Magazine Finances

Arche de Zoé : c'est l'heure des comptes

Publié le 17 octobre 2008 par Cambiste
Le Tchad réclame à la justice française 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts que doivent verser les condamnés dans l'affaire de l'Arche de Zoé. Fillon avait déclaré que la France ne paierait pas.
arche_de_zoe_tchad_fillon_djamena_dati_rachida_idriss_deby_darfour6,3 millions de dommages et intérêts: c’est la somme que réclame le Tchad à la France après l'affaire de l'Arche de Zoé. L’argent est destiné aux familles des 103 enfants que les membres de l’association ont tenté d’emmener l’année dernière.
Dans une lettre adressée à Rachida Dati, N’Djamena demande l’exécution du jugement, donc le versement des 6,3 millions d’euros. «Nous estimons qu’en obtenant le transfèrement des Français (condamnés), la France assumait aussi la charge des dommages et intérêts», a expliqué le porte-parole du gouvernement tchadien.
En attendant le paiement, le Tchad a débloqué 2,3 millions d’euros pour les familles. «Nous préférons avancer l’argent en attendant que la France nous paie», «des sommes ont été versées directement aux familles» alors qu’il y aura «des investissements au bénéfice des communautés en termes de scolarité, de santé et autres».
François Fillon avait exclu que Paris paie ces dommages et intérêts: «Il est hors de question que le contribuable français paie six millions d’euros pour des erreurs que la France n’a pas commises».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine