'Albert Einstein :

"L’Eglise catholique a été la seule à élever sa voix contre l’assaut mené par Hitler contre la liberté."

On attend que le CRIF sanctionne tous les dirigeants occidentaux de l'époque qui n'avaient pas élevé la voix ! Et il devrait aussi savoir que les principaux représentants de la communauté juive de l'époque sont unanimes sur Pie XII :

  • «(Je rends grâce) au souverain Pontife, aux religieux et aux religieuses qui n’ont vu dans les persécutés que des frères, selon les indications du Saint-Père, et qui ont offert avec élan et abnégation leur action intelligente et efficace pour nous secourir, insouciants des énormes dangers auxquels ils s’exposaient.» (Giuseppe Nathan, commissaire de l’Union des communautés israéliennes, le 7 septembre 1945)
  • Le 21 septembre 1945, Pie XII reçoit le docteur Léo Kubowitski, secrétaire du Congrès Mondial hébraïque, qui lui présente ses remerciements les plus sincères pour l’œuvre effectuée par l’Eglise catholique dans toute l’Europe en défense du peuple juif.
  • En octobre 1945, le Congrès juif mondial offre 20 000 dollars au Vatican en reconnaissance des efforts de la Sainte Eglise catholique romaine dans le sauvetage des Juifs persécutés par le nazisme et le fascisme.
  • Le 29 novembre 1945, le pape reçoit 80 délégués des réfugiés juifs, provenant de camps de concentration allemands, «très honorés de pouvoir remercier personnellement le Saint-Père, pour la générosité qu’il leur a démontrée pendant la terrible période nazie».

Michel Janva


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine