Magazine

Dans la peau d'une Baci

Publié le 17 octobre 2008 par Filipe93
Avec Baci, on a échangé nos corps pour deux jours.
Baci, c'est une copine d'internet : ce qui veut dire qu'on est toujours à deux doigts (et six cent kilomètres) d'aller boire un verre ensemble.
Et comme on a le sommeil léger, on aime bien tous les deux aller sur les mêmes sites web. Comme Paroles d'Hommes par exemple, dont on a déjà parlé ici, et où il arrive que des mecs se prennent pour des filles, et que des filles disent leurs quatre vérités aux mecs.
Ou comme Plurk, où quand il est très tard, les gens commencent à écrire vraiment n'importe quoi...
Ou comme nos blogs, où l'on engage des débats sur les fautes de syntaxe qui nous hérissent le poil, les facebook où l'on partage notre addiction pour les séries télévisées où le héros couche avec tout le monde, et les twitter où l'on livre des extraits de nos vies tellement énigmatiques que ça confine parfois à l'absurde ou au mystique...
Bref, j'ai échangé mon corps avec Baci pendant deux jours...
Etre dans le corps d'une fille, c'est sympa.
Les proportions sont différentes, on se cogne contre les coins de tables, au début. Mais on finit par s'y faire...
Les seins aussi, c'est sympa. Au début surtout, parce qu'ensuite, il faut les gérer, se débrouiller à les faire tenir en place quand on fait du sport, ne pas trop les écraser quand on dort... C'est une logistique plutôt compliquée...
Les cheveux longs et frisés, c'est gonflant, en revanche (et arrête de rigoler, toi là-bas au fond, qui m'a vu quand j'étais jeune avec des cheveux longs et frisés !).
Gonflant dans tous les sens du terme : un coup d'humidité et hop, on rentre gratos dans les soirées costumées "Années 70", façon Jackson 5.
Un coup de brosse et c'est la crise électrostatique, planquez les grille-pains et tous les appareils électriques.
Parlons pas de choses qui fâchent, d'accord ?
Et les garçons... Qu'est-ce qu'on va faire de vous les gars ?
Franchement, vous n'avez pas encore compris qu'on voit clair dans votre petit jeu ? Vos techniques de drague sont aussi légères qu'un ballet de bulldozers, aussi saoulantes qu'une demi-douzaine de mojitos enfilés les uns à la suite des autres...
Nous, on fait exprès de ne pas comprendre parce que c'est plus drôle et plus sympa de se faire désirer, mais ne nous prenez pas trop pour des cruches, quand même... D'accord ?
En échange, on veut bien faire deux ou trois efforts, nous pomponer (un peu), nous maquiller (pas beaucoup), essayer de remettre nos cheveux en ordre (j'ai dit parlons pas de choses qui fâchent !).
(Au final, c'est pas si différent d'être dans la peau d'une Baci...
On dort peu, on râle pas mal, on a des week-end de loose cosmique et on écrit des trucs qui font un peu rire, mais nous en premier... parce qu'après tout, mieux vaut en rire, non ?)



Dans la peau d'une BaciDans la peau d'une Baci

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filipe93 74 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte